Questions à Macron sans réponses !

 – Pourquoi un député au bout de seulement cinq ans de cotisation retraite touche une retraite moyenne de 1 500 €/mois

« alors qu’un employé  pour 42  années de cotisation touchera 896 euros en moyenne ? »

– Pourquoi, au bout de deux mandats de six ans chacun, un sénateur  peut-il  toucher plus de 3 700 € par mois de retraite ?

– Pourquoi la retraite des élus n’est-elle pas prise en compte dans  l’écrêtement (8 200 €) des indemnités d’élus.

– Pourquoi une cotisation retraite d’élu rapporte-t-elle en moyenne 6,50 € > > pour un euro cotisé pendant vingt ans alors qu’un salarié du  régime général  touche entre 0,87 et 1,57 € pour un euro cotisé pendant  quarante-deux ans ?

– Pourquoi un élu peut-il cumuler ses différentes retraites  (jusqu’à 5  retraites) ?

– Pourquoi un élu peut-il travailler en touchant sa (ses) retraite(s) d’élu complète(s) sans plafond de montant alors que le citoyen lambda ne  peut le faire sans dépasser la valeur de son dernier salaire ?

– Pourquoi les élus ont-ils une retraite par capitalisation  et l’interdisent-ils résolument aux « autres » qui n’ont droit qu’à une retraite par répartition ?

– Pourquoi les cotisations retraite des élus peuvent-elles être abondées par les collectivités, ce qui permet à un parlementaire de toucher  sa retraite à taux plein avec moins d’annuités de cotisation ?

– Pourquoi une partie de la pension de retraite des parlementaires est-elle insaisissable (même en cas de fraude ou d’amende) ?

– Pourquoi un agent public qui voudrait se présenter à une élection législative ne devrait-il pas démissionner de la fonction publique ?

« Un salarié le doit, lui, s’il veut travailler ailleurs ! »

– Pourquoi deux ans d’allocations chômage pour un salarié lambda du régime général et cinq ans pour les députés ? Ceux-ci ont-ils plus de mal à retrouver un travail ?

– Pourquoi les députés qui ne se représentent pas peuvent-ils toucher l’allocation différentielle et dégressive de retour à l’emploi?

« Un salarié qui démissionne n’a, lui, droit à rien ! »

– Pourquoi faut-il avoir un casier judiciaire vierge pour entrer dans certaines professions et que ce n’est pas le cas pour être élu ?

– Pourquoi la fraude dans la déclaration de patrimoine d’un élu ne vaut-elle pas la prison mais seulement 30 000 € d’amende alors que la simple fraude d’un citoyen pour faux et usage de faux d’un document délivré par l’Administration est punissable de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 € d’amende ?

– Pourquoi un parlementaire (député ou sénateur) touche-t-il une IRFM (indemnité représentative de frais de mandat) de 5 770 € par mois pour un député et de 6 200 € par mois pour un sénateur, dont l’usage n’est pas contrôlable et pour lequel il n’a de compte à rendre à personne ?

– Pourquoi, durant son mandat, un élu peut-il s’acheter un bien qu’il nomme souvent « permanence », le payer à crédit avec l’IRFM, qui est de l’argent public, et le garder ou le vendre pour son bénéfice personnel ?

– Pourquoi les parlementaires cumulards peuvent-ils toucher plusieurs enveloppes de frais de représentation (frais en tant que président d’agglomération, frais en tant que maire, IRFM en tant que député…) ?

– Pourquoi les restaurants trois étoiles (cinq étoiles ?) de l’Assemblée Nationale et du Sénat coûtent-ils si peu cher à l’élu ?

– Pourquoi un élu à revenu égal de celui d’un salarié paye-t-il moins d’impôt sur le revenu ?

– Pourquoi parle-t-on toujours de réduire le nombre de fonctionnaires mais jamais celui des parlementaires ?

– Pourquoi les sénateurs se sont-ils versé en 2011, au titre d’un rattrapage exceptionnel », une prime de 3 531,61 € avant les congés d’été… ?

– Pourquoi aucun chiffre n’existe sur la présence ou non des sénateurs lors des séances au Sénat ??

– Pourquoi la pension de réversion d’un élu décédé est-elle de 66 % sans condition de ressources du survivant alors que celle d’un salarié du privé est de 54 % sous condition de ressources du survivant  (aucune réversion au-dessus de 19 614,40 brut annuel !

– Pourquoi la retraite d’un élu est-elle garantie et connue d’avance alors qu’un salarié du régime général n’est sûr de rien ?

– Pourquoi un député peut-il cumuler plusieurs « réserves parlementaires » sans que cela se sache officiellement ?

– Pourquoi l’indemnité de fonction d’un député et son IRFM ne  sont-elles pas imposables ?

– Pourquoi un député a-t-il droit au remboursement de frais de taxis parisiens (alors qu’il touche l’IRFM pour ça) ?

– Pourquoi un ancien sénateur ou un ancien député ont-ils droit à la gratuité à vie en première classe SNCF ?

– Pourquoi un ancien sénateur et son conjoint ont-ils le droit au remboursement de la moitié de 12 vols Air France par an et à vie ?

– Pourquoi un sénateur peut-il emprunter jusqu’à 150 000 € à un taux préférentiel ?

– Pourquoi les anciens ministres, leurs conjoints et leurs enfants ont-ils droit à la gratuité à vie des vols Air France et à la gratuité à vie des  transports sur le réseau SNCF ?

– Pourquoi y a-t-il dans le service des fraudes un service spécial pour les élus ?

– Pourquoi une fraude d’élu est-elle différente des autres pour bénéficie d’un traitement de faveur ?

– Pourquoi un élu condamné définitivement ne rembourse-t-il pas les frais d’avocat dépensés pour lui par la collectivité ?

Macron, tu es jugé à ta juste valeur…

…qui est celle d’un usurpateur.

 

Oui, Manu, tu as profité de ton poste de « trahidor » à Bercy, où Hollande te mît, et tu y as d’autant mieux préparé ton coup, que tu savais que d’autres étaient ourdis pour abattre les candidats présumés tomber sur le chemin qu’Hollande imaginait prendre pour sa réélection.

 

Baignant dans la traîtrise jusqu’aux cou (illes aussi), censément, tu as attiré des traitres de tous bords, et fait venir à toi, des gens qui marchent de plus en plus mal dans ta combine, et qui se sentent trahis à leur tour.

 

Aux yeux des français, tu seras jugé comme le pire des présidents de la République dont tu brades les meilleurs actifs à ceux qui sont déjà en train de te lâcher.

 

Je te rappelle que « qui frappe par le glaive, périra par le glaive » disait Jésus, avant que les amis d’Allah te le fassent oublier.

En moins de dix huit mois, tu t’es mis tout seul, le feu au cul, avec trop de mensonges et d’abus…et le petit blanc de français que tu voulais griser, a attrapé la jaunisse, et se prépare derechef, à te botter le derrière.

 

Il faut quand même que ton mépris et ton arrogance aient été très importants pour provoquer la réaction du « peuple de France » qui n’en peut plus de tes taxes, de tes migrants qui coûtent, et de tes petits gris dont tu achètes le silence pour que certains Bobos que tu connais bien, s’enfarinent le nez.

 

Il est sûr que lorsque qu’on voit les éléphants en rose, le jaune ça secoue, surtout s’il est fluo !

 

Mais ce ne sera pas sans conséquences, parce que trop c’est trop, et que tu ne peux pas dire, de surcroît, que tous ces sacrifices sont d’écologie, quand même le moins instruit des cocus qui sait lire, voit ce que tu fais de l’argent que tu lui voles, alors qu’il le gagne avec beaucoup de peines.

 

Tu n’es pas bon, Macron!
Ça se voyait que tu biaisais beaucoup, et j’avais pour ma part , imaginé que l’ire serait grande quand l’automne venu, les feuilles tomberaient avec écrit en bas, à droite, le montant à payer…mais à ce moment là, je n’avais pas envisagé que tu serais assez stupide pour faire défiler, à chaque plein de gasoil, le montant des taxes que tu piquais, en plus, au cochon de payeur, qui n’est pas convaincu de la bonne direction que prennent tes verdeurs…

 

Si tu avais bien appris l’histoire de France, tu aurais retenu que ce sont les fermiers généraux qui ont fait se soulever la Plèbe, et que certains petits Marquis, et même des plus grands, y ont perdu la tête.

 

Je crois que si tu continues, tu vas vivre l’enfer, et comme tu n’as pas les épaules, tu vas regretter d’être arrivé là, d’où tu vas devoir repartir…plus écorné que tu ne l’as jamais été.

 

Ciao pantin!

GM

Si on résume…

Donc si je résume en France c’est :

– Taxe d’habitation
– Redevance audiovisuelle
– Taxe foncière (pour les propriétaires)
– Impôts sur les revenus
– la TVA
– Suppression du tiers payant
– Suppression des chèques CE et chèque cadeaux
– Modification des exigences pour le contrôle technique, donc pour les vielles voitures = poubelle
– Augmentation du gaz et de l’électricité
– Augmentation du carburant dès janvier 2019
– Instauration de carte grise pour les vélos
– Payer une vignette pour le véhicule polluant (Crit’Air)
– Les mairies envisagent une taxe de 1€ sur les colis à domicile (alors que la Poste plume déjà assez)
– Augmentation de l’âge de la retraite (bientôt les gens travailleront avec un déambulateur)
– Augmentation des péages et l’installation de nouveaux péages à l’entrée dans les agglomérations de plus de 100000 habitants.
– Suppression de l’ISF
– Augmentation de la CSG


Pour un chef d’entreprise :

– Cotisations patronales– Cotisations salariales
– RSI
– TVA

– Cotisations salariales
– RSI
– TVA

Une fois mort : 4000€ pour l’enterrement et payer la concession tout les 15 ou 30 ans.Euh sinon il vous reste combien pour vivre après tout ça ?

Euh sinon il vous reste combien pour vivre après tout ça ?


Courage à vous!