Si jamais le PS venait à disparaître… Chiche !

C’est la deuxième fois en quelques semaines, qu’un membre éminent du parti socialiste parle de l’éventualité de la disparition de son parti. C’était Manuel Valls en pleine bagarre avec les frondeurs, et c’est aujourd’hui le premier secrétaire du parti, Cambadélis qui le fait à la tribune du congrès du parti à Poitiers.

Oh, bien sûr, « Camba » en parle pour mieux rejeter cette hypothèse et tenter de convaincre de ce que la France perdrait si le PS disparaissait !

« Sans le PS, la République perdrait sa meilleure défense »

Mais le PS est-il le meilleur défenseur de la République ?

  • Défend-il bien la République en désarmant la Justice ?
  • Défend-il bien la République en détruisant la notion de mérite républicain au profit d’un égalitarisme forcené ?
  • Défend-il bien la République et son principe de laïcité, en cédant aux sirènes du communautarisme ?
  • Défend-il bien la République française quand il nie l’identité française et les racines chrétiennes de la France ?
  • Défend-il bien la République quand il préfère la repentance à la fierté d’être français ?

 

« Sans le PS, la France perdrait en humanité »

Mais de quel droit le PS s’arroge-t-il le monopole de l’humanité ?

  • Promouvoir l’assistanat plutôt que le sens des responsabilités, est-ce une marque d’humanité ?
  • Compromettre l’avenir des générations futures en leur faisant supporter le coût de notre système social en faillite, est-ce un signe d’humanité ?
  • Favoriser l’immigration et les naturalisations sans offrir aux immigrés des conditions de vie correctes, est-ce une preuve d’humanité ?
  • S’attaquer à la famille par tous les moyens fiscaux et sociaux, n’est-ce pas littéralement « inhumain » ?

 

« Sans le PS, les Français perdraient espoir »

Mais l’espoir, c’est Hollande, le premier des socialistes, qui l’a tué en France !

  • En accablant les citoyens et les entreprises et en tuant la croissance,
  • En montant les Français les uns contre les autres pour satisfaire les demandes de minorités agissantes,
  • En laissant la ministre de la Justice excuser les délinquants et mépriser les victimes,
  • En confiant à des idéologues sectaires, le ministère de l’Education nationale.

 

« Oui, sans le PS, la France ne serait plus la France ! »

C’est tout à fait vrai !

  • Sans le PS, les Français retrouveraient la fierté d’être français et cesseraient de se repentir !
  • Sans le PS, les Français pourraient retrouver la confiance dans leur Justice !
  • Sans le PS, il n’y aurait pas eu une retraite à 60 ans non financée et les ruineuses 35 heures !
  • Sans le PS, les jeunes Français envisageraient sans doute mieux leur avenir en France !

Et puis surtout, s’il n’y avais pas eu le PS, il n’y aurait jamais eu: Hollande, Taubira, Peillon, Hamon, Vallaud-Belkacem, Filippetti et consort !

Oui, sans le PS, peut-être aurions -nous pu aussi échapper à : Pierre Bergé, Caroline Fourest, Aymeric Caron, Claude Askolovitch, etc…

Oui, sans le PS, nous pourrions aussi rêver à: une presse non partisane, des syndicats non politisés…
Ben quoi, il n’est pas interdit de rêver…

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s