Réponse d’une élue FN de La Crau aux élections régionales‏

Au soir du second tour des élections régionales, nous ne pouvons que nous féliciter des résultats du Front National en France, dans notre région et à la Crau. En dépit des magouilles électoralistes par lesquelles les partis en place se sont prostitués entre eux, reniant leurs propres idéologies. En dépit également des sermons et des mots d’ordre de tous genre, telle la lettre démagogique de Monsieur le Maire fustigeant les Craurois comme des enfants irresponsables n’ayant pas bien voté au premier tour et ne s’étant pas conformés aux consignes des Ayatollahs de la pensée unique R.P.S, de Monsieur le Maire menaçant ses administrés, en cas de victoire du F.N., de la possible disparition de subventions destinées aux projets futurs de la commune. Croyez-vous qu’en tant que votre candidate F.N. pour la région, j’aurais pu priver mes concitoyens des moyens dont je disposais pour améliorer leur quotidien ? Croyez-vous par exemple que je me serais opposée à la construction d’une nouvelle gendarmerie sur notre territoire, moi qui ait tant à cœur votre sécurité ? Qui peut croire une telle chose ?

Nombre d’entre vous ne l’ont pas cru et ont renouvelé leur confiance grandissante dans le seul parti véritablement représentatif du peuple puisque seules 155 voix nous séparent désormais, sur la Crau, de la coalition honteuse des autres partis réunis autour de leurs intérêts communs et farouchement opposés à ce que le pouvoir soit rendu à qui de droit, c’est-à-dire à vous Françaises et Français. La frontière est mince désormais qui nous sépare encore de ce pouvoir que nous voulons vous restituer. Le Front National progresse irrésistiblement à chaque nouvelle élection. Cela est dû à votre prise de conscience et à votre courage. Cela est dû bien sûr également au formidable travail des militants de notre mouvement qui occupent sans se décourager le terrain jour et nuit, parfois au péril de leur sécurité. En témoignent les incidents qui ont émaillé la campagne électorale. En effet, une bande de « jeunes » s’avise depuis plusieurs mois de faire régner un climat détestable sur la Crau, groupe agressif et probablement alcoolisé ou drogué sévissant la nuit et causant des dommages matériels à notre commune ( panneaux électoraux déboulonnés, déprédation du véhicule d’un traiteur craurois bien connu, etc.) Prises à partie par ces excités violents et décidés à en découdre, nos équipes d’affichage ont dû se réfugier, une nuit, dans la mairie après avoir appelé la gendarmerie à la rescousse. Certains de ces jeunes, déjà tristement connus des forces de l’ordre, ont été incarcérés à la Fardele. Les gendarmes ont eux-mêmes reconnu leur impuissance à porter remède à cette insécurité ambiante en raison de la politique judiciaire permissive et mortifère de L’U.M.P. encouragée et suivie par le pouvoir socialiste en place. Une vidéo montrant les agissements lamentables de la bande en question circule actuellement, d’ailleurs, sur les réseaux sociaux.

D’où viennent ces jeunes ? Monsieur le Maire, si prompt à flirter avec les lignes du F.N. (crèche bien en vue à l’entrée de la mairie) est à même de pouvoir répondre mais il s’en abstiendra, sans doute pour ne pas froisser les électeurs. A quelle distance du précipice faut-il s’arrêter ? Ne venons-nous pas, avec cette dernière élection, de la dépasser, cette limite ? Aux prochains incidents, plus graves peut-être, que fera le Maire pour faire respecter la loi et la démocratie car le F.N. est un parti officiel qui a le droit de s’exprimer ? A La campagne électorale hystérique du premier ministre, des têtes de liste (L.R. ou P.S. et autres consorts, on peut opposer la négligence de l’essentiel : chômage, précarité, pauvreté, insécurité (maisons cambriolées, matériel volé, dégradé, agressions, tout cela rien que sur la Crau)). Voilà le bilan qui s’annonce pour nous tous : le courage a échoué à changer les choses, sur l’autel d’une pseudo- tolérance, chaque jour, on sacrifie un peu plus nos libertés. Malgré les slogans criards, je ne doute pas un instant que «  Rien ne changera ». Souvenez-vous de la hausse des impôts ayant immédiatement suivi les élections départementales. Et comptez indéfectiblement sur moi pour rafraîchir la mémoire collective de notre commune chaque fois que cela sera nécessaire.

Comme disait Churchill : « défaites après défaites c’est vers la victoire que nous irons ! »

ALINE RENCK GUIGUE

Conseillère municipale F.N. de la Crau,

Candidate aux élections régionales. 

Aline Renck-Guigue
Conseillère Municipale Front National La Crau
Tel 06 60 42 80 86
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s