Les CRS parlent , la guerre civile est imminente

VEUILLEZ LIRE, NE SERAIT-CE QUE POUR ETRE INFORMES DE CE QUE LES MEDIAS VOUS CACHENT…

Voici le reportage « Journal d’un CRS » que vous ne trouverez nulle part ailleurs car totalement interdit !

PAROLES DE POLICIER :  (Prenez le temps de lire jusqu’au bout)

Ce journal de bord relate le quotidien des missions dont sont chargées nos CRS. Il ne s’agit nullement d’un texte d’anticipation mais de la narration sur le vif du début de la guerre civile qui a commencé sur notre sol. Pour le moment, cette guerre civile est contenue dans le périmètre de

«La Jungle» à Calais. Comme nous le prévoyons, attendez-vous à ce qu’elle se propage dès que sera donné le signal de l’assaut général. Un assaut minutieusement préparé contre la France. Contre notre civilisation. Contre vous…

Ce CRS raconte  :

« Au rassemblement, on nous demande une fois de plus de ne pas dire ce qui se passe ici aux gens que l’on connaît. IL FAUT CACHER LA VÉRITÉ comme l’argent qui leur est donné chaque jour, les 3 repas par jour offerts, la nourriture distribuée directement au camp, les vêtements souvent neufs, le fait qu’ils aient tous, je dis bien TOUS, des smartphones dernière génération (ceux que l’on ne peut pas se payer en travaillant), les soins gratuits à outrance − d’ailleurs je plains les pompiers du coin − le fait qu’ils détruisent une partie de la nourriture qui leur est offerte car ils n’ont pas ce qu’ils ont commandé… »

Une honte de les garder sur notre sol !

« La matinée a été longue. Très longue. Le manque de repos sur cette mission commence à se faire sentir. Enchaînement incessant des services à différents horaires… De jour comme de nuit. Qu’il vente, qu’il pleuve, qu’il neige… Enfin… Nous ressentons du dégoût à ne pouvoir faire du travail de police, grandir, ici et là, dans des conditions dangereuses. Nous sommes là et las.

En surveillance sur une bande d’arrêt d’urgence pendant six heures (endroit où l’on dit que la durée de vie est calculée statistiquement à moins de quinze minutes) constatant, impuissants, que les routiers de tous les pays empruntant cette voie, se moquent de nous, policiers présents… Ils débouchent sur ces voies rapides sans prendre gare aux véhicules déjà sur cet axe, à toute allure, nous rasent sans ralentir, s’engagent devant nos yeux sans respecter les règles de sécurité, les règles de priorité ni le code de la route… Nous sommes frôlés par ces semi-remorques lancés à plus de 90 km/h, ce qui rajoute au mauvais temps, une dimension surréaliste. En d’autres endroits, nous jouons les «cônes de Lübeck», ces fameux cônes en plastique orange aux bandes blanches réfléchissantes, qui servent à matérialiser un accident, un danger ou des travaux, posés devant des trous dans le grillage qui coûte une fortune. À chaque trou bouché ou pas, un ou deux policiers restent là, sous les caprices des éléments et du temps, à attendre une potentielle attaque !

Les migrants viendront. Un sas de sécurité a été installé, des barrières gigantesques de 4 ou 5 mètres de haut, distantes en parallèle d’un mètre cinquante sur plus de 35 kilomètres… J’en suis loin, je pense. Chaque jour, ils cassent en différents endroits, là où nous ne sommes pas ! Les réparations elles aussi coûtent une fortune.

04:30  Réveil puis nous arrivons à l’heure du repas.

13:20 ― Nous n’avons vu personne. Pas un migrant sur notre point. Le temps de se restaurer, de reprendre la direction de notre hébergement, déchargement de l’armement collectif et douche sans traîner.

15:15 ― Dans 8 heures, nous reprenons le service. La nuit prochaine, nous travaillons. Ce soir, ce sera une prise de service à 23:30 pour terminer (en théorie) à 07:00 du matin…

Arrive l’heure de reprendre le service. Les mines sont fatiguées. Le bonjour jovial, reste marqué d’une fatigue flagrante qui se lit de plus en plus sur les visages, comme une écriture. Au rassemblement, la température de la journée est donnée : quelques grenades lancées, beaucoup d’activité sur les voies rapides, mais plus encore en soirée. En fond sonore, une radio embarquée dans l’un des véhicules-recueil est active : « sur le point Golf-Alfa-2, ils sont au contact. Ils lancent des barres de fer et des pierres. Un de chez nous est touché légèrement. Avons utilisé une dizaine de grenades MP7 [1]. » […] «Deux poids-lourds accidentés à cause de blocs de béton sur les voies rapides. Les avons dégagés. Demande renfort de 2 véhicules».

Pendant ce temps, nous est rappelé le cadre de l’utilisation du lanceur de balles de défense. Le lanceur de 40 est une arme de défense intermédiaire dotée d’un viseur point rouge non projeté. Il lance des balles de caoutchouc et touche à plus de 50 mètres. Malgré tout, son utilisation est très réglementée et contraignante. Il nous est rappelé également que dans le cadre de notre travail, il est autorisé aux gens de nous prendre en photo !

Anarchistes des groupes « NO BORDER »

Les «NO BORDER» [2] incitent les migrants à nous tendre des embuscades (bien qu’ils n’aient pas besoin de conseil pour le faire) pour prendre des photos et des vidéos pour dénoncer des “failles” dans notre manière d’intervenir ou des images pour nous mettre en cause. Mais surtout, ils espèrent faire un maximum de blessés dans nos rangs.

Le chargement de l’armement collectif se fait au cul du camion-armurerie. Des « blagounettes » sont lancées ici et là pour faire oublier que nous serions mieux dans un lit bien chaud, dans nos foyers et non sous ce crachin permanent qui nous recouvre petit à petit…

Femmes et enfants ou parents, pour beaucoup, sont la pensée du moment, mais seront relégués au second plan dans une minute ou deux. Les rôles de chacun dans le VR [3] sont distribués. « Qui est habilité LBD [4] ? » – « Moi »répond Julien. Comme les autres, je prends un LBD. Moi, je dis : « Perso, je prends en compte le lanceur Cougar [5] ». Il lance des grenades au coup par coup mais avec de l’habileté, il se manie très bien et se recharge vite. Son bruit détonnant ressemble à celui d’un mortier. – « OK » lance le chef de bord. « Qui veut des grenades à main ? » Elles sont réparties dans les gilets tactiques (qui n’ont de tactique que le nom) censés nous protéger de coups éventuels, absorber des chocs, mais aussi permettre le transport de matériel supplémentaire. La répartition des grenades et conteneurs lacrymo faite, je m’emploie à mettre le gilet de grenades pour le lanceur Cougar. Il est lourd. Il contient des grenades avec un dispositif de retardement [6] pour les lancer à 50 mètres, d’autres à 100 mètres. La fermeture est cassée. Sur les ondes, on apprend que les effectifs que nous allons relever sont pris à partie en de nombreux endroits. Il va falloir faire vite.

Les jambières sont mises, les casques vont se visser sur nos têtes rapidement… Le LBD et le Cougar sont alimentés d’une cartouche chacun, prêts à être utilisés au besoin. À la radio, la station directrice ne sait plus où donner de la tête. Il faut des renforts partout, sur presque tous les points. Ordre nous est donné, bien que nous soyons en dynamique cette nuit, de renforcer ponctuellement un point situé juste derrière le camp des migrants : « la Jungle ».

00:15 ― À notre arrivée, l’atmosphère est tendue. Le bleu des gyrophares inonde la nuit et se reflète sur nos visages à moitié protégés. Les consignes sont prises. Nous voilà seuls. Deux VR montés de cinq hommes chacun, casque sur la tête. À nos côtés, une vingtaine de personnes viennent à notre rencontre. Certains sont en treillis camouflé, bonnet ou cagoule noire. Ce sont les hommes et les femmes du collectif « Les Calaisiens en Colère » [7]. Ils tentent de protéger leurs biens, mais donnent aussi de bonnes informations sur les événements passés ou à venir,sans avoir peur, le cas échéant, de combattre aux côtés des Forces de l’Ordre !

La semaine avant notre arrivée, «Les Calaisiens en Colère» ont apporté une aide considérable aux collègues présents.

Assaillis de tous côtés, les policiers ont utilisé toutes leurs grenades et se sont retrouvés face à des migrants armés de couteaux et barres de fer.

N’écoutant que leur courage, « Les Calaisiens en Colère » sont venus se battre au coude à coude aux côtés des forces de l’ordre qui, bien qu’ayant informé la hiérarchie qu’elles n’avaient plus de moyens intermédiaires pour contenir les assauts répétés, ont reçu l’ordre de rester sur place.

Ça bouge sur un petit chemin plongé dans le noir complet, longeant la voie rapide. Nous intervenons pour dégager des amas de barres de fer, de blocs de béton et je ne sais encore quels autres projectiles de fortune entassés et abandonnés par un groupe de migrants qui voulaient les lancer sur les voies de circulation.

01:20 ― La situation est calme pour nous. Les pompiers interviennent dans le camp, escortés par une de nos patrouilles (5 hommes) pour secourir un individu blessé par arme blanche.

02:00 ― Au loin, des silhouettes traversent la petite route sur laquelle nous sommes implantés en direction d’habitations civiles. Ici et là, sur les ondes radio, on entend signaler des vagues de migrants de 40 ou 50 individus.

02:30 ― Les riverains et amis du Collectif quittent les lieux. Nous sommes plongés dans le calme de la nuit, avec un éclairage faible.

02:45 ― Sur les ondes et partout alentours, on entend hurler que de nombreux camions sont arrêtés, assaillis par des vagues de 50 migrants, dont certains accidentés sur la voie rapide. À pied en courant, nous venons prêter main forte à l’effectif originaire de l’information ; dessous, une multitude de véhicules immobilisés, presque au contact les uns des autres qui, miraculeusement, ne se sont pas percutés les uns les autres.

Pareil à des Gremlins, de « petits démons noirs » surgissent de toutes parts des fourrés Ils prennent d’assaut les cabines de poids lourds, armés de barres de fer.

Déchaînement de violence
Cliquez sur l’image ci-dessus pour visionner la vidéo (12:48)

La Sécurité retirée, du haut du pont, quatre salves de 3 Cougars (soit 12 grenades) arrivent à mettre en fuite les assaillants qui se trouvent à 80 mètres. Nous arrivons, malgré l’excitation collective, à ne toucher aucun camion avec nos projectiles ! Une fois les assaillants repoussés par des effectifs venus en renfort sur la voie rapide, le déblai des gravas peut commencer.

À notre tour, nous arrivons à bord du véhicule venu nous récupérer sur ce qui ressemble à une « zone de guerre », zigzaguant entre les véhicules arrêtés et des débris de toutes sortes. Sur les ondes, ordre nous est donné de remonter  sur le même axe pour prêter main forte aux collègues qui se trouvent en niveau bas de grenades, à quelque 300 mètres plus haut. À leur hauteur, nous sautons de notre véhicule encore en marche car nous constatons qu’un effectif se trouve contre la rambarde de sécurité. Des projectiles arrivent à les atteindre.

Les objets sont jetés depuis une zone boisée sans que l’on puisse distinguer les individus… Seuls des cris venant des fourrés dans des dialectes inconnus. 

Parfois un NIQUE LA POLICE ou FUCK THE POLICE se mêle aux ALLAH AKHBAR ! et à leur slogan favori : VIVE DAESH !

M. Bernard Cazeneuve s’adressant à des réfugiés… « syriens » peut-être (?)

David, l’un de ceux que nous sommes venus appuyer par le tir, braque son faisceau lumineux et me demande d’envoyer une MP7 (lacrymo) dans la direction d’où il pense que partent les lancers. Avec 3 tirs de Cougar, j’arrive enfin à saturer l’endroit et à mettre en fuite le petit groupe de perturbateurs. Le vent nous est favorable. On en profite, mais les effets psychologiques ne sont pas négligeables non plus. Juste au dessus, 300 mètres plus un groupe de 20 à 30 individus virulents, armés de barres de fer, prennent le temps de jeter des panneaux de signalisation, des poteaux métalliques arrachés plus loin et des poubelles par dizaines au milieu de la voie rapide. Nous progressons avec un effectif de la section 3 : 2 Cougars et 2 agents munis de conteneurs lacrymo. La progression se fait sous la protection de tirs Cougar. Les migrants ripostent avec des objets métalliques qui s’écrasent à nos pieds en formant des étincelles et rajoutant des décibels au vacarme environnant. Certains sont presque au contact. Visage barbu pour les uns, imberbe pour les autres, âge moyen de 20 à 30 ans. Robustes. Regards pleins de haine. Des yeux à la flamme meurtrière nous font face.

Il nous faut prendre cette partie haute. Mais l’endroit d’où viennent les pierres nous est caché par la végétation qui les protège. Avec le Cougar, le tir devient tendu pour tenter de pénétrer l’épaisse végétation. Effet immédiat : ça les fait reculer et descendre jusqu’à l’entrée du camp. Pendant que je m’occupe de cette partie, les autres, derrière moi, protègent mes arrières et mon latéral.

La place devenue nôtre. Je me mets en protection avec le Cougar, le temps que les collègues sortent les nombreux débris accumulés. En bas, une centaine d’individus (pour beaucoup masqués) vocifèrent, tendent les poings en notre direction et des barres de fer de plus de 1,50 m. D’autres se sont regroupés sous le pont, juste en-dessous de nous. Une bonne cinquantaine, qui attendent en guet-apens et ramassent de nombreux projectiles. Un petit groupe de 5 individus rejoint les autres en courant, leur tendent les mains et se séparent à droite et à gauche du camp.

L’évacuation des gravats n’étant pas terminée, je reste sur le point fort, ce qui semble leur poser un problème quand tout à coup, venant de droite à l’entrée du camp, des projectiles sont lancés vers nous pendant que d’autres assaillants tentent de se rapprocher. Une vraie stratégie de guérilla. J’effectue un premier tir en cloche. Mais la MP7 avec un DPR 100 mètres (dispositif de retardement) – il ne me reste plus que ça dans le gilet – tombe juste derrière eux. Le vent ne m’étant pas favorable, je décide de tirer en direction des pieds à 10 mètres devant ceux qui arrivent au contact. Le tir parfaitement exécuté, repousse les assaillants. Rechargé rapidement, j’utilise une seconde fois le Cougar contre le groupe dont les projectiles arrivent jusqu’à nous. Je réussis à l’aide du rebond sur un baraquement visé, à atteindre ma cible avant que les plots de lacrymo ne soient expulsés hors du corps de la grenade. Un des individus tente de la saisir. Trop tard. Boum !

Au passage, protégeant un groupe de chez nous venu en soutien sous le pont pour couper l’assaut des migrants en leur direction, je tire une grenade qui arrive droit sur un homme en train de jeter des pierres sur l’effectif d’en bas, le percutant vers le visage. Le carton rouge étant brandi, ce dernier regagne les vestiaires sans demander son reste.

La situation est maîtrisée sur le point maintenant tenu par d’autres effectifs de chez nous.

Nous sommes requis par notre station directrice qui nous envoie en renfort d’un équipage de l’autre côté du camp, endroit où nous avons commencé à grenader en début de soirée. Sur les lieux, nous effectuons encore des tirs sporadiques de MP7 sur des migrants qui nous arrivent dessus en courant et en hurlant.

06:50 ― La nuit se termine. Nous sommes relevés. Esprit calme. Une nuit comme on aimerait passer plus souvent… (!)

La vacation suivante se révélera être beaucoup moins valorisante. Le véhicule est posé sur un rond-point donnant vue sur 2 entrées du port, avec 2 effectifs au sol de 19:30 à 02:00 du matin. Un vent d’au moins 120 km/h et une pluie battante n’épargnent même pas le dessous du pont juste à côté. En tout et pour tout, un seul migrant est venu tenter sa chance sur notre point pendant que de l’autre côté de la ville, des grenades tombent à foison.

J’en passe… C’est trop long…. Je suis fatigué… »


Type de lance-grenades utilisé par les Forces de l’Ordre.
[2] Réseaux anarcho-libertaires transnationaux investis dans les luttes pour la liberté de circulation et l’abolition des frontières, contre les politiques de contrôle de l’immigration. Apparition : 1999.
[3] Véhicules-Recueil.
[4] Lanceur de Balles de Défense (arme sublétale ou incapacitante, plus connue sous le nom de « Flash-Ball », marque commercialisée par Verney-Carron).
[5] Lance-grenade simple action de cal. 56 mm / portée : 50, 100 ou 200 mètres / poids : 3,7 kg.
[6] Le DPR (Dispositif de Propulsion à Retard, réglé en fonction de la longueur du lancement de la grenade).
[7] Voir la page Facebook des « Calaisiens en Colère »

Vous avez lu… Libre à vous de diffuser ce témoignage à tous vos contacts… Ne serait-ce que pour informer le maximum de Français de ce que vivent nos forces de l’ordre à Calais… Et bientôt en France car, sans être outrancièrement alarmiste, il est indéniable que ce flot de migrants renferme bon nombre d’intégristes musulmans qui nous conduisent peu à peu vers une probable…

GUERRE CIVILE… Mais chut… pas d’amalgame !

Publicités

50 réflexions sur “Les CRS parlent , la guerre civile est imminente

  1. OUI IL Y AURA SUREMENT UNE GUERRE CIVILE, MES LE MOMENT VENU , FAUDRAI T’IL ENCORE QUE TOUS LES MILITAIRES POLICE ET AUTRE SOIT AVEC LE PEUPLE FRANCAIS ET PAS CONTRE COMME AUJOURD’HU !!!!!!!!!!!!!!!!! surement malgré eux je veux bien l’entendre , car il ont pas le choix

  2. Pingback: Hollande va à Calais fin septembre ? | J'écris ma colère !

    • Comment avons nous pu accepter cette situation délirante ;cela fait des décennies que ces problèmes sont nous n’avions pas résolu sangatte ;
      Alors que nous acceptons toujours toujours plus
      Il faut être réaliste ,nos gouvernants depuis 1968 nous prennent pour des tarés ;en 1985 le Prix Nobel d’économie Maurice Allais chiffrait déjà a des 185 milliards de francs l’immigration ;
      Mais voila vous écoutez le chant des sirènes malfaisantes ;écoutez le discours de JML au Présidentielle 1988
      Aujourd’hui in déversent des milliards d’euros pour ces migrants ;et les français n’ont plus moyens de se soigner ,nourrir ;
      Les français rien à foutre d’abord leur petite Vie;
      Il nous faut cette guerre pour réveiller ces anesthésiés ;
      Bon courage aux service d’ordre

      • Toi a souhaiter une guerre civile dans notre beau et magnifique pays, tu dois haïr la France et tu ne dois, sans doute, pas être tout à fait normal ! Je vais finir par une ou deux questions, la première es-tu prêts à perdre des proches ? Es-tu prêt à crever, de faim, de froid,de soif, tout court …. Et une troisième question, es-tu prêt à devenir migrant ????

  3. Généralement dire la vérité en France c’est être un  » raciste  » aussi moi Français depuis que j’écris ! On supprime tout ! Je vais essayer avec vous  » La voie du peuple  » . hollande d’abord est un traître , un collabo , un lâche , un voleur , un incompétent ,,, son gouvernement de gauchos vaut pas mieux …. Aller vendre nos mirages à l’arabie saoudite ! C’est un comble ! Et personne ne dis rien ! Aussi et je fais le plus court possible ,,, Droite, gauche , centre , verdâtres et ces milliers d’associations  » anti-tout  » A SUPPRIMER . Diviser par trois les représentants de ce soit disant état Français , diviser par trois ou quatre les salaires toujours de cet  » état  » soit disant Français …. D’ailleurs ce n’est plus une république la France , c’est un  » bordel  » ambulant  » . Stopper immédiatement toutes immigrations , remettre nos frontières en place , notre armée , nos forces de polices CRS , gardes mobiles …. Etc ….Etc… JE VEUX qu’ils soient doublé sinon triplé et qu’ils fassent leur boulots sans qu’un  » mange merde  » des politicards véreux viennent les emmerder . Pour une France forte il faut virer tous ces migrants clandestins et contrôler la France entière , il faut aux pouvoirs l’ARME , et une bonne dictature militaire pendant minimum 5 ans . Il faut réapprendre aux Français de travailler , virer cette CGT de merde de communiste qui est le  » machin  » le plus responsable de destructions de petites , moyennes et grosses entreprises

  4. (y) 😎 (y) 😎 (y) 😎 (y)
    TOUT SAVOIR sur L’ÉCOLE AUTRICHIENNE d’ECONOMIE ©
    http://58-rue-de-longchamp.forumactif.org/t2-tout-savoir-sur-l-ecole-autrichienne-d-economie-la-philosophie-anti-marxiste-1-dans-le-monde-by-fred-bullot
    la Philosophie Anti-Marxiste # 1 dans le Monde (Censuré par les  » Merdias  » et Education Nationale Socialo-Fasciste) !
    Partout sur la planète, de nombreux étudiants découvrent les principes de l’école autrichienne. La technologie de l’information avec le succès d’internet accroît cette tendance !!

  5. que dire vous CRS (et forces armes en tous genre) vous etes les cerberes de nos corromput donc comment vous plaindre !!! rendez nous le pouvoirs et nos libertés et ainsi vous serrez vous aussi soutenu et libre !! dans l etat actuell des choses je ne vois pas que faire que de rire de votre situation!!

    • Non, les Gens d’Arme se sont engagés parce qu’ils pensaient pouvoir défendre leur Pays, le Droit de chacun ; et l’État et le Gouvernement les « utilisent » pour pallier leurs bêtises. Là est la différence ! Vous ririez peut-être moins si vous (ou une personne qui vous est chère) étiez blessé dans un attentat, par un (supposé-)djiadiste, un déséquilibré ou par un véhicule.

      • je suis désoler mais eux ( gendarme, police armé etc etc ) on tout ce qu il faut pour renverser le pouvoir en place ( y compris le soutien de 90% de la population ) donc qu est ce qu ils attendes ???? A ce stade de l évolution de cette guerre civil ( qui pas d amalgame n en est pas une d après nos politichien ) le fait d obéir aux ordres qui sont en contradiction avec la protection du peuple français n est ni plus ni moins que de la complicité pour moi alors oui sont récit de pleurniche me fait rire aussi. Pour conclure vous dites je site sa arrive tout les jours sa madame et ils n arrive pas a l empêcher mais surtout est ce que le fait de rire ou pleurer de leur situation va changer le fait que les problème est de plus en plus important ?

    • Sebastien Claude Joseph.Pas fute-fute, comme remarque. Nous sommes des Compagnies Républicaines de Sécurité et notre devise est « Servir ». Nous sommes aux ordres – sous couvert de règles – de la volonté du Peuple puisque nous sommes aux ordres de ceux que le peuple a élu. Personne n’a eu de couteau sous la gorge dans l’isoloir, que je sache, et pour peu que vous ayez quelques carences en éducation civique, le gouvernement qui nous régit, quelqu’il soit, est composé de ministres choisis par le Premier Ministre, lui-même choisi par le Président de la République, lui même choisi par le peuple. Evoquer une liberté des forces de l’ordre envisage une indépendance de l’exécutif par rapport au législatif. Vos pouvoirs et votre liberté sont soumis à vos choix et ne dépendent pas de nous.
      Quant à notre situation, vous pouvez en rire, elle est normale (même si certains peinent à s’y faire au début 😉 ), nous ne sommes pas à plaindre et chacun de nous a choisi sa place (pas de couteau sous la gorge non plus) et nous sommes là pour ce genre de difficulté. Là où vous pêchez, c’est que vous vous gaussez et vous blâmez les outils de l’architecte que VOUS avez choisi, ce qui est ridicule en soi, et que vous avez du droit et du devoir plein la bouche en manquant à vos devoirs élémentaires.
      Ceux qui ont le verbe haut, le transfert de responsabilités facile et la critique véloce constaterons forcément et dans une douleur fort pénible que ces problèmes évoqués sont les leurs quand nos rangs cèderont. Ils auront alors d’autres soucis plus sérieux que de nous faire face, je pense. Bonne journée.

      • Oui,personne n’a eu de couteau sur la gorge dans l’isoloir,sauf que 51% de français ont été trompés par un charlatan,un menteur,un manipulateur,et un lâche!,qui transforme la France en poubelle.Son gouvernement n’est qu’un ramassis d’incapables,avec à la tête un nommé Valls qui est à mon sens,le pire.

        Que VOUS ne soyez pas à plaindre,VOUS concerne,mais sûrement pas l’ensemble des forces de l’ordre,dont beaucoup,en ont plus que marre de servir de cartons à toute cette m… qui souille le sol français en se faisant caillasser,bombardés à la bouteille incendiaire ou autres joyeusetés,avec ordres de ne pas intervenir,ou tardivement,quand le mal est fait.Ce que vous faites sur le terrain,n’est pas du maintien de l’ordre,mais de l’acte de présence en servant de punching-ball en remportant vos blessés ( physiquement et moralement) avec vous.Vous êtes aux ordres certes,mais obéir aux ordres pour aller vous faire démolir au garde à vous,à terme,je ne vois pas l’intérêt d’y obéir.
        Quand la démocratie est menacée par ce genre de petit dictateur de la pensée unique,il faut sauver la démocratie,donc la France.
        J’espère simplement en 2017 avoir un président digne de ce nom,sinon si les français sont encore déçus,je redoute le pire.

      • Vous ne dites que des « conneries » Sebastien Claude Joseph Quand une de vos filles, soeurs où autres femmes de votre famille seront violées ou tuées comme tant d’autres par ces sauvages, vous rirez moins… Est ce que VOUS , MR SEBASTIEN etc…. êtes capable d’aller vous battre contre ces sauvages????? Oui notre gouvernement est corrompu et lâche , oui notre gouvernement est allié aux extrémistes … Oui les CRS suivent les ordres de notre gouvernement, mais ils ne peuvent faire autrement, c’est leur métier, mais ils sont là aussi pour nous protéger, nous défendre et souvent à Calais, ils perdent leurs vies pour empêcher que les porcs islamiques inondent la France et tuent de nombreux innocents qui ont le seul défaut d’être français et quelque fois chrétiens…. Alors Mr Sebastien qui critique sournoisement devant son ordinateur et qui est incapable de faire autre chose, allez vous battre vous aussi contre les migrants et les enculés de Daesh.

      • Pas fute fute non plus Thierry.
        Vous omettez consciemment ou non tout le système de manipulation des média et de la politique qui fait que beaucoup d’entre nous sont manipulés, ne comprennent pas ce qui leur arrive et ont tendance à se replier dans l’information « officielle » qui est une suite de mensonges infâmes.

        Je ne peux pas être contre Sebastien, même si je trouve que sa façon de s’exprimer est maladroite. Je ne peux pas saquer de voir des CRS gazer des familles avec des gamins lors de manifestations pour les valeurs de la famille, alors lorsque je vois des CRS en prendre un peu plein la gueule ça ne me touche pas plus que ça.

        En revanche, je pleure de voir la France, mon pays que j’aime se faire maltraiter de cette manière et alors à ce moment, je me dis que CRS/Forces de l’Ordre et Civiles en tout genre, nous devrions faire cause commune pour défendre notre nation contre cette peste qui va tous nous tuer si nous ne réagissons pas.

      • Très bien argumenté Thierry. Les français se plaignent mais quand il s’agit de voter, ils votent toujours pour les mêmes incapables. Malheureusement, les patriotes, eux, sont victimes de la politique d’un gouvernement qu’ils n’ont pas choisi et ils n’ont pas le pouvoir de faire changer les choses pour deux raisons : 1 – ils sont en infériorité numérique ; 2 – quoiqu’ils fassent, les forces de l’ordre et la justice, aux ordres du pouvoir, sont contre eux.

      • En fait ces trois guignols pour le moins pas très lettrés si j’en juge par leur orthographe, ont certainement voté pour l’autre guignol en 2012 et viennent maintenant faire des leçons de moral et insulter nos forces de l’ordre.

    • Et vous, vous êtes l’un des moutons de ce système corrompus. Vous ne valez pas mieux. Ce n’est pas les CRS qui ont le pouvoir, c’est ceux qui dirigent… Ceux que vous élisez par défaut en croyant que vous agissez par démocratie dans un monde de caste de fonctionnaire.

  6. Soldats, marins, aviateurs, gendarmes et policiers prenons les armes pour sauver notre Patrie car elle est en danger d’explosion. Sauvons la France car elle n’appartient plus aux gaulois … Pensons à nos petits-enfants comme nous pensons à nos grands-parents de 14/18 et de 39/45 qui ont permis d’être ce que nous sommes aujourd’hui, c’est à dire de vivre dans un pays libre et catholique. Demain il sera trop tard!

    • Que personne se plaigne… En 2002, un 5 mai, alors que tout était possible, la main vous était tendu, vous avez été 82,1 % de tafioles à voter Chirac… On voit où nous en sommes arrivés… Et je suis certain qu’en 2017, ces mêmes crétins vont réitérer leur connerie… Chialer vous savez faire, allumer des bougies, vous êtes champions, mais ça s’arrête-là ! Vous avez trop de choses à perdre n’est-ce pas ? Arrivistes et matérialistes que vous êtes… Les primates islamistes le savent et s’amusent avec un tel peuple… Comment leur reprocher lorsqu’on sait ce que les français ont commis lors de leurs colonisations durant des siècles entiers. Ce n’est que le revers de la médaille… Personnellement, je me marre…

  7. C’est à VOUS les « Gens d’Armes » (et je l’écris comme cela en deux mots car il a toute sa signification ! c’est vous les CRS, la police nationale, police municipale, l’armée, les gendarmes, les pompiers, vous qui portez une arme, vous qui avez prêter serment de protéger le peuple qui est souverain qui devez faire le nécessaire et aller arrêter tous ces pourris qui nous gouvernent.

    Peut à peu on nous a museler, nos droits à la liberté sont lentement bafoués. On nous donne l’illusion d’être en liberté mais nous sommes surveillés grâce aussi a des applis débilisantes sur des Iphones (qui font partie de cette grande machinerie et lobbyistes qui nous gouvernent en sous-marin !)

    Les gens du peuple ne sont pas armés. Nous la « populasse » (ou les sans dents ! car clairement voilà comment le Président de la France parle des gens qui ont voté pour lui et les autres !) nous ne porterons pas les armes car clairement la lois est pour celui qui a le pouvoir et l’argent !

    Nous n’avons juste le droit de bosser et payer pour cette bande de gens et de se faire préssurier jusqu’à la dernière goutte et la fermer.

    Alors oui il faut que le peuple se réveille !
    Oui, il faut que les gens qui sont soit disant du coté de la loi, soit disant là pour protéger le peuple arrête de se mettre des oeillères et réfléchissent avec son cerveau !

    Si au cinéma on nous parle de puce RFID dans James Bond spectre, c’est que c’est dans le calendrier de tous ces grands aux pouvoirs internationaux !
    Tout est calculé et si on ne se bouge pas et bien voilà ce qui va se passer :

    tous les gens seront « pucés » comme du bétail et ensuite triés sur le volet selon des caractéristiques choisies (ADN, compétence, force physique peut importe tout est bon pour les servir puisqu’il leur faut des esclaves humains !)
    Ensuite tous ceux qui ne serviront à rien et couteront du fric à la société seront purement et simplement exécutés via une petit nano-programme qui sera transmis dans notre sang via cette fameuse puce RFID qu’on nous vente et dont certains sont déjà porteur !

    Et ensuite ?
    si vous avez vu Elysium et bien les plus riches partiront faire la noce sur leur station et regarderont les populations mourir de faim sur un sol stérile qu’ils auront bien vidé de toute part. On en viendra à faire des jeux comme Hunger games car la race humaine est ainsi faite, elle aime les jeux de massacre (aller regarder les jeux de Rome pendant la Grèce Antique et j’en passe) et pendant ce temps parce que les plus riches faisant la nouba à n’en plus finir ; auront des cyroses du foie ou autres avaries, il faudra bien changer leurs organes alors on fera appel à leur clone pour aller prélever ce qui leur faut pour soigner et remplacer les pièces défectueuses dues à tous leur excès !

    Alors oui c’est un scénario hyper pessimiste mais si des films traitent du sujet c’est pas innocent, c’est que quelque part c’est planifié depuis un moment déjà mais bon on va dire que je suis tombée sur la tête.

    j’espère que ça ne se passera pas comme cela parce que je suis plus proche du trou que les générations à venir. Mais tel que c’est barré là, on y va droit dedans à toutes ces séries de merde comme Minority Report ou Person of Interest et autres films/séries ou tout le monde est là les yeux ronds en disant : waouh… elle est bien cette série …

    Réveillez vous ! on vous/nous conditionne pour vous/nous faire la même !

    Alors oui faut se bouger, faut que les forces armées arrête tous ces gens qui sont dans la politique depuis des décénnies, ce sont des fiefs familiaux de gangster qui ont fait des fraudes fiscales mais on ne leur dit rien ! ils continuent en toute impunité et ils sortent des bouquins pour s’excuser car faute avouée à moitié pardonnée et qu’il y aura toujours des crétins pour leur dire amen, ou voter pour eux !

    Franchement vous êtes des travailleurs, le moindre job on demande un extrait de casier judiciaire vierge. SI on venait a détourner de l’argent, on se ferai virer (sans chomage, sans indemnité avec interdiction de faire le même boulot) et eux ? bah ils continuent !

    Alors oui il y en a marre. Les forces armée réfléchissez ! et écoutez le Stan Maillaud car vraiment c’est très vrai ce qu’il dit.
    il serait grand temps de faire quelque chose oui !

  8. sortons les de notre France,… et fermons les frontières si malgré les frontières fermées rien ne cesse hé bien défendons nous et éliminons les tous afin de pouvoir vivre en paix pour les générations à venir …. Liberté égalité Fraternité
    laissez nous notre France libre .!!!!!!!!!! Merde

    • il faut vite partir de l’euro avant le grand massacre de la France viteeeeeeeeeeeeeeee !!!!!!!!!!!! arrêter d’être des moutons !!!!!! Français arrêter d’avoir la peur au ventre !!!!! votez juste pour 2017 !!!!!!!! il faut sortir de shengen retrouver nos frontières !!!!!!pour votez Juste !! c’est marine qu’il faut votez!!!!

    • Cher Monsieur, Si pour vous la notion de travail se résume à en prendre plein la figure, je pense que nous n’avons pas la même notion de travail. J’ai été militaire et j’ai défendu mon pays par monts et par vaux, j’étais la sentinelle qui veille sur le mur protecteur de votre sommeil.

      Ce genre de réflexion je l’ai entendue à mainte et mainte reprise … mais toujours dites par des gens qui avaient une grande bouche mais pas de couille de faire ce job. D’aucun disait, « la critique est aisée, mais l’art est difficile »

      Je ne sais pas quel travail vous faites, mais j’espère de tout coeur que ces CRS que vous critiquez sois là le jour où VOUS en aurez besoin.

    • Rire. Il est vrai qu’il y a un petit air de chagrinou dans ce texte. Mais il faut plus le voir, non comme de l’apitoiement, mais comme un profond sentiment d’impuissance de ce garçon dans l’exercice de sa profession, ce qui peut s’admettre. Et l’intérêt de son témoignage n’est pas dans ce qu’il ressent, mais dans ce dont il témoigne. Par ailleurs, je note que contrairement à vous, il ne s’adresse pas irrespectueusement à ses lecteurs, et qu’il a la décence d’avoir relu ce qu’il a écrit et n’impose pas aux autres un français approximatif avec une faute tous les cinq mots, ce à quoi vous échouez en une ligne et demie. C’est dommage.

  9. Monsieur le CRS, je compatis avec les journées que vous devez passer lors de vos heures de service. Vos collègues en on marre, Calais en a marre, les Français en on marre. Le premier problème que je vois monsieur le CRS, c’est que lorsque un rassemblement de citoyens Français appuyés par un Général retraité dont tout le monde connais le nom, vient pour soutenir les Calaisiens et vous (les CRS) indirectement, vos collègues lui sautent dessus et l’arrête … !!! Et c’est malheureusement partout pareil en France. Le tout, suivit par les médias et l’internet qui ne font pas vraiment votre publicité en montrant ça. Bilan de l’affaire, c’est qu’aujourd’hui, les médias soutenus par les politiques on monté les citoyens contre les forces de l’ordre. Plus personne aujourd’hui ne vous fait plus confiance. Tout cela et voulu et fait exprès de façon à nous remonter les uns contre les autres, les citoyens contre les forces de l’ordre. Si les citoyens se rebels, on vous donnera plus de moyen de riposte, plus d’armes et vous vous en servirez encore comme contre les citoyens à qui l’on supprime le port et la détention d’armes (en clair, le droit à l’autodéfense quand vous n’êtes pas présent). Vous n’êtes plus les protecteurs des citoyens tel que décrit clairement dans la convention des droits de l’homme de 1789 (l’original non modifiée), vous vous êtes fait les inquisiteurs d’un pouvoir politique corrompu. Et si vous ne faite rien et ne réagissez pas, la haine des citoyens à votre égard sera grandissante et c’est déjà bien avancé. Le final, c’est que vous serez en première place au front, avec cette guerre civile qui approche, devant un peuple (des milliers ou millions de personnes en colère), qui vous verront comme un ennemi à abattre (car vous aurez contribué à nous opprimer) et devant lesquels, vous ne serez qu’une poignée de CRS vite débordé par la marrée humaine qui s’abattra sur vous. Il n’y a pas 36 solutions pour que cela change et pour éviter le drame final tant attendu par les sociétés maçonnique qui nous gouvernent en sous marin : 1) Regagner, vous et vos collègues la confiance du peuple, en prouvant concrètement que vous êtes de notre côté (du côté du peuple) et non celui du gouvernement corrompu selon sa description dans les droits de l’homme. Cela implique que vous soyez capable de prendre vos responsabilités à tout ce qui n’est pas conforme aux droits du citoyen français que vous vous devez par tout moyen de protéger envers et contre tous les ordres contraire, de vos supérieurs hiérarchiques. Quand le chef de peloton dit: »Arrêtez ce général (alors qu’il n’a rien fait de mal, hormis vous montrer que quel côté vous, les CRS, avez pris parti) et bien quand vous-êtes 5 ou plus à recevoir cet ordre stupide de votre chef, vous devez être 5 à dire NON chef, c’est un honnête citoyen, libre d’expression, qui défend ses droits et sa liberté !!! Prendrez vous ce risque monsieur le CRS ??? Et jusqu’à quel point, vous et vos collègues êtes vous prêt à prendre des risques pour le peuple ??? Seriez vous prêt à aller jusqu’à perdre votre emploi ??? Je me trompe peut-être, mais je ne pense pas. Et si je me trompe, alléluia c’est que vous regarderez le lien que je vais vous mettre à la fin de ce post et mieux encore, vous agirez et vous partagerez l’information avec vos collègues et de caserne en caserne … Le temps nous est compté, le temps VOUS est compté à vous aussi forces de l’ordre, mais surtout et avant tout, du CITOYEN. Arrêtez de croire que nous les citoyens ordinaires, somme tous des coupables avant d’avoir été présumés innocent, car la Loi vous dit le contraire. Voici le lien en question ou c’est un ancien gendarme et militaire qui vous parlera : https://www.youtube.com/watch?v=uAc_FsgmX-A
    Bon courage et bonne chance à vous, fraternellement.

    • je voudrais juste rajouter un détail……avant messieurs vous étiez des gardiens de la paix…….aujourd’hui on vous appelle les forces de l’ordre…..autrement dit,l’ordre par la force……ce n’est pas anodin malheureusement……..il faut aussi savoir que dans chaque pays d’Europe on forme des troupes d’interventions pour qu’en cas de rébellion,ce soient des étrangers au pays qui viennent réprimer sans avoir peur de tirer dans la foule car ils savent(vos supérieurs politiques) que vous risqueriez de tirer sur un membre de votre famille……….alors à votre place je réfléchirais à deux fois avant d’exécuter un ordre car vous êtes comme le peuple que nous sommes,autrement dit,de la chair à canon…….à méditer

    • cher Monsieur, sachez que ce CRS prend déjà de très gros risques, puisque il a le courage de dénoncer ce qui se passe, et cela est INTERDIT , il risque donc une très grosse sanction pour avoir eu le courage de vouloir vous informer

  10. Ils n y a que ces que l ont appels les grands ,grands de la bittes peut étre mais pour le restent ils devraient ces retirer rapidement .Je parle pour touts les dirigeants de l Europe ,i compris Bruxelles et toutes la cliques ,qui nous sortent des lois de merdes pour le travail pour notre liberté peut a peut ils nous enferment dans un carcan

  11. je confirme tout cela, mon couz en revient épuisé et horrifié….faut s’attendre au pire car nos « zélites » font tout pour que la vérité n’arrive pas aux gens.. ce que vous avez raconté est a peine le 1/1000 eme de la réalité…

      • arretez tous ces ministres car ce sont toujours les memes ont les prend et on les met ailleurs et tout recommence ils pensent à eux avant de faire un geste pour nous et encore
        arretez toute cette arrivee de migrants qui pillent et jettent ce qu on leur donne qui pour eux ne sont pas a leur idee renvoyez les dans leur pays ilsverront si ils pourront faire le quart des degats qu ils font ici ils viennent ils veuleunt rester qui prennent notre mode de vie si ça ne leurs plait pas qu ils retournent chez eux on verra si ils setont aussi heureux que chez nous dehors si ça ne leur conviens pas
        changer tous ses ministres et mettez les autres dehors sans indemnitee on verra si ils seront contents

      • Un petit plus à vos commentaires: La dépêche du midi qui vient aussi d’acheter le Midi-libre appartient à : Monsieur le ministre J.M BAYLET, le plus riche de nos ministre, donc l’information n’est pas filtrée……….la société de radar au frère de M: gilles de ROBIEN….encore un « Caviar »!!! Et le Français lui est solvable, donc il a trop peur qu’on lui enlève son petit confort, ces migrants n’ont rien à perdre et les lois sont faites pour eux. Il faudra bien qu’ils se réveille, et comme on dit: on ne fait pas une omelette sans caser des œufs. Nous anciens de l’arme ou militaire on est prêt à prendre les armes pour défendre notre pays quitte à y laisser des « plumes », ça c’est être Patriote, et non pas fuir le pays comme ces migrants…Les fiches « S » n’ont rien à faire dans notre Pays, se sont des terroristes en puissance (DEHORS), quand on va s’entraîner en Syrie où ailleurs, on a rien à foutre en France (et encore moins de toucher la CAF ou autres organismes) diminuons aussi les salaires de nos ministres et ceux de députés qui touche 1500€ de retraite par tranche de 5 ans passée dans hémicycle à dormir ou a se gratter le ..nez!!! un bon 1789 ne ferait de mal à personne et on remet les choses à leur place, chacun chez soit et les vaches seront bien gardées………………

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s