Le tact de Mélenchon

Et ça voulait représenter les Français!!

Imaginez les rencontres diplomatiques à l’étranger…

Publicités

Pour l’Education, Macron a trouvé pire que Najat Vallaud-Belkacem

6a00d83451619c69e201b7c8ea1427970b

Bariza Khiari fait partie de ces personnalités de l’ombre, qui à quelques jours de l’élection présidentielle, doivent impérativement être mises au jour. […] Cette personnalité centrale d’En Marche, membre de la garde rapprochée de Macron et potentielle ministre de l’éducation en cas d’élection de ce dernier, a de quoi inquiéter les Français soucieux de préserver une certaine idée de la France, ainsi que de ne pas livrer la France aux idéologies mortifères. […] En effet, cette franco-algérienne, née à Ksar Sbahi en Algérie de parents fervents militants du FLN et sénatrice PS de Paris depuis près de 15 ans, n’a jamais caché son militantisme pro-islam. [..] L’idéologie portée par Bariza Khiari est un danger pour la République, car sa proximité avec le CCIF, et notamment avec l’inénarrable Marwan Muhammad, est révélatrice de ce double discours insidieux que pratique à merveille une certaine frange de l’élite de la communauté musulmane.

Pour rappel, en 2011, Bariza Khiari déclarait que pour elle, « le problème ce n’est pas Tariq Ramadan, c’est le gouvernement ». Cette phrase venant exempter Tariq Ramadan de toute logique idéologique tendant à paver la voie à l’islamisme a de quoi surprendre. […] Pour la sénatrice PS, parler d’islam revient de facto à « créer des peurs » en agitant le chiffon rouge de l’immigration, et en procédant à des raccourcis fallacieux entre religion et fondamentalisme. […] Et à ce titre, cette proche de Macron et future ministrable, s’est gravement fourvoyée il y a quelques mois dans un appel publié dans le JDD en faveur d’une réflexion sur la place de l’islam en France. Dans cet appel publié fin juillet 2016, et impulsé par Bariza Khiari, 42 « intellectuels » musulmans se déclarent être prêt à « assumer [leurs] responsabilités » en matière de réflexion autour de la structuration de l’islam. Si l’on excepte le flou inhérent à cet appel, et la confusion des genres tiraillant ce discours qui oscille perpétuellement entre politique et religieux, c’est surtout l’absence de toute référence aux victimes juives des attentats qui ont touché la France au cours de ces dernières années qui a suscité l’émoi. Alors que cet appel débute par une énumération des différents attentats ayant ciblé notre territoire, n’importe quel lecteur est très vite interloqué et choqué par l’absence de tout hommage aux victimes de l’école Ozar Hatorah à Toulouse et aux victimes de l’HyperCacher de Vincennes. […]

Dans Non je ne me tairai plus, livre publié le 8 mars de cette année, Amine El Khatmi, élu socialiste et musulman montre la face cachée des collusions entre une certaine élite socialiste et l’islamisme radical. Pour cet élu, difficilement soupçonnable d’islamophobie, les socialistes tendent à nouer des pactes du diable avec des acteurs ouvertement antirépublicains. « Sur des questions aussi fondamentales que celles de la laïcité et de la résistance au communautarisme, les socialistes ne sont pas en ordre de bataille. Sur le terrain, des élus passent des compromis inacceptables » écrit le jeune élu socialiste. Parmi les élus accusés de collusion avec l’islamisme radical par Amine El Khatmi on retrouve notamment une certaine Bariza Khiari. L’auteur explique ainsi que des élus locaux et des parlementaires ont trouvé la parade pour financer des lieux de culte sans enfreindre l’article 2 de la de 1905, qui précise que la République ne reconnaît ni ne subventionne aucun culte. Pour contourner cette loi majeure de notre République, certains élus versent leurs subventions à des associations présentées officiellement comme engagées dans un combat uniquement culturel, mais qui poursuivent en réalité une finalité bien plus perfide et sournoise : mettre en place des montages financiers complexes pour financer la création de mosquées grâce à de l’argent public.

Archétype même de ces montages financiers complexes, l’Institut des Cultures d’Islam dirigé par Bariza Khiari est révélateur de ces pratiques qui bafouent ouvertement les valeurs républicaines. De concert avec Anne Hidalgo, toujours aussi complaisante à l’égard d’acteurs qui gravitent pourtant dans des sphères foncièrement anti-républicaines, Bariza Khiari a fait voler en éclats les frontières entre culturel et cultuel. L’ICI est situé dans le XVIIIe arrondissement de Paris, et cohabite en son sein une école où est enseigné l’arabe littéraire et…une salle de prière pilotée par la Grande Mosquée de Paris, mais financée par de l’argent public. Interrogée en septembre 2016 par Bernard de La Villardière dans le cadre de son émission « Dossier Tabou »Bariza Khiari, acculée par les faits manifestes et incontestables, reconnaîtra du bout des lèvres que le centre, financé par la municipalité de Paris, est bel et bien une seconde mosquée de Paris. […] »

Elle est déléguée nationale du mouvement En marche !

Qui a dit quoi ?

institutjustice

Lendemain du premier tour.

Certains sont satisfaits, d’autres non.

Je ne vais pas me lancer dans une analyse, un commentaire ou un appel au vote … Non, rien de tout cela. Je vais plutôt vous divertir avec un petit jeu.

Le Qui a dit quoi ?

De Marine Le Pen à Emmanuel Macron, saurez-vous reconnaître qui a prononcé ces phrases :

  • « Moi, je ne vais pas inventer un programme de lutte contre le terrorisme dans la nuit. »
  • « Il faut d’urgence mettre fin au laxisme judiciaire, abroger les lois pénales laxistes Dati et Taubira. »
  • « Sur le plan intérieur, mon engagement est clair : 10 000 emplois de policiers et de gendarmes seront créés durant le prochain quinquennat. »
  • « Je ferai appliquer la loi, ce qui n’a pas été fait depuis des années car la justice a reçu les instructions d’un laxisme absolu. »
  • « La première mission du chef de l’Etat est d’assurer notre sécurité. J’y suis prêt. »
  • « La délinquance et la violence pourrissent la vie des Français. La police fait son travail, mais la justice ne suit pas … »
  • « La sécurité dépend des quartiers, des milieux sociaux : elle est injuste. Nous créerons l’unité des droits. »
  • « Je veux construire des places de prison, stopper les remises automatiques de peine, refaire les peines plancher. »

Que puis-je ajouter ?

Sachez, chers amis, que pendant toute la campagne nous avons travaillé d’arrache-pied à nous faire entendre par les candidats. Nous avons préparé des propositions de mesures à mettre en place, pragmatiques et réalisables, avec des experts reconnus.

Certains candidats ont eu une oreille attentive, mais je dois l’avouer aucun des deux finalistes n’a pris la peine, jusqu’ici, de nous recevoir personnellement.

Sécurité ? Justice ? Des centaines de morts depuis quelques années à cause du terrorisme ? Des récidivistes en cavale en raison de lois laxistes ? Des Fichés S qui se baladent allègrement ? Des victimes qui croisent leur agresseur tous les jours ?

Des sujets qui semblent anecdotiques pour nos candidats pendant cette élection.

Je dois tout de même être honnête. Gilbert Collard, le porte-parole de Marine Le Pen a pris la peine de nous rencontrer et de nous présenter leur programme. Vous pouvez visionner cet entretien ici, il dure 17 minutes.

Quand à Emmanuel Macron, nous espérons qu’il enverra à notre rencontre son porte-parole justice, que nous serions ravis d’entendre et filmer pour vous avant le 7 mai. En attendant, nous avons compilé l’ensemble de ses positions sur les sujets qui nous intéressent. Un programme pour l’heure un peu flou qui, je l’espère, sera clarifié. J-13Vous pouvez les découvrir en cliquant ici.

Avec tout mon dévouement,

Laurence Havel

Ps : je tiens à saluer tous les policiers et gendarmes qui reçoivent mes emails, je sais que vous êtes nombreux, et vous dire merci pour le travail remarquable que vous accomplissez en cette période chargée.

Quelle est cette ville ? Facile à trouver…!

Regardez bien jusqu’à la fin !

Devinez quelle est cette ville

Et ne trichez pas !

marseille01marseille02marseille03marseille04marseille05marseille06marseille07marseille08marseille09marseille10marseille11marseille12marseille13marseille14

C’EST MARSEILLE !

Capitale Européenne de la culture

Faire circuler : que chaque français sache ce qu’est devenu son pays socialiste !

Il y a aussi Mulhouse, Roubaix, Lille, la banlieue du 93, banlieue de Lyon, Grenoble, etc … etc …

Nous sommes peut-être encore en France mais plus pour longtemps !

Bientôt la valise ou le cercueil …….

L’oeil du Canard

Le canard enchaîné a perdu son oeil gauche et ne voit plus qu’à droite !

C’est quand même curieux, ce côté sélectif des grandes enquêtes du Canard Enchaîné. La feuille d’impôts de Chaban, les Diamants de Giscard, et maintenant l’emploi de Pénélope Fillon…

Mais que faisait le Canard Enchaîné quand Mitterrand logeait sa maîtresse et sa fille dans une annexe du Palais de l’Elysée, quai Branly, aux frais du contribuable ?

Que faisait le Canard Enchaîné quand il employait des gendarmes pour faire du baby-sitting de sa fille et l’accompagner à l’école ?

Que faisait le Canard Enchaîné quand plusieurs gendarmes se relayaient pour monter la garde devant la résidence secondaire des Mitterrand à Latche ?

Que faisait le Canard Enchaîné quand Ségolène Royal a plombé les finances de Poitou Charentes de 130 millions d’Euros dans des emprunts toxiques ?

Que faisait le Canard Enchaîné quand Ayrault, fringant premier ministre faisait illico embaucher sa femme à l’Assemblée Nationale comme chargée de mission. Quelle mission ? Mystère !

Que faisait le Canard Enchaîné quand Ségolène Royal a été nommée par Hollande, vice-présidente de la Banque Publique d’Investissement (BPI) avant d’être Ministre ?

Difficile de croire qu’elle ait été nommée pour ses compétences, surtout pour les contribuables de Poitou-Charentes ! Si ça, ce n’est pas un emploi fictif !

Que faisait le Canard Enchaîné quand Mazarine Pingeot a été nommée administratrice de la Grande bibliothèque ?

Que faisait le Canard Enchaîné quand Clémentine AUBRY a été nommée administratrice de l’auditorium du musée du Louvre ?

Que faisait le Canard Enchaîné quand Thomas Le DRIAN a été embauché par la Société nationale immobilière à un poste très élevé pour cet élève moyen d’une école de commerce moyenne ?

Que faisait le Canard Enchaîné quand Salomé PEILLON a été embauchée au poste de chargée de mission culturelle à l’ambassade de France en Israël ?

Que faisait le Canard Enchaîné quand Jérémie MARTIN (le fils de Philippe MARTIN) a été embauché par le Conseil Régional de Midi-Pyrénées comme chargé de Mission ?

On croit maintenant savoir que le palmipède s’est soumis à une séance d’hypnose de basse-cour qui a révélé avec une précision surprenante les coins et recoins (coin-coins ?) de sa mémoire.

Mais la science a ses limites, et la pauvre bête, épuisée, n’a pas eu accès à d’autres histoires crapuleuses que nous relatons ci-dessous dans la catégorie «délinquants de gauche »:

* ANDREONI Serge (sénateur PS)mis en examen pour complicité de trafic d’influence dans une affaire de marchés publics présumés frauduleux .
* ANDRIEUX Sylvie (Député PS) condamnée à 3 ans de prison dont deux avec sursis, à 100.000 euros d’amende et à 5 ans d’inéligibilité. complicité d’escroquerie et détournement de fonds publics. Elle continue à siéger à l’Assemblée nationale, lestée d’un bracelet électronique.
* AYRAULT Jean Marc (Ministre PS) 1997 délit de favoritisme dans l’attribution d’un marché public.
* BERNADINI François (Maire PS) condamné en 2002 pour une ingérence, détournement de fonds publics, abus de confiance et abus de biens sociaux. à 18 mois de prison avec sursis, 400 000F d’amende et cinq ans d’inéligibilité. L’Express
* BENGUIGUI Yamina (ex-ministre PS) à la francophonie condamnée en sept 2015 pour déclaration de patrimoine incomplète dans le cadre de la transparence suite au scandale Cahuzac
* BINET Erwann Député en Isère, rapporteur PS du mariage gay, condamné pour diffamation le 23 juillet 2013.
* BOURQUIN Christian (Conseil régional PS) condamné en 2012 à 2 mois de prison avec sursis pour délit de favoritisme (décédé cet été 2014 R.E.P)
* BUCHET Pascal (Maire PS) condamné en 2012 pour harcèlement moral, après le suicide d’une de ses collaboratrices Libération
* CAMBADELIS Jean-Christophe (Secrétaire général du PS ) Pour recel d’abus de confiance Condamné en 2006 à 6 mois de prison avec sursis et 20 000€ d’amende, dans l’affaire des emplois fictifs de la MNEF. Il avait été rémunéré par la mutuelle proche du PS entre 1991 et 1995, à hauteur de quelque 620 500 francs au titre d’une activité fictive de conseil.
* CHAOUAT Yacine (maire adjoint PS) chargé de la médiation et condamné en 2011 en appel pour violences conjugales.
* CIOT Jean-David, le premier secrétaire fédéral et collaborateur de Guérini, mis en cause pour recel de détournement de fonds publics. Figaro
* CUVILLIEZ Christian (Union de la gauche) condamné en 2003 par la Cour d’appel de Rouen à un an de prison avec sursis et à deux ans de suppression des droits civiques, civils et de famille pour détournement de fonds publics et recel.
* DALONGEVILLE Gérard (Maire PS) condamné faux en écriture et usage de faux, détournements de fonds publics, favoritisme et recel de favoritisme Le Monde
* DELESSARD Monique (Maire PS) Condamnée en 2010 à 15 mois de prison avec sursis et à une peine d’inéligibilité pour avoir marié illégalement l’ancien député-maire Jacques Heuclin, à l’article de la mort.
* DÉSIR Harlem (n°2 du PS Député européen) 1998 condamné à 18 mois de sursis 30 000 F pour recel d’abus de biens sociaux De novembre 1986 à octobre 1987, il a reçu un salaire fictif mensuel de 10 500 francs de l’Association régionale pour la formation et l’éducation des migrants, basée à Lille. L’actuel n° 2 du Parti socialiste occupait la présidence de SOS-Racisme.
* DESTRADE Jean-Pierre (Conseiller Général PS) Condamné en 2005 à 3 ans de prison dont 2 avec sursis et 10.000 euros d’amende dans une affaire de trafic d’influence et d’escroquerie, une peine couverte par sa détention provisoire.
* ECOCHARD Janine (PS) Vice-Présidente du CG des Bouches-du-Rhône Condamnée en 1998 dans l’affaire Urba sur le financement occulte du PS.
* EMMANUELLI Henri (PS) 1997 Condamné pour complicité de trafic d’influence dans l’affaire Urba Également mis en examen en 1998 dans le cadre de l’affaire Destrade de financement illégal du Parti socialiste. En 2005, il s’associe au NPS d’Arnaud Montebourg . Et oui… le vicomte, soi même !!
* FILIPPETTI Aurélie (Ministre PS) 2014 condamnée à verser 2 000 € à « Voici » au nom du « droit légitime à l’information dans une société démocratique, devant lequel doit céder la protection de la vie privée »
* GAIA Robert (Député PS) du Var condamné en 2002 pour favoritisme. (Libération)
* GAUDERON Jean , (PS), directeur général des services (DGS) de L’HaŸ-les-Roses, mis en examen pour recel d’abus de biens sociaux, détournement de biens publics et corruption.
* GRANIE Bernard (PS) Bouches du Rhône, condamné à 2 ans de prison ferme, 100.000 euros d’amende et 5 ans d’inéligibilité pour corruption dans le cadre de marchés publics.
* GUÉRINI Jean-Noël (PS) président du CG mis en examen en 2011 pour prise illégale d’intérêts, trafic d’influence, association de malfaiteurs et complicité d’obstacle à la manifestation de la vérité
* HIDALGO Anne (maire PS de Paris) condamnée en 2012 à 40 000 € d’amende pour infraction à la législation sur la durée du travail.
*
* HUCHON Jean-Paul (PS) pour prise illicite d’intérêts sur marchés publics en 2007, condamnation confirmée en appel en 2008. Délit commit dans le cadre de sa fonction de président de la Région Ile de France, dont il demande la reconduction aujourd’hui à ses électeurs.
* JIBRAYEL Henri (Député PS) intéresse la justice escroquerie et détournement de fonds publics.
* KALTENBACH Philippe (Sénateur Maire PS) mis en examen pour corruption active et passive, recel, complicité. (Le Figaro)
* KUCHEIDA Jean-Pierre (Député-maire PS) le soutien de Hollande, mis en examen pour détournement de fonds publics
* LAIGNEL Michel (PS)condamné en 2005 à 2 ans de prison avec sursis et 2ans d’illégibilité pour favoritisme, prise illégal d’intérêts et faux et usage de faux, en écriture publique
* MAHEAS Jacques (sénateur et maire PS) condamné définitivement en cassation en mars 2010 pour des faits de harcèlement sexuel datant de 2002. (En pleine affaire DSK, cela faisait un peu trop d’obsédés sexuels pour un seul PS !)
* MAUROY Pierre décédé le 7 juin 2013 (Sénateur PS) condamné à 20 000€ d’amende avec sursis pour abus de confiance et devra, avec Lyne Cohen-Solal et Bernard Masset, son ancien directeur de cabinet, rembourser 19 654€
* MELLICK Jacques (Maire PS) en 1996 condamné pour témoignage de complaisance dans l’affaire OM-Valenciennes. (L’Express)
* MONTEBOURG Arnaud (Ministre PS) ministre du Redressement productif, mis en examen en 2010 pour diffamation et condamné en 2012 pour injures par le TGI de Paris condamné ce lundi 17 décembre 2012 à verser 2.000€ de dommages et intérêts pour avoir porté atteinte à la présomption d’innocence du sénateur PS Jean-Noël Guérini.
* MOSCOVICI Pierre (Ministre PS) condamné pour atteinte au droit à l’image à une amende de 1220€. (Libération)
* NAVARRO Robert (Cadre PS) dans l’équipe de campagne de François Hollande, objet d’une plainte du PS pour enrichissement personnel et abus de confiance, pour des frais personnels et des pizzas entre 2008 et 2010 pour 42.000 € …Soutien de François Hollande à la primaire socialiste, il intègre son équipe de campagne durant l’été 2011.
* NOYES Jean-François (PS) mis en examen en 2012 dans le cadre de l’Affaire Guérini dont il était le directeur de cabinet pour association de malfaiteurs en vue de trafic d’influence et recel de trafic d’influence.
* PASTOR Jean-Marc (Sénateur PS) Notes de frais frauduleuses. Médiapart révèle le 27 juin 2011 que le sénateur avait transmis à la trésorerie du Sénat deux factures de restaurant émises dans le Tarn, son département, pour un montant total de 2492 €. Il menace Médiapart de poursuites, produisant un faux communiqué de Gérard Larcher pour l’occasion, alors Président du Sénat, avant de se rétracter et de rembourser l’intégralité des notes de frais.
* PRADILLE Claude (Sénateur PS) Condamné en 1995 à cinq ans de prison de ferme, cinq ans d’inéligibilité et 300.000 francs d’amende pour « faux et usage de faux, corruption, complicité d’escroquerie et subornation de témoins » dans une affaire où il était soupçonné d’avoir fait construire sa piscine sur des fonds publics de l’Office HLM du Gard
* PUIGMAL Eli (Maire PS) Condamné en 2012 délit de favoritisme dans les conditions d’attribution de marché
* PUPPONI François (Député PS) poursuivi pour abus de biens sociaux Figaro
* REBSAMEN François (Ministre PS) Condamné à Dijon à 1 an d’inéligibilité en 2004 pour utilisation de fonds publics à des fins personnelles Le net a été très soigneusement nettoyé de tous les détails de ce scandale. A noter son mépris pour une agression raciste anti-blanc dans sa ville de Dijon
* ROYAL Ségolène (ministre PS) condamnée pour des licenciements abusifs datant de 1997 Libération
* SEVE Patrick (maire PS) tête de liste aux sénatoriales dans le Val-de-Marne, mis en examen, dans le cadre d’une enquête sur les marchés publics de sa commune, pour octroi d’avantages injustifiés et soustraction de fonds publics.
* TAUBIRA Christine (ministre PS) condamnée le 27 septembre 2004 par le tribunal des Prud’hommes pour licenciement abusif, rupture abusive de contrat, et à verser 5300 euros après avoir exploité son ancienne employée. (DreuzInfo)
* TEULADE René sénateur-maire PS d’Argentat (Corrèze), avait été condamné en juin 2011 à 18 mois de prison avec sursis et 5.000 euros d’amende pour abus de confiance par le tribunal correctionnel de Paris. En octobre 2012, Hollande lui avait rendu hommage lors du Congrès de la Mutualité Française: « Je salue les présidents qui ont marqué l’histoire de votre organisation. René Teulade auquel je suis lié par une fidélité corrézienne (….) ».
* VALLINI André (Sénateur PS) Poursuivi pour licenciement abusif et harcèlement moral par son attachée parlementaire avec laquelle il a fini par trouver un accord. A reçu une plainte contre X pour concussion et utilisation frauduleuse de fonds publics. Proche de François Hollande, cet ancien président de la Commission Outreau conseille le candidat socialiste sur les questions de justice.

Peut-être notre palmipède, qui a dépassé les cent ans, ne voit-il plus de l’œil gauche …!

(Mais en tous les cas il est dans l’œil du cyclone)