Combien faudra t-il de morts pour que Taubira démissionne ?

taubirasang

Du sang sur les mains … L’image est violente ! Volontairement choquante !

Moins choquante, en tout cas, que l’image de ce policier de la Brigade Anti Criminalité (la BAC) qui lutte contre la mort après avoir pris deux balles dans la tête en pourchassant des braqueurs de bijouterie en cavale après une permission de sortie !

Les faits

 

Regardez ce court reportage d’iTélé :

Un brigadier de 36 ans a donc été blessé par balle à la tête au cours d’une course-poursuite avec deux individus à l’Île-Saint-Denis. Peu avant 9 heures, les deux individus avaient braqué une bijouterie à Saint-Ouen. Rapidement pris en chasse par une patrouille de la Brigade anti-criminalité, les deux braqueurs présumés ont arrêté leur course quai du Châtelier à l’Île-Saint-Denis une dizaine de minutes plus tard. Un des malfaiteurs s’est rendu, l’autre a sorti une arme de poing et blessé grièvement à la joue et à l’arcade le brigadier de 36 ans.

L’homme abattu avait un lourd pedigree :

  • C’était un dangereux récidiviste puisqu’il ne comptait pas moins de … 28 antécédents judiciaires dont plusieurs attaques à main armée !
  • Il était connu pour s’être radicalisé en prison,
  • Malgré ce profil accablant, il a bénéficié, le 27 mai dernier, d’une permission au terme de laquelle il n’est jamais rentré en prison !

Ce n’est qu’après cette cavale qu’une fiche S est établi à son sujet par la DCRI.

Les syndicats de police demande des comptes à la garde des sceaux Christiane Taubira :

  • Synergie-officiers: « Ce qui est aberrant, c’est qu’un individu avec ce profil ait pu bénéficier d’un aménagement de peine [de la part d’un juge d’application des peines] et d’une permission sans garantie ».
  • Alliance : « C’est intolérable et cela veut dire qu’on aurait pu éviter que notre collègue se trouve aujourd’hui entre la vie et la mort. Il est moralement inconcevable qu’on puisse libérer pour une permission un individu aussi dangereux pour la société. Les policiers vont attendre de la ministre de la Justice des comptes car elle a le devoir de s’expliquer pour nous, policiers, mais surtout pour sa famille »

Avant de conclure, je voudrais rapprocher ce fait divers sanglant d’un autre fait :

Un trafiquant de drogue s’évade pendant un tournoi de boxe

Ce détenu, incarcéré à la maison d’arrêt de Fresnes (Val-de-Marne) et libérable en 2021, a profité d’un programme de réinsertion à Agen pour s’enfuir.  L’homme, qui purge une double peine de 7 et 9 ans, était libérable en 2021. Il est connu des services de police comme trafiquant de drogue au profil international, en lien avec l’Espagne et le Maroc.

L’autorisation lui avait été accordée, car il avait bénéficié, quelque temps auparavant, d’une permission de sortie qui s’était passée normalement. Cependant, déjà, en 2012, il s’était évadé une première fois lors de l’exécution d’une précédente peine. À l’époque, il n’avait pas regagné la maison d’arrêt à l’issue d’une permission de sortie.

L’affaire est mal tombée. En effet, le jour de l’évasion, la garde des Sceaux était en visite au tribunal de Créteil pour célébrer l’anniversaire de la contrainte pénale. Cette peine applicable aux délits passibles de 5 ans de prison se veut une alternative à l’incarcération.

Conclusion

Pendant que madame Taubira « célébrait » sa sinistre contrainte pénale qui va vider les prisons, un policier de 36 ans luttait contre la mort …

On me rétorquera que madame Taubira n’est pas comptable des agissements de tous ses juges d’application des peines puisqu’il parait que sous un pouvoir de gauche, la Justice est totalement indépendante.

Madame Taubira n’est peut-être pas comptable de ces permissions contestables mais elle est moralement responsable de toutes ces bavures judiciaires car, par toutes ses déclarations (« la prison n’est pas la solution ») et par tous ces actes dont sa « fameuse » réforme pénale, elle a instillé dans son institution, un climat de laxisme et de désarmement généralisé de la Justice.

Les juges qui essayent de bien faire leur travail – il y en a – peuvent se sentir découragés par ce climat qui vient d’en haut. Mais pire, les juges « rouges » – il y en a aussi, se sentent libres de donner libre court à leur penchant pour la justice de classe et la culture de l’excuse.

Car enfin… Comment peut-on donner une permission à un homme condamné 28 fois ? Qu’ont pensé les juges quand s’est présenté devant eux le même homme, une douzième fois, une treizième fois… une vingtième fois, une vingt-cinquième fois ?

Faut-il à ce point préférer la racaille au Français de base pour remettre en liberté ce dangereux individu ?

Oui, madame Taubira, combien de morts faudra t-il pour que vous démissionniez et que vous cessiez votre oeuvre de destruction systématique de la Justice ?

etrangersdabordsocialiste

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s