Des scènes de violence extrême à Montpellier

Le journal Midi Libre, qui relate les événements a qualifié de « particulièrement chaude », la soirée de samedi à dimanche dernier, dans le quartier du Petit-Bard à Montpellier.
A l’origine des incidents, « vers 19 h 15, un automobiliste a refusé d’obtempérer à un contrôle de police et s’est engouffré à vive allure dans la cité ». C’est alors qu’ « un groupe d’une trentaine de jeunes » fait barrage à la police pour empêcher les forces de l’ordre de suivre l’automobiliste en infraction.
La situation a ensuite dégénéré très rapidement : « en quelques minutes, la voiture de police a été caillassée avec des pierres et des chaises », raconte le quotidien. Plus tard, la violence contre les policiers est montée d’un cran : « des matelas en feu ont été jetés sur la chaussée » pour empêcher les policiers d’entrer dans le quartier, a expliqué un témoin de la scène de violence. Afin de disperser « les assaillants » et de s’extraire, les policiers ont dû utiliser leur « flash-ball », poursuit Midi Libre.
Le témoin, contacté par le journal pour livrer des détails de la scène ainsi que ses commentaires a assuré que « la présence de la police à cette heure-là, à la nuit tombée, a contrarié les trafics, constate un habitué des lieux. Les trafiquants n’aiment pas que l’on vienne épier leurs affaires ».
A l’issue de l’affrontement entre les trafiquants et la police, le calme est revenu dans la soirée après l’arrivée de renforts.
Dans sa classe la professeure se fait tirer dessus et
molester par un élève au cri de « allahu akbar »

Un élève âgé d’une quinzaine d’années aurait fait irruption dans une salle de classe, celle d’une professeure de sciences physiques, en hurlant « Citoyen libre, vive la France » puis « Allahu akbar », avant d’orienter son arme vers l’enseignante et de lui tirer dessus à coups de pistolet à billes.
Le jeune aurait également profité de l’occasion pour frapper l’enseignante à coup de crosse et de pied. En plus de sa réplique, l’adolescent portait également sur lui une grenade Air soft.
Chanteloup-les-Vignes (78) : POLICE
ATTAQUÉE, VÉHICULES MUNICIPAUX
INCENDIÉS !!
Vendredi, 2 heures du matin, un premier feu de poubelles est signalé. Les fonctionnaires qui se rendent sur les lieux tombent alors dans un véritable guet-apens : bloqué par un chariot de supermarché, leur véhicule essuie des jets de pierres, d’un groupe de cinq individus.
Les policiers sont contraints de faire usage de leur lanceur de balles de défense et d’une grenade de désencerclement pour se dégager.

Dans le même temps, deux incendies sont déclarés, à proximité immédiate de bâtiments municipaux : l’un aux ateliers municipaux, où trois véhicules sont en feu et surtout l’autre, devant la mairie, où trois autres voitures sont embrasées.
« Rien ne laissait prévoir un tel accès de violence. Je n’ai aucune explication » déplore Catherine Arenou, la maire (LR) de la ville.
LA FRANCE EST PLONGÉE DANS LE CHAOS !
> LA RACAILLE FAIT LA LOI !
Les deux-roues ne seront plus contrôlés.
La conduite sans permis, sans assurance ou sous l’emprise de cannabis, n’est punissable que d’une simple Amende.
Les détenus en voie de radicalisation font régulièrement des sorties pédagogiques et ludiques, au frais du contribuable, et leur permettant de s’évader (1 évasion par jour).
Les Forces de l’Ordre, les Avocats, Magistrats, le personnel Pénitentiaire (manif aujourd’hui) sont les premiers à dénoncer le laxisme du système judiciaire et manifestent en masse.
Les gens du voyage dégradent les structures du pays, pour mette à genoux le gouvernement. Celui-ci n’a toujours pas porté plainte.
La liste est longue et ne cesse de s’allonger au fil des jours.
Melun : UN CHAUFFEUR BLESSÉ, LE BUS CAILLASSÉ !
Melun : rappelez-vous, c’est la ville dans laquelle, un tribunal a dernièrement interdit la crèche municipale pour ces fêtes de fin d’année…
Lundi 19 octobre, vers 16 h 20, le chauffeur — selon son propre témoignage — ralentit son bus de la ligne L avenue Saint-Exupéry à l’arrêt Montaigu. Un véhicule mal stationné le gêne, il klaxonne. Le conducteur de la voiture et ses trois passagers sortent du véhicule et l’insultent copieusement. Avec sept ans d’expérience chez Veolia Transdev, l’homme sent que les choses vont déraper. Il ouvre la porte arrière et fait sortir les voyageurs.

Bon réflexe car très vite, vingt à trente jeunes bloquent le bus et le caillassent de tous côtés. L’un d’eux jette même une barrière de sécurité à l’intérieur. Le chauffeur réussit à fuir et ne doit son salut qu’à l’arrivée des policiers. Âgé de 38 ans, père de famille, il s’en sort avec une fracture du poignet, des douleurs aux côtes et des plaies saignantes à l’arrière du crâne.
Corbeil-Essonnes: UN DÉSÉQUILIBRÉATTAQUE UNE POLICIERE AU COUTEAU, IL EST TUÉ
Qu’est-ce qu’on a comme déséquilibrés en France !!! Par contre, très peu de Terroristes !!! ouf !
Un homme a été tué après un face-à-face avec la police à Corbeil-Essonnes. Le déséquilibré, qui a pris la fuite de l’unité psychiatrique d’un centre hospitalier, s’était jeté sur une policière avec deux couteaux dont un « ensanglanté ».
cagoulefeu grevesetsoulevements vallschancecompatriotes
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s