Justice : que disent les deux candidats ?

institutjusticeChère Madame, cher Monsieur,

C’est une catastrophe.

Je vous parle de la campagne du second tour. Tous les sujets qui intéressent les Français sont soigneusement éclipsés.

Aussi, nous ne sommes pas surpris que la justice et la sécurité soient les grandes “oubliées” des débats.

Vous savez que nous avons mis au point un outil pour décrypter les programmes justice et sécurité des candidats.

Dans le doute, je vous rappelle qu’il est possible de comparer les engagements que nous estimons indispensables dans chacun des programmes justice, sécurité et terrorisme des candidats, sur 2017pourlajustice.fr.

Cliquez ici pour découvrir notre comparatif en ligne

Dans ces conditions, permettez-moi de ne pas être très optimiste pour le prochain quinquennat.

Et je me mets à la place des Français qui attendent des réponses à leurs problèmes. Qui voient que la situation est de pire en pire.

Que faire ?

Que peut faire l’Institut pour la Justice contre cela ?

Les mauvaises langues diront que nous ne pouvons rien. Je me rappelle avoir lu des messages de découragement tout au long du mandat de Christiane Taubira à la justice.

Certaines personnes pensaient que rien ne pourrait jamais changer. Que c’était la fin.

Malgré cela, nous avons continué notre travail… et certaines choses ont changé. La légitime défense des policiers, l’allongement de la prescription en matière pénale, la suppression des crédits de réduction de peine pour les détenus terroristes, ou l’interdiction effective du squatt.

Certes, il reste beaucoup à faire. Mais seul le travail de long terme, réalisé jour après jour, finit par payer, et nous n’avons pas le droit de baisser les bras : les enjeux sont trop élevés

Alors que peut faire l’Institut pour la Justice pour le moment ?

Nous avons demandé aux candidats (ou à leurs porte-paroles) de répondre à nos questions. Après tout, l’Institut pour la Justice fait entendre une voix partagée par des millions de Français depuis 10 ans.

Nous avons rencontré Gilbert Collard, le porte-parole de Marine Le Pen, pour l’interroger sur les engagements de sa candidate.

Nous attendons encore une réponse d’Emmanuel Macron que nous avons déjà sollicité à de multiples reprises, ou au moins de l’un de ses porte-paroles.

Maintenant, le choix est dans votre camp.

Avec tout mon dévouement,

Axelle Theillier

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s