Vous êtes la résistance!


Chère Madame, cher Monsieur,

Vous êtes la résistance face au laxisme judiciaire. Et ce n’est que le début.

Vous avez participé au Forum “Présidentielle 2017” et je vous en remercie chaleureusement. Grâce à votre présence, nos quatre experts ont pu interroger sans concessions les candidats à la primaire de la droite et du centre.

Ils ont posé les questions que les candidats ne voulaient pas forcément entendre…

… et quand certains ont tenté d’esquiver, ils sont revenus à la charge.

Ce n’était pas facile. Tout est désormais si convenu, si préparé à l’avance… Mais c’est le jeu démocratique. Et il n’a pu avoir lieu que grâce à vous.

Une autre bonne nouvelle ? Le Forum “Présidentielle 2017” ne fait que commencer. Il va se poursuivre durant toute l’année à venir.

Quelle est la prochaine étape ?

Nos équipes ont récupéré 8h d’images… et vont vous envoyer bientôt une compilation des moments clés. Vous saurez qui a dit quoi, et pourrez revoir les meilleurs moments.

Je vous envoie cela par email dès que c’est prêt.

En attendant, je vous propose de faire un don ici. L’année présidentielle va peser lourdement sur les finances de l’Institut pour la Justice. Un évènement comme celui que nous venons d’organiser coûte cher, et il y en aura d’autres.

Mais si vous et moi voulons que notre idéal de justice pèse sur le prochain quinquennat, il n’y a pas le choix: c’est maintenant que ça se passe. Votre soutien nous assurera de pouvoir continuer à influer sur les candidats – d’abord ceux des primaires, ensuite ceux des élections.

Pour soutenir l’Institut pour la Justice, cliquez ici.

Avec tout mon dévouement, 
Laurence Havel

L’armée française se préparerait-elle au pire scénario ?

armeecatastrophe1

Depuis quelques jours une impression glauque et poisseuse a envahi notre pays :

  • Quatre policiers ont failli brûler dans leurs voitures attaquées par des « sauvageons-criminels » !
  • Des cocktails molotov ont été lancés, à plusieurs reprises, dans la cour d’une école !
  • Un proviseur qui s’y opposait a été rouée de coups !
  • Un professeur qui grondait une élève a été passé à tabac devant son école, et surtout devant ses élèves !
  • Les policiers, chaque nuit, manifestent leur écoeurement, leur hostilité à une justice laxiste qui ruine tous leurs efforts !

armeecatastrophe2

La cause de tous ces événements a un seul nom : l’impunité !

Depuis des dizaines d’années, la gauche par idéologie et la droite par lâcheté, ont laissé s’installer dans la Justice, la culture de l’excuse. Comme m’a dit un jour ma soeur (de gauche) : « quand un jeune frappe quelqu’un… c’est parce qu’auparavant, on lui a tapé dessus… »  Il ne faut pas « stigmatiser » les quartiers et c’est ainsi que l’on retrouve des multirécidivistes en liberté qui finissent par se considérer comme inattaquables et continuent leurs criminels trafics.

Mais, l’accumulation de tous ces faits, et l’apologie du terrorisme qu’on observe de plus en plus souvent dans les quartiers et à l’école, font craindre, à certaines autorités, des risques réels d’émeutes et de séditions dans certaines zones.

 

Voici un billet de J-P. Fabre Bernadac, ancien officier de gendarmerie, déjà publié sur le colonel.net. Il a eu très peu d’échos dans les médias malgré le sujet plus que préoccupant qu’il aborde…

 

Les pièces du puzzle sont en train de s’imbriquer…

Depuis un an, des signes apparaissent qui montrent que l’armée — notamment l’armée de terre — pourrait avoir entamé une réflexion approfondie et discrète, pour ne pas dire secrète, sur une possible intervention face à des explosions qui éclateraient dans certaines zones du pays. Soyons clair : l’armée se poserait principalement la question d’une intervention programmée avec, comme objectif, des opérations contre des banlieues de plus en plus islamisées et criminalisées.

Les signes avant-coureurs de telles initiatives existent et sont à prendre au sérieux.

 

Premièrement :

Il y eut, suite à l’action du général Piquemal à Calais, la lettre ouverte de trois généraux français 2e section.

La conclusion de ce courrier correspondait à celle de nombreux militaires (une bonne partie d’entre eux vote FN) :

 « Vous devez, Monsieur le Président, prendre la mesure de l’indignation que ce paradoxe provoque dans le cœur de beaucoup de Français… Il convient, au lieu de s’acharner sur un soldat, fût-il général et patriote, de rétablir l’ordre public à Calais, ce qui suppose l’éradication de la “jungle” et le renvoi de tous les clandestins dans leurs pays d’origine. »

 

Arrestation du général Piquemal par la police, à Calais.  

Quand on connaît le milieu militaire, on devine que cette lettre n’était pas le simple ressenti de trois ex-patrons de l’armée. La camaraderie, la fraternité même qui existent entre officiers attestent que cette lettre reflète probablement le sentiment de nombreux chefs militaires d’active obligés de rester dans l’ombre.

 

Deuxièmement :

Les mots forts du général de gendarmerie Soubelet qui, négligeant son devoir de réserve, déclare dans son livre tout ce qu’il ne faut pas dire :

« Si les délinquants condamnés ne peuvent pas être incarcérés, ils continuent leurs activités avec, en outre, cette sensation de défier le système et de pouvoir échapper à la sanction.  Il est temps d’arrêter l’hypocrisie et d’affronter les difficultés telles qu’elles se présentent et où elles se trouvent. »

armeecatastrophe3

Troisièmement :

Un communiqué de l’armée de terre du 1er juin 2016 : « Placé sous l’autorité directe du chef d’état-major de l’armée de terre, le commandement terre pour le territoire national est appelé à devenir un véritable “pôle d’excellence” dédié à l’anticipation, à la préparation et à l’engagement opérationnel sur le territoire national. »

 

Quatrièmement :

La création d’une Garde nationale de près de 200.000 hommes, divisée en plusieurs réserves opérationnelles, militarisée et territorialisée, avec pour but de répondre efficacement aux menaces de tous ordres susceptibles de frapper sur notre sol, notamment le terrorisme et les catastrophes naturelles, mais aussi des troubles graves plus probables aujourd’hui. On voit bien l’intérêt d’une telle force pour l’armée si la situation basculait, surtout que les capacités de l’active sont insuffisantes pour intervenir au même moment sur plusieurs foyers de subversion.

 

Cinquièmement :

Dans son dernier livre, Un quinquennat pour rien, Éric Zemmour nous renseigne sur les plans de l’état-major : « L’état-major de l’armée sait qu’un jour viendra où il devra reconquérir ces terres devenues étrangères sur notre propre sol. Le plan est déjà dans les cartons, il a pour nom Opération Ronces. Il a été mis au point avec l’aide des spécialistes de l’armée israélienne qui ont transmis à leurs collègues français leur expérience de Gaza. La comparaison vaut tous les discours. »

 

On le voit, les pièces du puzzle sont en train de s’imbriquer…

J-P. Fabre Bernadac

Décidément, Hollande n’aime pas les « sans-dents » !

C’est incroyable ! Mediapart est passé à côté de ce scandale !

 

Trop occupés à vouloir achever Nicolas Sarkozy en tentant de réveiller le fantôme fossilisé du financement libyen de sa campagne présidentielle de 2007, les journalistes de Mediapart sont passés à côté de cette information révélée par Valeurs actuelles dans son numéro anniversaire.

 

Voici cette information qui n’intéresse absolument pas la presse de gauche :

Chasse aux « sans-dents » à l’Élysée

Exclusif: les manoeuvres de la présidence pour loger au quai Branly les proches de François Hollande, au détriment des petits salaires.

Valeurs actuelles peut le révéler : dans une note datée du 16 octobre 2013, Sylvie Hubac, l’ancienne directrice de cabinet de  Hollande, a changé les règles d’attribution des logements de certains commis de l’Élysée.

Objectif :

Que davantage de conseillers du chef de l’État puissent loger gratuitement quai Branly, au palais de l’Alma, un hôtel particulier appartenant à la présidence de la République,

situé dans le VIIème arrondissement de Paris, au détriment du « petit personnel ». « C’est l’épisode 2 des « sans-dents », grince un ancien conseiller du président.

Le décret, décidé à l’Élysée le 19 juillet 2013, a choqué et continue de générer un malaise dans les sous-sols de l’Élysée. Cette rupture entre Hollande et ses « sans-dents » est plus que symbolique. La tradition voulait que l’entourage du président soumis à « une nécessité absolue de service », ou les artisans de la présidence, soit logé à titre gracieux ou pour un forfait symbolique. Les journées sans fin, les retours de voyages présidentiels en pleine nuit mais aussi la nécessité de revenir travailler en catastrophe le week-end, « justifient » ce traitement pour environ « 70 à 80 familles » et n’a « jamais » fait l’objet de débat, d’après un ancien locataire.

Mais, depuis 2013, et cette décision de l’administration Hollande, les salariés de la présidence sont distingués en trois catégories:

  • « Nécessité absolue de service »,
  • « Convention d’occupation précaire avec astreinte »,
  • « Autorisation d’occupation précaire ».

Un ancien personnel de ménage n’en revient pas: « On est en plein dans la lutte des classes ! »

Pour les premiers, « tenus à une obligation de disponibilité pour des raisons de sécurité ou de responsabilité » à savoir 28 personnes, du directeur de cabinet au chef des cuisines en passant par le chef de cabinet, « gratuité du logement nu », est-il écrit dans la note de Sylvie Hubac. Rien de choquant.

Pour les seconds,  « tenus à un service d’astreinte », la redevance est égale à « 50 % de la valeur locative réelle ».

Et pour les derniers, ayant les plus faibles salaires, tenus à « aucune astreinte », la redevance est égale à « 85% de la valeur locative réelle ».

 

Quand les grands commis de l’Etat ne paient pas de loyerle « petit personnel » paie le prix fort !

C’est cette troisième catégorie, composée des personnels d’entretien, de cuisiniers ou encore de lingères, qui est la plus pénalisée. Quand les grands commis de l’État ne paient pas de loyer, le « petit personnel », lui, paie le prix fort. Même si la valeur retenue par l’Élysée « s’appuie sur les références les plus basses des logements anciens de plus de vingt ans dans un état moyen du VIIème arrondissement ».

Le mal est fait. Et le symbole heurte !

Faute de pouvoir acquitter leur nouveau loyer, plusieurs familles ont été contraintes de quitter le palais de l’Alma. D’autres ne se sont pas laissé faire : « Le petit personnel a commencé à gueuler », nous explique un ancien locataire humilié, qui n’en revient toujours pas de « cette décision prise par la gauche ». Aquilino Morelle, qui faisait jusqu’à son départ office « de délégué syndical » du personnel de l’Élysée, selon lui, est monté au créneau pour s’indigner. Afin d’éviter le scandale, l’Élysée a jugé plus sage de permettre aux actuels locataires de rester selon les anciennes modalités, « la règle ne s’appliquant finalement que pour les nouveaux arrivants ».

ll n’en demeure pas moins que les écrits restent et soulignent ce dédain du pouvoir pour ses plus humbles serviteurs.

Louis de Raguenel pour Valeurs actuelles.

Ah, j’oubliais… J’oubliais que Mediapart est spécialisé exclusivement dans les scandales de droite ! On ne peut pas être compétent partout !!

Mais la gauche, si donneuse de leçons s’avère être la première à adorer se vautrer dans les ors de la République ! Et le peuple, dans tout ça, alors ? Ah oui, c’est vrai, il y a toujours ce peuple… Mais de plus en plus il vote pour le Front national…

Ceci expliquant peut-être, en partie, cela …

Et ce président qui nous avait dit, à la télévision, qu’il n’aimait pas les riches… Il n’aime pas non plus les pauvres ! Il n’aime que lui-même et les socialistes ! Il nous avait promis aussi d’être, à chaque instant, exemplaire !

bilansatisfaisantvallsantiblanc

Anti-terrorisme: « la situation est catastrophique. » (Suite)

Chère Madame, cher Monsieur,


Une nouvelle vidéo est disponible. Cette fois-ci, c’est Philippe Bilger qui accuse le coup.

Comme pour la vidéo de Thibault de Montbrial, je vous invite à le partager à tous vos contacts par Facebook et par email.

Après avoir fait cela (c’est important), cliquez ici pour vous inscrire et demander à ce que la vérité soit dite.

Avec tout mon dévouement,
Laurence Havel

Hollande est un imposteur !

Les propos qui sont rapportés dans le livre : « Un président ne devrait pas dire ça » prouvent que toute son action à la tête de l’Etat n’est pas guidée, ni par une vision – mais ça on le savait déjà – ni par des convictions.

Bien au contraire, nombre de ses actions à la tête de l’Etat sont en opposition totale avec ce qu’il pense !

La gauche bien-pensante et sa presse aux ordres vouent Eric Zemmour aux gémonies. Ce polémiste représente, pour eux, le mal absolu ! Et pourtant, dans le livre on trouve des propos dignes d’avoir été prononcés par Eric Zemmour !

 

En voici dix exemples parmi les plus frappants :

1 – Finkielkraut, Zemmour, Houellebecq réhabilités !

“Quand on lit Finkielkraut, Zemmour, Houellebecq, qu’est-ce que ça charrie ? Toujours la même chose, la chrétienté, l’histoire, l’identité face à un monde arabo-musulman qui vient… C’est ça qui fait que les gens basculent, ce n’est pas parce qu’ils ont perdu 3 % de pouvoir d’achat – qu’ils n’ont pas perdu d’ailleurs! – ou parce qu’ils sont chômeurs. Il y a des choses qui les taraudent, ils arrivent dans un train, ils voient des barbus, des gens qui lisent le Coran, des femmes voilées.

2 – La France pays de race blanche

“Je suis convaincu que, quand on interroge les Français, ils sont majoritairement sur sa position. [la position de Nadine Morano] Ils pensent: “On est plutôt des Blancs, il y a plus de Blancs que d’autres.”

3 –  L’accumulation de bombes potentielles liées à une immigration qui continue

“Il y a à la fois des choses qui marchent très bien et l’accumulation de bombes potentielles liées à une immigration qui continue. Parce que ça continue.

4 – Une équipe de France de foot trop basanée ?

“L’équipe de France de football ? Elle est en proie à une communautarisation, une segmentation, une ethnicisation”.

5 – Une immigration qui ne devrait pas être là !

“Je pense qu’il y a trop d’arrivées, d’immigration qui ne devrait pas être là. On ne peut pas continuer à avoir des migrants qui arrivent sans contrôle, dans le contexte en plus des attentats.

6 – Il y a bien un problème avec l’islam

“L’islam ? Qu’il y ait un problème avec l’islam, c’est vrai. Nul n’en doute.

7 – Le voile : un asservissement de la femme

“Le voile ? Un asservissement ! La musulmane se libérera de son voile et deviendra une Française, tout en étant religieuse si elle veut l’être, capable de porter un idéal. Finalement, quel est le pari que l’on fait ? C’est que cette femme préférera la liberté à l’asservissement.

8 – Une assimilation impossible

C’est Sisyphe! On les fait parler français, et puis arrive un autre groupe, et il faut tout recommencer. Ça ne s’arrête jamais […]. Donc, il faut à un moment que ça s’arrête.

9 – On avance vers la partition, la sécession des territoires

“La sécession des territoires ? Comment peut-on éviter la partition ? Car c’est quand même ça qui est en train de se produire: la partition.

10 – L’ambiguïté hollandaise dans toute son horreur !

“La femme voilée d’aujourd’hui sera la Marianne de demain.

Comment interpréter cette phrase lourde de sous-entendus : La femme finira par se dévoiler et rejoindra la République ou bien Le Grand remplacement fera son oeuvre et un jour, le buste de Marianne figurera une femme voilée ?

 

Oui ou non, ces dix déclarations auraient-elles déparées dans le livre d’Eric Zemmour : « Le suicide français » ?

Je n’aimerais pas avoir été un électeur « assez stupide pour avoir voté Hollande » en 2012 ! Je me sentirais trompé, humilié, floué comme jamais. Voilà qui prouve, en creux, que Nicolas Sarkozy est un bien plus grand humaniste comparé à l’imposteur actuel locataire de l’Elysée !

Mais ce sont tous les Français qui devraient se révolter en lisant ces scandaleuses confidences. On trouve sur le site officiel de l’Elysée, une rubrique consacrée au discours prononcé par Hollande lors de l’inauguration du musée de l’histoire de l’immigration dont le titre est :

L’histoire de l’immigration en France est notre histoire à tous

En tout cas, ce qui est certain, c’est que malgré ce que pense vraiment Hollande des dangers de l’immigration, sa politique n’a fait que la favoriser et qu’il n’a cessé de caresser les musulmans dans le sens du poil en encourageant toute la gauche à trainer dans la boue les Finkielkraut, Zemmour et autre Houellebecq qui eux, assument leurs convictions et disent « leurs vérités ».

Pour ne pas alourdir cet article déjà trop long, j’ai mis en annexe quelques extraits du discours cité précédemment qui illustrent parfaitement la duplicité de l’imposteur qui occupe indûment le palais de l’Elysée !

Extraits du discours d’inauguration du musée de l’histoire de l’immigration en France :

La question migratoire ne doit pas être vue avec crainte et ne doit pas être pensée en des termes uniquement économiques ou identitaires. Le droit pour chaque individu à émigrer et à être accueilli est un droit de l’Homme inaliénable. Il est donc important de se fonder sur des constats justes et objectifs.

Il y a toujours eu des démagogues pour attiser les haines, susciter la peur et désigner des boucs émissaires pour tous les maux de la société. Le mépris, le racisme restent malheureusement présents et les immigrés sont régulièrement accusés d’être des « profiteurs » alors même qu’ils contribuent davantage aux comptes sociaux qu’ils n’en bénéficient.

La France entend rester un pays d’immigration, signe de son statut de grande puissance attractive. Afin de mieux accueillir et intégrer les personnes immigrées tout en attirant les talents, des mesures nécessaires vont être mises en oeuvre.

Les Français ne doivent jamais oublier que la France est le résultat de ces cultures venues d’ailleurs pour écrire l’Histoire de France et contribuer, toujours, à rendre la France plus forte. Apprendre et comprendre l’histoire de l’immigration, c’est comprendre ce qu’est la Nation, ce qu’est être Français. L’oublier, c’est oublier notre Histoire et ce qui fait notre grandeur à l’égard du monde.

Il n’y a aucune ambiguïté possible: la France doit être fière d’être un pays d’immigration. C’est un signe d’ouverture sur le monde; mais également d’un pouvoir d’attraction qui ne doit jamais faiblir.

 

CONCLUSION :

On mesure une fois de plus la duplicité de hollande!!

Et vous m’avez viré pour me remplacer par « ça » !

vireremplaceca

Bonjour, c’est Sarko ! Je remercie Christian de me donner la parole sur son célèbre blog ! Il n’y a plus guère d’endroits où je puisse m’exprimer sans sentir autour de moi, la haine et le rejet.

Ici, c’est cool ! Il y a bien quelques antisarkozistes qui s’en prennent à Christian dès qu’il s’oublie à me soutenir, mais ses groupies veillent et remettent à leurs places ces fâcheux…

Ce qui m’amène dans ces sympathiques colonnes, ce matin, c’est la goutte d’eau, que dis-je, l’averse, et même la cataracte qui fait déborder le vase du quinquennat de mon successeur ! Avec Hollande, à chaque épisode, on croit qu’il a touché le fond, mais non ! Il surprend toujours : il creuse encore !

La sortie du livre de Gérard Davet et Fabrice Lhomme, les deux journalistes du Monde : « Un président ne devrait pas dire ça » soulève, même dans les médias, habituellement si complaisants avec la gauche en général et avec lui en particulier, un énorme malaise.

D’ailleurs, le titre du livre est mal choisi ! Je proposerais plutôt le titre suivant : « Hollande peut dire ça, car il n’est pas (vraiment) président ! »

Bref, depuis le début du quinquennat, à chaque nouvelle maladresse ou erreur de mon successeur, je me pose la question : « mais si c’était moi qui avait dit (ou fait) ça, comment la presse aurait réagi ? Aurais-je pu y survivre ? »

Quand je pense que pendant tout mon quinquennat les médias et la gauche m’ont resservi en boucle : la soirée au Fouquet’s, le yacht de Bolloré et le « casse toi pov’ con », c’est finalement qu’il n’avait pas grand chose d’autre à se mettre sous la dent !

Prenons quelques exemples :

  • On a osé me reprocher de mettre ma vie privée en scène, avec ma déclaration : « avec Carla, c’est du sérieux ! » mais alors que dire de la rue du cirque et de l’épisode lamentable du scooter au petit matin… Et de la répudiation par dépêche AFP d’une pseudo-première dame de France, déjà remplacée par une actrice…
  • Les juges m’ont fait payer chèrement ma comparaison des juges avec « des petits pois ». Et Hollande, lui, dénonce « la lâcheté des juges et des procureurs qui se planquent et jouent les vertueux ». J’ai vraiment joué « petit bras » sur ce coup-là !
  • Que pèse mon « casse toi pov’con » à côté des plaisanteries se Hollande sur les « sans-dents », illustration parfaite de l’hypocrisie de la nomenklatura socialiste qui vit dans les beaux quartiers et méprise la « populace » ?
  • Ce matin, Hollande a fait placer, sur le site web de l’Elysée, l’intégralité de son interview dans le magazine L’Obs. Qu’aurait-on dit si j’avais fait ça avec une interview dans le Figaro ?

On me reproche mes convictions… Je serais « trop clivant » ! Mais Hollande lui, en manque cruellement, de vraies convictions :

  • Hollande nous dit aujourd’hui que « l’aéroport de Notre-Dame des Landes ne verra pas le jour », mais alors pourquoi a-t-il laissé toute cette affaire se développer, un référendum être orgalisé et son premier ministre promettre l’évacuation de la zad ?
  • J’ai cru rêver quand j’ai appris que Hollande avait déclaré : « Je pense qu’il y a trop d’arrivées, d’immigration qui ne devrait pas être là »Mais alors pourquoi avoir laissé Valls ouvrir grande les portes des naturalisations ? Nul besoin de savoir parler français ou d’avoir des revenus pour être naturalisé aujourd’hui en Socialie ! Hypocrisie !
  • « Qu’il y ait un problème avec l’islam, c’est vrai. Nul n’en doute »… Ah bon, mais pourquoi me traiter d’irresponsable, presque de fasciste quand je dis la même chose ?
  • « La femme voilée d’aujourd’hui sera la Marianne de demain » Terrible phrase que certains journalistes ont cru déminer en expliquant que Hollande voulait dire que les femmes voilées quitteraient leur voile pour adopter la République, mais dont le vrai sens n’est-il pas que le buste de Marianne serait un jour voilé ? Le Grand remplacement ne serait-il donc pas un fantasme pour Hollande ?

 

Oui, je regarde avec satisfaction, aujourd’hui, la presse qui semble comprendre l’irresponsabilité de son soutien et de sa complaisance pour  François Hollande.

Ce n’est pas pour autant qu’elle fera son mea culpa vis-à-vis de moi. J’ai osé dire que j’étais de droite et je crois avoir redonné à beaucoup de Français le sentiment d’être fier d’être Français.

 

Impardonnable pour la presse !

 

D’ailleurs, pour les primaires de droite, la presse a choisi son candidat, à savoir Alain Juppé, le candidat… le plus à gauche !

Il me vient à l’esprit un mot du général de Gaulle à propos du président Albert Lebrun qui sied parfaitement à François Hollande :

« Pour être un chef d’Etat, encore fallait-il qu’il y eut un chef et qu’il y eut un Etat ! »

Je vous laisse de peur d’être trop long, en remerciant Christian pour son hospitalité « bloguesque »  !

 

Ah oui, quand même… Une dernière chose…

vireremplacecaparait

Anti-terrorisme: « la situation est catastrophique ».

Chère Madame, cher Monsieur,

Je serai brève. Le sujet est grave.

Cliquez ici pour découvrir le message urgent de Thibault de Montbrial.

Une fois que vous l’avez vu, je vous invite à le partager à tous vos contacts par Facebook et par email.

Après avoir fait cela (c’est important), cliquez ici pour vous inscrire et demander à ce que la vérité soit dite.

Avec tout mon dévouement,
Laurence Havel