Les dix stratégies de manipulation de masses

Le philosophe nord-américain Noam Chomsky, activiste et penseur politique, professeur de linguistique au Massachusetts Institute of Technology où il a enseigné toute sa carrière, a fondé la linguistique générative. Il s’est fait connaître du grand public, à la fois dans son pays et à l’étranger, par son parcours d’intellectuel engagé.

Il a élaboré une liste des « Dix Stratégies de Manipulation » à travers les médias.

Elle détaille l’éventail, depuis la stratégie de la distraction, en passant par la stratégie de la dégradation jusqu’à maintenir le public dans l’ignorance et la médiocrité.

 

1/ La stratégie de la distraction

Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique.

«Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser; de retour à la ferme avec les autres animaux.»

Extrait de «Armes silencieuses pour guerres tranquilles»

(Le foot, les jeux olympiques, Johnny, etc…)

[« Panem et circenses » « Donnez leur du pain et des jeux ! »].

 

2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions

Cette méthode est aussi appelée «problème-réaction-solution». On crée d’abord un problème, une «situation» prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter.

Par exemple : laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. (Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics).

 

3/ La stratégie de la dégradation

Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en«dégradé», sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles (néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

(Baisse des retraites et allongement de la durée du travail).

 

4/ La stratégie du différé

Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite.

Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que «tout ira mieux demain» et que le sacrifice demandé pourra être évité.

Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepteravec résignation lorsque le moment sera venu.

(L’augmentation importante de la pression fiscale ne s’est pas faite avant les élections de 2012).

 

5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge

La plupart des publicités destinées au grand public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas âge ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant.

Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans ».

Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

(Les français sont trop gros, trop gros, trop gros. Les boissons sucrées sont surtaxées : nous les paierons plus cher).

 

6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion

Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements

(La terre se réchauffe dangereusement du fait des seules activités humaines (sic), ce sera terrible pour nos enfants : les carburants sont encore plus taxés).

 

7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. «La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles»

(80 % des élèves des universités ou des grandes écoles sont issus des classes moyenne ou supérieure).

 

8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte

(Voir certaines émissions de TV particulièrement populaires).

 

9/ Remplacer la révolte par la culpabilité

Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts.Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto dévalue et culpabilise, ce qui  engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution !

(Vous êtes au chômage par manque de formation : suivez un stage et tout ira mieux).

 

10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes.

Grâce à la biologie, la neurobiologie et la psychologie appliquée, le «système» est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement.

Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.

(Pourquoi croyez-vous que les grands politiques utilisent et payent largement des instituts importants des sciences humaines ou des grandes sociétés de publicité ce qui revient au même).

Peu importe la couleur politique, voilà comment nos chers dirigeants nous manipulent.

 

Publicités

Le pourquoi des gilets jaunes ?

Économies très urgentes à faire :

 

DERNIÈRES AUGMENTATIONS à Méditer
– CONTRÔLE TECHNIQUE  + 23%
– TIMBRES   + 10%
– MUTUELLE + 5%
– ABONNEMENT VELIB’    + 30%
– PV PARKING  + 130 %
– CSG.  + 2,1%
– CARBURANT.  + 25%
– ASSURANCES. + 5%
– ABONNEMENT BUS.  + 3%
– FRAIS BANCAIRE.  + 13%
– GAZ.  + 7%
– TABAC.  + 7%
– ETC… etc  etc……

ALORS QU’ON AURAIT PU COMMENCER PAR :

– Supprimer le Paiement des Frais d’Obsèques aux Députés, leurs Femme ou Enfants.

– Supprimer l’Aide Médicale d’Etat coûtant 3 milliard par an pour les Réfugiés (AME) + ATA + CMU + RSI etc etc

– Diminuer drastiquement les Effectifs du Sénat. Réduire le nombre de Ministres et Secrétaires d’Etat.

– Réduire de plus de la moitié les Députés (200 suffiraient) ainsi que les Elus des Collectivités Territoriales et les Conseillers Régionaux.

– Installer un pointage à l’Assemblée Nationale afin que chaque Député ne soit payé qu’en fonction de sa Présence. ( pas de son Travail – faut pas rêver ! )

– Interdire réellement le Cumul des Mandats et le Cumul des Retraites.

– Retraite limitée à 10000 EUR : ne tenir-compte que du seul dernier Echelon franchi, comme pour les autres Français !

– Pour les Non-Réélus, ( y compris les anciens Présidents ) supprimer Protections policières, Chauffeurs et autres Avantages.
Et avant de « quitter le Navire » interdire la distribution de Postes tous azimuts aux copains pour les planquer gratuitement.
– Réduire le nombre de Parlementaires Européens, et la masse de Fonctionnaires aux Responsabilités fantômes avérées et autres « Conseillers » qui n’en ont que le nom sans rien faire !!!

– Suppression de la CMU à certaines Catégories

– Stopper le Versement des Retraites à l’étranger sans vérifier que les personnes soient toujours vivantes (!).
On exige bien un Certificat de Vie pour les Français, il doit en être de même pour les étrangers :
Obligation de se présenter dans les Consulats et signer un Registre d’ Attestation   (Problème dénoncé à maintes reprises par la Cour des Comptes).
Le Maghreb étant le plus grand Bénéficiaire.

– Suppression des Retraites versées aux étrangers arrivant en France à 65 ans,
sans jamais n’avoir cotisé un Centime ! (1157 € ) alors que certains de nos Retraités touchent 300 à 400 € …
Une ignominie, quand des Français de Souche se tuent parce qu’ils n’arrivent plus à payer leurs factures après avoir cotisé pour la plupart 44 ans.

 

– Réduction drastique du train de vie de toutes les « soit disant Elites ».
Leurs vies dans nos Palais nous coûtent une fortune et les rendent rapidement déconnectés du réel :
Trains de vie insensés avec Cuisine 4 Étoiles, Bouquets de Fleurs de Concours, Décorations intérieures revisitées selon leurs Caprices, etc, etc, etc..

(la simplicité est très bien vécue chez nos Voisins)
Toutes ces Economies donneraient un sérieux coup de pouce au Désendettement de la France qui vit actuellement sur un Volcan et rendraient nos Elus solidaires des Efforts qu’ils imposent aux autres.

 

Questions à Macron sans réponses !

 – Pourquoi un député au bout de seulement cinq ans de cotisation retraite touche une retraite moyenne de 1 500 €/mois

« alors qu’un employé  pour 42  années de cotisation touchera 896 euros en moyenne ? »

– Pourquoi, au bout de deux mandats de six ans chacun, un sénateur  peut-il  toucher plus de 3 700 € par mois de retraite ?

– Pourquoi la retraite des élus n’est-elle pas prise en compte dans  l’écrêtement (8 200 €) des indemnités d’élus.

– Pourquoi une cotisation retraite d’élu rapporte-t-elle en moyenne 6,50 € > > pour un euro cotisé pendant vingt ans alors qu’un salarié du  régime général  touche entre 0,87 et 1,57 € pour un euro cotisé pendant  quarante-deux ans ?

– Pourquoi un élu peut-il cumuler ses différentes retraites  (jusqu’à 5  retraites) ?

– Pourquoi un élu peut-il travailler en touchant sa (ses) retraite(s) d’élu complète(s) sans plafond de montant alors que le citoyen lambda ne  peut le faire sans dépasser la valeur de son dernier salaire ?

– Pourquoi les élus ont-ils une retraite par capitalisation  et l’interdisent-ils résolument aux « autres » qui n’ont droit qu’à une retraite par répartition ?

– Pourquoi les cotisations retraite des élus peuvent-elles être abondées par les collectivités, ce qui permet à un parlementaire de toucher  sa retraite à taux plein avec moins d’annuités de cotisation ?

– Pourquoi une partie de la pension de retraite des parlementaires est-elle insaisissable (même en cas de fraude ou d’amende) ?

– Pourquoi un agent public qui voudrait se présenter à une élection législative ne devrait-il pas démissionner de la fonction publique ?

« Un salarié le doit, lui, s’il veut travailler ailleurs ! »

– Pourquoi deux ans d’allocations chômage pour un salarié lambda du régime général et cinq ans pour les députés ? Ceux-ci ont-ils plus de mal à retrouver un travail ?

– Pourquoi les députés qui ne se représentent pas peuvent-ils toucher l’allocation différentielle et dégressive de retour à l’emploi?

« Un salarié qui démissionne n’a, lui, droit à rien ! »

– Pourquoi faut-il avoir un casier judiciaire vierge pour entrer dans certaines professions et que ce n’est pas le cas pour être élu ?

– Pourquoi la fraude dans la déclaration de patrimoine d’un élu ne vaut-elle pas la prison mais seulement 30 000 € d’amende alors que la simple fraude d’un citoyen pour faux et usage de faux d’un document délivré par l’Administration est punissable de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 € d’amende ?

– Pourquoi un parlementaire (député ou sénateur) touche-t-il une IRFM (indemnité représentative de frais de mandat) de 5 770 € par mois pour un député et de 6 200 € par mois pour un sénateur, dont l’usage n’est pas contrôlable et pour lequel il n’a de compte à rendre à personne ?

– Pourquoi, durant son mandat, un élu peut-il s’acheter un bien qu’il nomme souvent « permanence », le payer à crédit avec l’IRFM, qui est de l’argent public, et le garder ou le vendre pour son bénéfice personnel ?

– Pourquoi les parlementaires cumulards peuvent-ils toucher plusieurs enveloppes de frais de représentation (frais en tant que président d’agglomération, frais en tant que maire, IRFM en tant que député…) ?

– Pourquoi les restaurants trois étoiles (cinq étoiles ?) de l’Assemblée Nationale et du Sénat coûtent-ils si peu cher à l’élu ?

– Pourquoi un élu à revenu égal de celui d’un salarié paye-t-il moins d’impôt sur le revenu ?

– Pourquoi parle-t-on toujours de réduire le nombre de fonctionnaires mais jamais celui des parlementaires ?

– Pourquoi les sénateurs se sont-ils versé en 2011, au titre d’un rattrapage exceptionnel », une prime de 3 531,61 € avant les congés d’été… ?

– Pourquoi aucun chiffre n’existe sur la présence ou non des sénateurs lors des séances au Sénat ??

– Pourquoi la pension de réversion d’un élu décédé est-elle de 66 % sans condition de ressources du survivant alors que celle d’un salarié du privé est de 54 % sous condition de ressources du survivant  (aucune réversion au-dessus de 19 614,40 brut annuel !

– Pourquoi la retraite d’un élu est-elle garantie et connue d’avance alors qu’un salarié du régime général n’est sûr de rien ?

– Pourquoi un député peut-il cumuler plusieurs « réserves parlementaires » sans que cela se sache officiellement ?

– Pourquoi l’indemnité de fonction d’un député et son IRFM ne  sont-elles pas imposables ?

– Pourquoi un député a-t-il droit au remboursement de frais de taxis parisiens (alors qu’il touche l’IRFM pour ça) ?

– Pourquoi un ancien sénateur ou un ancien député ont-ils droit à la gratuité à vie en première classe SNCF ?

– Pourquoi un ancien sénateur et son conjoint ont-ils le droit au remboursement de la moitié de 12 vols Air France par an et à vie ?

– Pourquoi un sénateur peut-il emprunter jusqu’à 150 000 € à un taux préférentiel ?

– Pourquoi les anciens ministres, leurs conjoints et leurs enfants ont-ils droit à la gratuité à vie des vols Air France et à la gratuité à vie des  transports sur le réseau SNCF ?

– Pourquoi y a-t-il dans le service des fraudes un service spécial pour les élus ?

– Pourquoi une fraude d’élu est-elle différente des autres pour bénéficie d’un traitement de faveur ?

– Pourquoi un élu condamné définitivement ne rembourse-t-il pas les frais d’avocat dépensés pour lui par la collectivité ?

Macron, tu es jugé à ta juste valeur…

…qui est celle d’un usurpateur.

 

Oui, Manu, tu as profité de ton poste de « trahidor » à Bercy, où Hollande te mît, et tu y as d’autant mieux préparé ton coup, que tu savais que d’autres étaient ourdis pour abattre les candidats présumés tomber sur le chemin qu’Hollande imaginait prendre pour sa réélection.

 

Baignant dans la traîtrise jusqu’aux cou (illes aussi), censément, tu as attiré des traitres de tous bords, et fait venir à toi, des gens qui marchent de plus en plus mal dans ta combine, et qui se sentent trahis à leur tour.

 

Aux yeux des français, tu seras jugé comme le pire des présidents de la République dont tu brades les meilleurs actifs à ceux qui sont déjà en train de te lâcher.

 

Je te rappelle que « qui frappe par le glaive, périra par le glaive » disait Jésus, avant que les amis d’Allah te le fassent oublier.

En moins de dix huit mois, tu t’es mis tout seul, le feu au cul, avec trop de mensonges et d’abus…et le petit blanc de français que tu voulais griser, a attrapé la jaunisse, et se prépare derechef, à te botter le derrière.

 

Il faut quand même que ton mépris et ton arrogance aient été très importants pour provoquer la réaction du « peuple de France » qui n’en peut plus de tes taxes, de tes migrants qui coûtent, et de tes petits gris dont tu achètes le silence pour que certains Bobos que tu connais bien, s’enfarinent le nez.

 

Il est sûr que lorsque qu’on voit les éléphants en rose, le jaune ça secoue, surtout s’il est fluo !

 

Mais ce ne sera pas sans conséquences, parce que trop c’est trop, et que tu ne peux pas dire, de surcroît, que tous ces sacrifices sont d’écologie, quand même le moins instruit des cocus qui sait lire, voit ce que tu fais de l’argent que tu lui voles, alors qu’il le gagne avec beaucoup de peines.

 

Tu n’es pas bon, Macron!
Ça se voyait que tu biaisais beaucoup, et j’avais pour ma part , imaginé que l’ire serait grande quand l’automne venu, les feuilles tomberaient avec écrit en bas, à droite, le montant à payer…mais à ce moment là, je n’avais pas envisagé que tu serais assez stupide pour faire défiler, à chaque plein de gasoil, le montant des taxes que tu piquais, en plus, au cochon de payeur, qui n’est pas convaincu de la bonne direction que prennent tes verdeurs…

 

Si tu avais bien appris l’histoire de France, tu aurais retenu que ce sont les fermiers généraux qui ont fait se soulever la Plèbe, et que certains petits Marquis, et même des plus grands, y ont perdu la tête.

 

Je crois que si tu continues, tu vas vivre l’enfer, et comme tu n’as pas les épaules, tu vas regretter d’être arrivé là, d’où tu vas devoir repartir…plus écorné que tu ne l’as jamais été.

 

Ciao pantin!

GM

Médisances sur le « racisme » des français

Analyse d’un Chirurgien, officier supérieur, prisonnier à DBP (DIEN BIEN PHU)
Entre les Asiatiques et les Africains du nord, c’est le jour et la nuit…
Il serait temps qu’on cesse de nous bassiner avec le prétendu racisme des Français, il serait temps qu’on cesse de nous culpabiliser avec notre passé colonial et notre histoire de France, qui seraient soi-disant responsables de l’échec de l’intégration et des rancœurs accumulées chez les jeunes immigrés…  
Qu’on arrête aussi de nous bassiner avec les plaies de la guerre d’Algérie, que  les Algériens refusent de refermer et utilisent continuellement depuis 55 ans pour s’exonérer du naufrage de leur indépendance..
Ce contentieux va t-il durer davantage que la  guerre de Cent Ans ?…
Jamais un Allemand ne nous reprocherait les siècles de guerre avec l’Allemagne.
Jamais un Vietnamien ne nous reprocherait la guerre d’Indochine.
Pourtant, les Vietnamiens ont connu à la fois la colonisation et la guerre contre la puissance coloniale. Mais on n’a jamais entendu un Asiatique traiter un Français de sale blanc ou de face de craie.
Allemands et Vietnamiens regardent le futur et ne pleurent pas sur leur passé en culpabilisant la France !
Si les Algériens ont dilapidé l’héritage colonial, qui faisait de l’Algérie le pays le plus moderne du continent africain avec l’Afrique du Sud, ce n’est certainement pas notre faute.
C’est la faute des incapables du FLN, au pouvoir depuis 55 ans et totalement corrompus.
La rente pétrolière et gazière a été largement détournée au détriment du peuple.
Par haine de la France, ils ont fait le choix de se rapprocher de l’Union Soviétique au lendemain de l’indépendance. Un choix économique et politique démentiel qui a ruiné le pays en quelques années.
En 132 ans de présence, la France a créé l’Algérie et a sorti cette région du Moyen-âge pour la transporter vers le monde moderne. C’est cela la vérité.
Alors que depuis les conquêtes arabes du 7ème siècle, suivies de la domination turque, les envahisseurs musulmans avaient fait du Maghreb un champ de ruines.
Pourquoi Noirs et Arabes ne s’intègrent pas alors que le modèle d’assimilation républicain a fait merveille avec des générations d’Européens et plus récemment avec les Asiatiques ?
Tout simplement parce qu’ils ne veulent pas s’intégrer et sont élevés dans la haine de la France pour beaucoup d’entre eux.
Car l’effort de la République en faveur des immigrés est colossal. Jamais les immigrés n’ont bénéficié d’autant de moyens matériels, financiers et humains que depuis 30 ans.
Mais quand on regarde les résultats, entre ceux qui font l’effort de s’intégrer et ceux qui haïssent la France, le constat est accablant !!!…
A des années lumières du discours des associations pro-immigrées et des procureurs qui font chaque jour le procès de la France.
Il est temps de regarder la réalité en face :
Selon la seule étude disponible sur le sujet, publiée par l’Insee et l’Ined :
– 27% des descendants de parents asiatiques occupent aujourd’hui un poste de cadre contre 14% en moyenne pour les Français, toutes origines confondues.
– 9% pour les fils de Maghrébins.
– 5% pour ceux d’Afrique subsaharienne.
“48% des Français d’origine asiatique décrochent un diplôme du supérieur, contre 33% en moyenne en France. Enfin une autre statistique remarquable de l’étude: 27% des enfants d’immigrés chinois sont cadres, contre 14% en moyenne pour les Français”
“Cette réussite  des Asiatiques en France est particulièrement frappante pour la deuxième génération des 50 000 Indochinois arrivés dans les années 1950, au moment de l’indépendance, et des 250 000 «boat people» vietnamiens qui ont fui leurs pays dans les années 1970”..
Ces chiffres me rappellent l’arrivée d’un groupe de boat people vietnamiens fuyant le régime communiste en 1979. Débarquant à Roissy, leur responsable s’était exprimé avec émotion devant les caméras :
Jamais nous n’aurons de mots assez forts pour remercier la France de nous accueillir. Mais que les Français se rassurent, nous allons travailler dur et nous ne serons pas à leur charge très longtemps.”
6 mois plus tard, ces Asiatiques démunis de tout, parlaient français et leurs enfants caracolaient en tête des classements scolaires ! Comment ne pas être admiratif devant une telle volonté de réussir ? Quel exemple pour les jeunes !!!…
Un discours magnifique de sincérité et de reconnaissance envers la France.
Comme on aimerait entendre le même dans les banlieues et dans les paroles des rappeurs, qui ne savent que distiller la haine de la France qui les accueille !!
C’est pour cela que le discours de victimisation qu’on entend à longueur de journée de la part des lobbies immigrationnistes n’est qu’un monumental mensonge.
Les immigrés asiatiques ne nous ont jamais bassinés avec leur religion.
On n’a jamais vu un bouddhiste partir à l’étranger combattre contre la France qui l’a accueilli à bras ouverts.
On n’a jamais vu des bouddhistes bloquer les rues pour prier, au prétexte que les temples sont insuffisants.
On n’a jamais vu les élèves asiatiques contester l’enseignement de l’école républicaine, au prétexte que cet enseignement déplaît à Bouddha.
On n’a jamais vu d’émeutes dans les quartiers asiatiques, de rodéos et de voitures brûlées par centaines au moindre incident.
On n’a jamais vu des Asiatiques agresser des enseignants, des médecins des urgences ou des pompiers.
On n’a jamais vu les Asiatiques tenter de brûler vifs des policiers dans leur voiture.
Et il n’y a pas 5000 armes de guerre et de poing qui dorment dans les caves des quartiers asiatiques.
Sans parler des violences quotidiennes, des viols en tournante, des menaces, des dégradations d’immeubles et des trafics en tout genre qui ont transformé nos banlieues en bande de Gaza.
Pour en revenir au succès des Asiatiques, il ne tient pas du miracle mais de la mentalité de cette minorité.
C’est la sagesse de Confucius qui encourage le travail et l’effort.