Lorsque les “quartiers” se soulèveront…

institutjustice

Chère Madame, cher Monsieur,

Connaissez-vous la stratégie des mille entailles ?

Elle est très simple : si vous êtes face à un adversaire plus puissant que vous, si vous voulez le vaincre il faut le harceler constamment.

Il faut lui faire mille petites entailles, qui vont le faire souffrir, qui vont le faire saigner, qui vont l’affaiblir peu à peu. Jusqu’à ce qu’un jour il tombe à genoux et soit à votre merci.

Cette stratégie est celle des terroristes islamistes. Elle a été théorisée dès 2005 par l’un d’eux, nommé Abou Moussad Al-Souri, comme le rappelait Maître Thibault de Montbrial lors du colloque que l’IPJ a consacré au terrorisme, en novembre dernier.

C’est cette stratégie qui explique les attaques terroristes qui se succèdent sur notre territoire.

La dernière en date a eu lieu dimanche dernier.

Un homme « vêtu d’un djellaba » s’est avancé un couteau à la main vers des soldats qui patrouillaient dans l’enceinte de l’hôpital militaire Desgenettes, à Lyon.

Après sommations, les soldats ont ouvert le feu et neutralisé l’individu qui les menaçait.

Deux semaines avant, le 24 mai, une bombe à fragmentation avait explosé dans une rue piétonne du 2ème arrondissement de Lyon, faisait quatorze blessés.

Le poseur de bombes est un Algérien de 24 ans, nommé Mohamed Hichem Medjoub, qui a reconnu avoir prêté allégeance à l’État Islamique.

Il est inutile de poursuivre davantage cette liste macabre. Les attaques ont été si nombreuses ces dernières années que nous finissons par en perdre le compte.

La vérité, c’est que nous sommes en guerre.

Une guerre qui n’est pas seulement extérieure, lorsque nos soldats mènent des opérations au Mali ou au Niger contre les djihadistes, mais aussi intérieure, sur notre sol.

Nous avons parmi nous des centaines, des milliers, peut-être des dizaines de milliers de « radicalisés » qui n’attendent qu’une impulsion ou une occasion pour passer à l’acte.

Pire encore, une partie de notre territoire échappe désormais au contrôle des pouvoirs publics. Ce sont les fameux « quartiers sensibles », dans lesquels les islamistes radicaux peuvent trouver refuge et bénéficier du soutien d’une partie de la population.

Dans son livre 40 ans dans les cités, l’ancien préfet Michel Aubouin reconnait que ces « quartiers » pourraient demain passer « sous la coupe de l’islamisme armé », et se soulever alors contre nous.

« Ils forment au total un ensemble d’au moins cinq cents enclaves au sein du territoire national. Leur soulèvement fournirait une masse de plusieurs dizaines de milliers de « combattants », dans des zones urbaines verrouillées comme des forteresses. » 

La perspective fait froid dans le dos.

D’autant plus que, comme le souligne l’ancien préfet, l’État n’aurait pas les moyens de faire face à un tel soulèvement.

Les forces de l’ordre ne disposent ni d’assez d’hommes, ni d’assez de matériel pour intervenir partout en cas d’embrasement généralisé et elles seraient incapables de reprendre des « quartiers » passés à l’ennemi islamique.

Nos prisons et nos tribunaux sont déjà sursaturés et ne pourraient absolument pas faire face à une crise de ce type.

Comme le dit Michel Aubouin, « de toute façons, la loi pénale n’est pas adaptée à ce type de situation. »

Et il rappelle que, « entre 1991 et 2000, l’Algérie à partir d’une situation similaire a compté deux cent mille victimes civiles. »

Bref, nous courons le plus grand danger. Un danger mortel.

Face à ce danger terrible, que font nos dirigeants ?

Il y a encore quelques mois, ils envisageaient de rapatrier de Syrie et d’Irak des centaines de djihadistes français.
Ils n’ont absolument pas adapté notre outil pénitentiaire à la réalité de la criminalité.
Notre justice est « clochardisée », nos forces de l’ordre sont au bord de l’épuisement.
D’ici quelques années des centaines de condamnés pour terrorisme auront été relâchés après avoir fini leur peine.
Nous n’avons toujours pas les moyens juridiques de déchoir systématiquement de leur nationalité française ceux qui sont partis rejoindre les rangs de l’État Islamique.

Mais, en revanche, Madame Belloubet se soucie de mettre des téléphones fixes dans toutes les cellules et de faire participer les détenus au « grand débat » voulu par le président de la République…

Regardons la réalité en face.

Nos dirigeants ne prendront aucune mesure sérieuse si nous baissons les bras. Nous devons absolument nous faire entendre de toutes nos forces pour qu’enfin ils prennent les mesures exigées par la situation.

Lorsque les Français se sont dressés et ont crié leur indignation, ils ont renoncé à leurs projets de rapatrier les djihadistes.

C’est une première victoire. Nous ne devons pas nous arrêter là.

Ensemble nous pouvons faire la différence. Mais j’ai besoin de votre aide pour y arriver.

Nous lançons une consultation nationale sur le terrorisme et pour qu’elle soit entendue par nos dirigeants, le plus grand nombre doit y participer.

Ce questionnaire comporte 8 questions, ce qui vous prendra 2 minutes. Cela nous sera très utile pour la suite.

C’est pourquoi, je vous demande de remplir le questionnaire en cliquant ici.

Par avance, un immense merci pour votre implication.

Avec tout mon dévouement,

Laurence Havel

Les vœux du président

Les voeux De Hollande ne seront suivis que par le microcosme politico-médiatique qui y cherchera tout ce qui lui permettra de réhabiliter ce président. Pour les médias, on ne peut laisser se terminer un quinquennat de gauche sur une note négative.

Voici ce que pourrait – ou plutôt devrait – être les voeux de Hollande, ce soir …

Mes chers compatriotes,

Ce sont, ce soir, les derniers voeux que je vous adresse, et je souhaite qu’ils ne soient pas tristes ! Vous le savez : je suis un éternel optimiste et je vois toujours le côté positif des choses. Passer du statut de petit notable de Corrèze et de laborieux gestionnaire des courants du PS à celui de locataire de l’Elysée pour 5 ans, a été pour moi une fabuleuse réussite.

Fidèle à ma réputation d’homme plein d’humour – on me surnomme d’ailleurs Monsieur petite phrase – j’ai failli commencer ces voeux par un « mes chers cons-patriotes » qui, j’en suis sûr, vous aurait fait hurler de rire, mais j’y ai renoncé … Le mot « cons » aurait pu passé mais pas le mot « patriotes » qui a toujours une co-notation très négative dans la gauche altermondialiste.

Pas de derniers voeux élyséens sans évoquer le bilan du quinquennat ! Je reprends donc mon sérieux pour rappeler ici les grandes réformes que j’ai eu l’audace de mener :

  • Il y eut cette loi du « mariage pour tous » qui mit fin à l’intolérable ségrégation de cette institution.

  • Il y eut aussi la reconnaissance, par la République, de l’amour entre personnes de même sexe, avec le droit de convoler en justes noces.

  • Il y eut ensuite, cette loi, garantissant le droit à l’enfant via l’adoption, pour tous les couples que la nature avait injustement privés de la faculté de procréer.

A côté de ces réformes fondamentales attachées à jamais à mon nom, je souhaiterais rappeler quelques autres actions qui auront marqué ce quinquennat :

  • J’ai relancé en France, l’économie du scooter, en en assurant moi-même la promotion grâce à quelques déplacements bien ciblés; notamment rue du cirque,

  • J’ai beaucoup fait pour la promotion de la lutte contre la fraude fiscale en nommant LE spécialiste du sujet à Bercy : Jérôme Cahuzac.

  • Pour traiter le mal par le mal, j’ai fait voter la gratuité totale des soins médicaux (via la généralisation du tiers payant) pour enfin mettre un terme au déficit de la Sécurité sociale.

Choses moins remarquées, j’ai beaucoup oeuvré pour détruire ce qui devait l’être :

  • En nommant Christiane Taubira place Vendôme, j’ai réussi le désarmement massif de la Justice face à une délinquance pour qui la prison reste plus un problème qu’une solution.

  • J’ai beaucoup oeuvré pour déconstruire l’école et mettre fin à ces principes contraires à l’égalité républicaine (le sens de l’effort, les bourses au mérite, les filières d’excellence, toute forme de notation discriminatoire).

  • Avec l’aide de Cécile Duflot, et sa loi Allur, j’ai considérablement affaibli le marché de l’immobilier de façon à réduire les inégalités propriétaires-locataires. Une pleine réussite puisque nombre de propriétaires ne louent plus leurs biens …

Avant de conclure ces ultimes voeux, je souhaiterais revenir sur mes actions personnelles durant des cinq dernières années.

J’ai beaucoup fait pour l’égalité homme-femme en ne traitant pas mieux les femmes que les hommes :

  • Je n’ai pas fait l’affront à ma première compagne (et mère de mes enfants) de céder à cette sinistre tradition du mariage bourgeois.

  • J’ai installé une de mes maitresses à l’Elysée pendant que j’en visitais une autre rue du cirque.

  • J’ai assuré la promotion internationale du livre « Merci pour ce moment » qui m’était entièrement consacré.

  • J’ai fait beaucoup pour le développement de la presse en passant énormément de temps avec des journalistes et en assurant des tirages record pour de nombreux livres de confidence.

  • J’ai tenté – malheureusement sans succès – de réhabiliter des idées de droite par exemple à l’occasion de la déchéance de la nationalité.

  • Sur le plan international, j’ai beaucoup travaillé à rendre la France plus indépendante ! Notamment indépendante des décisions prises à Bruxelles ou par Angela Merkel.

Je n’aurais pas l’impudence de vous parler du chômage puisque l’objectif que je m’étais fixé d’inverser la courbe du chômage, est désormais atteint et que je passe le relai à mon successeur dans les meilleures conditions possibles …

Mes chers compatriotes, je quitterai la présidence de la République le 7 mai prochain. Mais rassurez-vous mes actions continueront bien au-delà de cette date. Le prochain président et son gouvernement seront directement impactés par toutes les mesures que j’ai prises et dont beaucoup devront être financées par les budgets 2017 et 2018.

Ne vous inquiétez surtout pour moi ! C’est une retraite bien méritée qui m’attend !

Elle sera facilitée par tous ces cumuls de postes qui vont me valoir un montant de pension à la hauteur des mes résultats à la tête du pays.

Merci encore pour ce moment …

Vive la France, vive la République !

Attention, nouveau truc de voleurs

LISEZ BIEN CECI, AMI(E)S AUTOMOBILISTES

 

Il est préférable de prendre toutes ses précautions afin d’éviter des désagréments.

voleursvoitures

Alors que votre voiture est verrouillée, ils glissent une pièce de 5 cents dans la poignée de porte du passager.
Lorsque vous partez, rien ne se passe mais lorsque vous vous arrêtez et fermez votre voiture, le verrouillage central ne fonctionnera pas normalement et la voiture restera donc ouverte.
Dès votre départ, les voleurs qui vous auront suivi pourront donc pénétrer dans votre voiture et y dérober tout ce qui les intéresse.
Il ne vous reste qu’à contrôler vos portières à chaque fermeture.
Faites suivre ce message afin que d’autres personnes ne se fassent avoir.

Bon à savoir…

2015 en révision

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2015 de ce blog.

En voici un extrait :

Le Musée du Louvre accueille chaque année 8.500.000 visiteurs. Ce blog a été vu 250 000 fois en 2015. S’il était une exposition au Louvre, il faudrait à peu près 11 ans pour que chacun puisse la voir.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.