Justice socialiste : mieux vaut être une mosquée qu’une église

femenjustice

Voici un court article dans lequel je souhaiterais juste rapprocher deux décisions de justice étonnantes. Si dans les deux affaires, les faits sont similaires, les peines prononcées sont à l’opposé …

1 – Les Femen acquittées après avoir profané Notre-dame de Paris et avoir abimé une cloche

femenjustice2

Le Figaro rapporte ainsi les faits :

La cour d’appel de Paris a confirmé jeudi la relaxe de huit militantes du groupes féministe Femen qui étaient jugées pour avoir dégradé une cloche lors d’une action à Notre-Dame de Paris.Deux surveillants qui les avaient chassées de l’édifice ont quant à eux été condamnés à des amendes avec sursis, un troisième a été relaxé.

Le 12 février 2013, les Femen avaient célébré à leur manière le renoncement du pape Benoît XVI. Incognito dans le flot des touristes, elles étaient entrées dans la cathédrale avant de tomber le manteau pour se jucher sur le socle de trois cloches, exposées provisoirement dans la nef à l’occasion du jubilé des 850 ans de Notre-Dame de Paris.

Seins nus comme à chacune de leur actions, elles avaient crié « Pope no more » (« Plus de pape »), en faisant tinter les cloches avec des morceaux de bois. En ce jour où allait être adoptée à l’Assemblée nationale la loi sur le mariage homosexuel, les militantes avaient aussi scandé sur le parvis « In gay we trust » (« Nous croyons en l’homosexualité », parodie de la devise américaine « In God we trust », « Nous croyons en Dieu ») ou encore « Dégage homophobe », après avoir été expulsées de la cathédrale.

Faute d’éléments suffisants pour leur imputer les dégradations sur la dorure de la cloche Marcel (du nom de Saint-Marcel), le tribunal correctionnel de Paris les avait relaxées il y a un an, mais le parquet avait fait appel.

2 – Un charcutier prend 6 mois de prison pour avoir déposé des lardons devant une mosquée

 femenjustice3
Les faits sont d’une « rare violence » (source RTL/AFP):

Quelques heures après l’attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray, où un prêtre a été assassiné en pleine messe, un homme de 38 ans s’est rendu devant la mosquée de Tomblaine en banlieue de Nancy » plein de haine » selon ses propres mots pour y déposer des lardons.

« Très perturbé par l’assassinat du prêtre le jour même », ce charcutier-traiteur au chômage a déposé des lardons dans la boîte aux lettres de la mosquée. Il a ensuite « tartiné » le porte de cette boîte aux lettres avec le reste des lardons.

Le procureur avait demandé une peine de 6 mois ferme.
Déçu, le malheureux n’a obtenu que 6 mois avec sursis !

Vous imaginez bien que les twittos s’en sont donnés à coeur joie sur cette affaire. En voici un petit florilège :

femenjustice4

En conclusion

Oui, par les temps qui courent, mieux vaut attaquer une église qu’une mosquée !

 
Condamner un vandale d’église est contraire à la laïcité alors que s’en prendre à une mosquée, c’est stigmatiser toute une population défavorisée… Bla bla bla…  Bla bla bla…

En tout état de cause, une question reste posée :

Les lardons peuvent-ils être considérés comme une arme de 4 ème catégorie ?

Si elle est utilisée contre une mosquée, la réponse est oui !

Publicités

Une réaction sur “Justice socialiste : mieux vaut être une mosquée qu’une église

  1. de toute façon, notre pays la FRANCE et contre le mur!!!!!! la faute vient de tout ces politiques qui ne pensent que leurs personnes et au plus haut dans leurs intérêts personnels, ils brade notre pays!!!!!

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s