Najat Vallaud Belkacem pourrait rendre l’enseignement de l’histoire de l’Islam obligatoire et celui de la Chrétienté facultatif

En France on n’a pas de pétrole, ou en tous cas pas beaucoup, mais en tous cas on a des idées ! Pas toujours les bonnes d’ailleurs… J’ai failli en tomber dans ma chaise quand j’ai entendu cette info hier matin sur Europe 1 !

Grâce à la réforme du collège voulue par Najat Vallaud Belkacem, qui impactera d’une part l’enseignement du latin et du grec mais qui aussi à terme pourrait provoquer la disparition de nos collèges de l’enseignement de l’allemand, alors que l’Allemagne est le premier partenaire commercial français, on apprenait hier matin que la Ministre de l’Education avait encore bien d’autres idées derrière la tête.

Il n’y a pas que les langues qui feront les frais de sa réforme ; il y a aussi l’histoire.
Il semblerait qu’à compter de la rentrée 2016, l’enseignement de l’histoire de l’islam en 5ème deviendrait un « module obligatoire », alors que celui de la Chrétienté au Moyen-Age deviendrait « FACULTATIF » !!!

Certes, cela ne veut pas dire pour autant que les profs d’histoire feront l’impasse sur l’histoire de la chrétienté, mais nul ne peut nier le risque qui existe, à force de réformes et de refontes des programmes scolaires, que l’enseignement prévu aux cours d’histoire finisse à terme par écarter d’office toute discipline jusqu’à lors facultatives, par simple manque de temps. A raison d’à peine quelques heures d’enseignement par semaine, difficile de croire que les profs pourront balayer à la fois les modules obligatoires et les modules facultatifs… Du coup, à terme, l’enseignement de la Chrétienté au Moyen-Age risque de passer à la trappe… A la faveur de celui de l’Islam.

De manière subversive, ni plus ni moins, on cherche à relancer la question de la culpabilisation de l’Histoire de France… D’autant plus que les conquêtes coloniales et la traite négrière seront à terme privilégiés, au détriment de l’enseignement du Siècle de Lumières qui de son côté deviendra facultatif.

Seul point positif, le texte de cette réforme n’est pas encore arrêté et devrait l’être, si tout va bien, d’ici la mi-mai. C’est-à-dire dans vraiment pas longtemps. De quoi nous promettre des débats animés… Ou quand la gauche se sert de l’école pour faire passer son message idéologique tout en cherchant à creuser encore un peu plus le lit de l’extrême droite…

J’ignore exactement ce que recherche la Ministre de l’Education en voulant détruire notre école. Par ailleurs s’attaquer aux programmes est un faux problème puisque nul n’est dupe sur le fait que ça ne solutionnera en rien les maux dont souffre actuellement l’école de la République… Mais ça occupe… En s’agitant elle donne l’impression d’agir…

Pourtant un jour il faudra bien s’attaquer au Mamouth…

Je disais l’été dernier, alors que Valls venait de dissoudre son Gouvernement, que je trouvais anormal qu’une femme comme Najat Vallaud Belkacem en soit déjà, à cette époque, à son 3ème portefeuille Ministériel en 30 mois à peine. On n’a pas le temps, à raison d’un Ministère nouveau tous les 10 mois, de se consacrer à sa tâche et à ses dossiers ; du coup on est obligé, lorsque l’on est nommé Ministre, de se reposer sur le travail des autres… Le problème dans le cas de figure que je présente c’est qui sont ces autres ?

Que lui avons-nous fait et quelle doctrine idéologique régie leur quotidien pour qu’ils en arrivent à vouloir radier, de manière très subversive, ce qui fait l’histoire de notre pays et sa culture, à la faveur d’une culture qui n’est pas celle de nos racines ?

On attend les réponses des grands penseurs… Pas celles de ces trous du cul qui hurlent au racisme dès qu’on s’attaque à ce genre de sujets histoire de mieux contourner le problème. Non on attend l’intervention de gens étant dotés d’une certaine capacité d’écoute, de recul et d’analyse.

Oui je sais… C’est trop demandé à des personnes de gauche… Mais gardons espoir !

Source net

Publicités

Don d’organe: comment exprimer son refus?

VOUS PERDEZ UN DE VOS PROCHES ?

LA DICTATURE SOCIALISTE SE SERVIRA EN PREMIER… ET VOUS LAISSERA LES « RESTES » !

La majorité de gauche de l’Assemblée Nationale vient de voter un texte de loi autorisant le prélèvement d’organes sur les morts sans l’aval de leur famille ou de leur entourage.

Une façon de nationaliser les défunts… Selon les chiffres avancés par le ministère de la Santé, l’intention est louable. Cela permettrait de sauver des centaines de vie car le manque d’organes à greffer est criant, plus de 30% des familles consultées s’opposant à de tels prélèvements.

Soit. Mais contre cette exigence sociétale, considérée comme de santé publique, se dresse un impératif moral plus élevé : la liberté personnelle et individuelle. Les défunts certes n’ont plus la possibilité de donner leur opinion. Mais ceux qui les aiment et les pleurent ont des droits qu’aucun législateur ne peut piétiner. Sauf à considérer que la chair des trépassés n’est que de la chair morte et à la ramener ainsi au statut de la bidoche qu’on découpe dans les abattoirs.

Depuis la nuit des temps, les hommes s’interrogent douloureusement sur l’énigme de la mort. Différents rites funéraires témoignent, depuis longtemps et sous toutes les latitudes, du rapport étroit et singulier aux morts qu’entretiennent les vivants. Et peu importe que l’on croie à l’au-delà, à la réincarnation ou à rien. Nos morts sont à nous. Une propriété inaliénable. Et on viendrait nous demander de les jeter dans la fosse commune du bien pour tous ?

La mort est un sujet trop sérieux pour être laissé aux caprices du législateur. En déposséder les proches et la famille est une aberration stupide et scandaleuse. Mourrez et nous ferons le reste, disent les députés PS. C’est-à-dire mourrez utiles ! Une conception orwelienne d’une société vouée à fabriquer des morts-vivants ou des vivants-morts. Au temps où l’eugénisme était en vogue, on prétendait décider de qui avait le droit de vivre et de qui devait mourir pour arriver à une société plus saine. Là, il s’agit de savoir quel usage on peut faire de vous après votre mort. Intellectuellement et moralement parlant, ce n’est pas fondamentalement différent.

Messieurs les députés laissez les morts tranquilles. Permettez leur de devenir, sans votre intervention, ce que l’Ecclésiaste dit : « poussière, poussière… » Au bout de votre terrifiante logique il y a (oui je sais nous en sommes loin…) l’engrais et le savon qu’on fait avec les cadavres. Vous aimez les cimetières. Car vous êtes morts vous-même. Et depuis longtemps.

CONCLUSION :
« Je suis ouvert au don d’organes mais ce texte me pousse à dire NON et m’inscrire sur le registre de refus. »
Une telle loi ne devrait se permettre de choisir et décider à Notre Place!! Point!
« La loi stipule que toute personne est présumée consentante au don, sauf si elle a exprimé son refus. » Donc exprimez votre refus. Il suffit pour cela de vous inscrire sur le registre national des refus, tenu par l’Agence Nationale de Biomédecine.

http://www.dondorganes.fr/046-comment-exprimer-son-refus

Allez, pas d’amalgame, l’immigration est une chance

Sid Ahmed Ghlam avait prévu de tuer des catholiques pendant la messe !!

Cazeneuve a pris son air sérieux pour annoncer la nouvelle : un attentat a été « déjoué » dimanche dans le 13ème arrondissement de Paris.
Un Algérien de 24 ans, également soupçonné d’avoir tué Aurélie Châtelain, jeune mère de 32 ans, à Villejuif dimanche matin, est en garde à vue. Les médias relaient la bonne nouvelle toute la journée.
Mais l’histoire est moins glorieuse, en réalité, que sur le papier pour le ministre de l’Intérieur.
Dimanche matin, le SAMU reçoit un appel de ce jeune homme blessé par balle à la jambe. Comme il est de coutume lorsqu’il y a blessure par arme à feu, le SAMU prévient la police. Cette dernière débarque et découvre un arsenal de guerre dans la voiture du blessé en suivant ses traces de sang. Intrigués, les policiers se rendent dans la chambre de l’étudiant et y découvrent les plans d’un attentat prévu ce dimanche dans une ou deux églises de Villejuif.
Alors, remettons les choses à leur place : un attentat qui n’a pas lieu parce que le terroriste se tire une balle dans la jambe, ça s’appelle un gros coup de bol et non un « attentat déjoué ».
Difficile d’applaudir les forces de l’ordre ou de se sentir rassurés.
Le terroriste visait, par ailleurs, « une ou deux églises ». Là encore, soyons précis : ce n’est pas une « église » que ce terroriste visait : il prévoyait d’entrer dans ces églises un dimanche matin et de tirer sur les fidèles avec les armes lourdes qu’il possédait. En clair, son but était de tuer des catholiques.
Selon le procureur en charge du dossier, Sid Ahmed Ghlam avait organisé « minutieusement » cet attentat avec une personne « pouvant se trouver en Syrie », qui lui avait demandé « explicitement de cibler une église ». Il serait peut-être temps de prendre au sérieux la haine antichrétienne, au lieu de dépenser des millions contre le « racisme ».
La réalité est têtue ; encore raté pour les adorateurs du vivre ensemble.
Il va être difficile de verser dans l’angélisme avec le cas Sid Ahmed Ghlam.
 « Français comme vous et moi ? » Non, Sid Ahmed Ghlam était arrivé d’Algérie en 2009 dans le cadre du regroupement familial. Depuis, il avait été fiché pour terrorisme, entendu deux fois par les services de renseignement à cause de son désir de partir rejoindre l’État islamique… Mais personne n’avait eu le bon sens d’exiger son expulsion.
« Radicalisé parce que rejeté et sans accès à la culture » ? Pas vraiment. Sid Ahmed Ghlam était étudiant en informatique grâce à une bourse française et vivait dans une chambre du flambant neuf foyer du CROUS du XIIIème arrondissement, pour la modique somme de 200 euros.
Pendant ce temps-là, sa femme habitait à Saint-Dizier, dans la Haute-Marne, avec sa burqa, ses deux enfants et de très probables aides de la CAF.
Ce dimanche, une fillette de cinq ans a perdu sa maman et un drame a été évité par hasard, simplement parce que cet Algérien, identifié comme dangereux, avait reçu des autorités françaises une bourse au lieu d’un avis d’expulsion.
Ils sont 3.000 en France à être fichés comme ce Sid Ahmed Ghlam.
Ils sont des milliers en Syrie ou en Irak, aux côtés de l’État islamique.
Et combien arrivent actuellement des côtes libyennes infectées par les islamistes ?
Allez, pas d’amalgame, l’immigration est une chance.
Il ne manquerait plus que Valls se serve de ce projet d’attentat pour justifier son plan renseignement alors que le suspect était étranger, fiché et déjà connu pour ses liens avec le terrorisme islamiste.
C. D’Ornellas
Source net

Florence n’a pas aimé le « Supplément de Canal+ »

Voici donc le dernier billet de Florence :

 

Bonjour,

Je suis absente des réseaux sociaux depuis quelques jours. Il fallait que je me défoule ailleurs qu’ici. Donc depuis trois jours, je tonds, je coupe les trois arbustes et j’arrose le jardin de désherbant.

Ben vous me croirez si vous voulez mais je suis de plus en plus énervée. Enervée de la passivité des français, devant les conneries que nous pondent tous les jours que Dieu fait cette bande de branquignols socialos, bobos, conos!

Donc nous avons un âne bâté qui se fait deux heures d’émission sur une chaîne cryptée, mais visible à une heure de grande écoute. Nous sommes entrés sans nous en apercevoir dans l’ère du « boboland », et de la PRAVDA de l’autre. L’avorton dit que c’est pas facile d’être président. Je ne vois pas où est le problème, il peut démissionner et repartir à sa petite vie tranquille. On ne lui en voudra pas. Mais c’est vrai que c’est l’état qui paye, (enfin nous), ses voyages, la sécurité de ses ex, de ses présentes et peut-être futures.

Quand il était avec la Dinde Royale du Poitou, il la cocufiait avec la Valoche, quand il était avec la Valoche il la cocufiait avec la Gayette… avec qui peut-il bien cocufier la Gayette ? Il a bien cocufié 51,6 % de français. Tiens au fait, ils sont où les électeurs de Mister 3 % ? Passons…

Belkassine qui, soit dit en passant, n’aurait jamais du être sinistre de l’EN, nous pond en novlangue les programmes scolaires, avec OBLIGATION de l’enseignement de l’islam (soumission) dès le second cycle. Aujourd’hui, avec Manolito ils veulent intégrer dans les cours du « De bouses comedy show ».

Allo les français, y a quelqu’un ? Ça ne vous dérange pas que vos enfants soient abêtis par l’école ? Je cauchemarde ! Pas une journée ne se passe sans que ces incompétents, inaptes ne nous sortent une connerie, mais tout va bien. Il fait beau c’est les vacances de Pâques. Il faut quoi pour vous réveiller ?

Un attentat a été déjoué, suite à l’enquête sur le meurtre d’une jeune femme. Mais dans quel pays vit-on ? Nos forces de l’ordre qui sont en vigipirate rouge n’en peuvent plus. L’état, dans sa grande mansuétude, leur accorde deux euros, mais que ces fonctionnaires restent chez eux. Ils sont vraiment pris pour des « cons »!

Depuis le début de la semaine, j’ai perdu le chiffre nous devons être à trois naufrages en Méditerranée. L’Italie demande une enveloppe budgétaire à l’UE pour aider ses migrants. Ne serait-il pas plus efficace de remettre toutes ces personnes sur un navire et les ramener à leur point de départ ? L’Australie le fait, pourquoi l’Europe ne pourrait elle pas faire de même. La France et à fortiori l’Europe n’a pas la capacité à accueillir tout le continent africain et encore moins tout le Moyen Orient. Certes il y a effectivement des personnes persécutées, mais dîtes-moi sur 700 combien sont-elles véritablement persécutées? Et NON, ce n’est pas du racisme, c’est du réalisme.

Combien de fois faudra t-il l’écrire, la France n’a pas les moyens de continuer à accueillir toute la misère du monde. Nos retraités s’appauvrissent d’années en années, mais on va donner du fric à des jeunes qui travaillent. Il est où le bon sens ? Des centaines, un peu plus de 10 % de la population des séniors est au chômage. Quelles sont les mesures envisagées pour eux ? Aucune, mais que j’en ai marre, ras le bol de ces socialos.

Je ne me fais aucune illusion sur la droite. Vous croyez que l’alternance va changer quelque chose ? Mais pour rattraper 5 années de conneries socialos, il va nous falloir 30 ans et je suis pas sûre qu’on y arrive. Avez-vous conscience que chaque jour qui passe, est un jour de galère de plus que nous allons payer au centuple.

Allô la droite, à part vos foutues primaires (je suis contre), vous avez le début d’un programme ou vous êtes encore en train de vous battre comme des chiffonniers pour savoir qui sera à la présidentielle ? Je suis désespérée des politiques, qui ne pensent qu’à leurs « gamelles » et jamais au bien des français. Oui tous de droite, de gauche et des extrêmes, tous vous bouffez au râtelier, vous vous engraissez sur nôtre dos. Si un jour les français lambda comme moi se réveillent, numérotez vos abattis, car je ne suis pas sûre que vous puissiez un jour reprendre les rênes de notre pays.

Bonne soirée.

 

Florence.

Des socialistes auraient tenté de suborner un témoin libyen

« Placé sur écoutes, Claude Guéant promet de ne « pas balancer » »

 

Ce n’est sûrement pas son titre qui m’aurait engagé à consulter cet article d’autant plus que, en violation du secret de l’instruction, l’article reproduit trois ou quatre pages du contenu des écoutes dont a été l’objet Claude Guéant en 2013.

J’en profite pour dénoncer deux dérives morales de notre temps :

  • D’abord la disparition totale de toute déontologie journalistique, qui voit un « grand journal de référence du soir » comme on dit, violer la loi protégeant le secret de l’instruction sans coup férir,
  • Mais surtout, la forfaiture des juges d’instruction qui sont censés – au premier chef – respecter la loi, mais qui la violent de manière répétée et souvent partisane.

Dans cet article, il y a deux informations principales :

  • Le fait que Claude Guéant déclare « qu’il ne balancera pas !« , ce qui avouons-le n’est pas vraiment un scoop,
  • Le témoignage d’un intermédiaire lybien qui raconte que des émissaires « socialos » – comme il les nomment – ont tenté de le suborner pour nuire à Nicolas Sarkozy.

 

Je suis partisan, c’est certain, mais à mon sens la seconde information est 100 fois (1000 fois ?) plus importante que la première. Pourtant, hier soir, au flash de 18H, RTL a évoqué la première sans souffler mot de la seconde !

 

Voici l’extrait en question de l’article du Monde :

« Tu sais que j’ai vu là… Bechir. Je suis à Johannesburg, là », lance M. Djouhri. Bechir Saleh, l’ancien directeur du cabinet de Mouammar Kadhafi, est le détenteur de tous les secrets de l’ex-dictature libyenne. Il avait été « exfiltré » de France dans l’urgence entre les deux tours de la dernière présidentielle, juste après que Mediapart – contre qui M. Sarkozy a déposé plainte pour « faux et usage de faux » – ait publié un document évoquant un financement de la campagne 2007 de M. Sarkozy par le régime libyen. « Figure-toi, reprend M. Djouhri, que les socialos lui ont proposé de raconter des conneries. » « De dire, précise-t-il, voilà, oui, effectivement, j’aurais financé… des… mais des saloperies, et là, ils lui donnaient l’école pour les enfants, ils demandaient à la Libye de lever le mandat d’Interpol. » « C’est une magouille, s’exclame M. Guéant. C’est incroyable. » 

Un peu plus tard dans la discussion, M. Djouhri revient sur les éventuelles démarches qui auraient été effectuées par des émissaires des socialistes auprès de M. Saleh : « Attends, je te raconterai de vive voix tout ce que Bechir m’a raconté, les allées et venues (…) Des mecs qui sont venus lui parler et tout, mais c’est pas possible. »

Le journaliste du Monde, Fabrice Lhomme, conclut :

« Les confidences de M. Djouhri pourraient être extrêmement embarrassantes pour le pouvoir, accusé de fait d’avoir tenté de faire pression sur un témoin important dans une procédure judicaire afin de nuire à Nicolas Sarkozy. Si ces approches ont bien eu lieu, elles ne semblent pas avoir été couronnées de succès : en novembre 2013, quelques semaines après cette conversation interceptée par les enquêteurs, M. Saleh, dans les colonnes de Vanity Fair, n’avait absolument pas confirmé avoir participé au financement occulte des activités politiques de M. Sarkozy, qualifiant même le document de Mediapart de « faux grossier ». De source gouvernementale, on indique qu’aucune démarche n’a été entreprise auprès de M. Saleh. »

Voilà ce qu’est devenu aujourd’hui la presse française ! Dans la tête du journaliste de RTL qui choisit de donner une information (favorable au pouvoir) et d’en cacher une autre (accablante pour ce même pouvoir), quelle est la démarche de pensée ? Je ne pense même pas qu’il a la volonté consciente de pencher plutôt à gauche, il est juste victime de ce politiquement correct qui veut qu’on taise des informations trop choquantes pour les institutions. Peut-être, d’ailleurs, le journaliste n’a t-il fait que copier/coller une dépêche de l’AFP qui, elle, par contre, est bien colorée de rose …

Ça n’est évidemment pas une excuse pour cette presse qui va mal et ne tient que grâce aux subventions de l’Etat. Mais aujourd’hui, nous avons la chance incroyable de disposer d’internet et chacun peut entendre d’autres sons de cloche. Internet est excessif, il n’est pas objectif, il n’est pas fiable … On s’en fout, puisqu’il est multiple, non subventionné et que toutes les opinions peuvent s’y exprimer.

A chacun, d’avoir l’esprit critique, de discerner la rumeur de l’information et le mensonge de la vérité…

Les pouvoirs publics subventionnent 30 % des mosquées

1cathoislam

La gauche nous bassine avec la loi de 1905 sur la laïcité. Elle en est la gardienne sourcilleuse et attentive à tout débordement. Mais comme à l’accoutumée, sa vigilance est sélective. Intransigeante lorsque le « débordement » vient de la religion chrétienne, elle tourne souvent la tête ailleurs lorsqu’il s’agit de l’islam.

Récemment, la RATP a fait refaire une affiche concernant un concert d’un groupe vocal « Les prêtres » parce qu’elle présentait la mention « Pour les chrétiens d’orient » !

2pretresmetro

Dans cet article, l’AGRIF (Alliance générale contre le Racisme et pour le Respect de l’Identité Française et chrétienne) dénonce le deux poids deux mesures appliqué par de nombreuses institutions concernant la laïcité :

La RATP aurait refusé le placardage, dans ses stations de métro, des affiches publicitaires pour un concert des « Prêtres », prévu à L’Olympia le dimanche 14 juin prochain, et qui portait la mention « Pour les chrétiens d’Orient ». Plus exactement, elle aurait accepté l’affiche, mais sans la mention aux chrétiens d’Orient. Les affiches ont donc du être réimprimées afin de satisfaire aux injonctions de la RATP. Cette même RATP aurait refusé une autre affiche des « prêtres », en 2014, parce qu’on y voyait la croix de l’évêque (!) et que, selon leur réponse, « Le métro est un espace laïc, il n’y a pas de prise de position, ni politique, ni religieuse » .

Concernant l’objection laïciste, qui affirme qu’aucune communauté religieuse ne peut être défendue dans les couloirs neutres du métro, l’AGRIF rappelle que la régie publicitaire de la RATP n’a pourtant aucun mal à placarder des affiches vantant le Secours Islamique de France ou l’entreprise Isla Délice « Fièrement Halal ».

Un autre article, celui-là dans le Figaro, et intitulé : « Enquête sur le financement des nouvelles mosquées » pointe le financement officieux, à hauteur d’un tiers, des constructions de nouvelles mosquées :

« Aujourd’hui, les maires sont les premiers bâtisseurs de mosquées, affirme Dalil Boubakeur, un sourire aux lèvres. L’ancien président du Conseil français du culte musulman (CFCM) pense avoir contribué à l’institutionnalisation de l’islam en France. Partout des mosquées sortent de ­terre. Quelque 150 projets sont lancés. Souvent marqués par le gigantisme. Créteil vient d’inaugurer une mosquée cathédrale qui a coûté 5 millions d’euros. Avec le soutien de l’édile PS, Laurent Cathala. «Après la volonté divine, c’est grâce au député maire que le projet a réussi», confirme le responsable Karim Benaïssa. Un bail emphytéotique, une aide à la construction de 1 million, ainsi qu’une subvention annuelle de 100 000 euros, officiellement dirigées vers les activités culturelles : le maire a utilisé tous les moyens de financement dont il disposait. Sans enfreindre la loi de 1905, qui prévoit que la «République ne reconnaît ni ne subventionne aucun culte».

Imperceptiblement, en cinq ans, les élus locaux sont passés de la prudence, voire de la méfiance envers l’islam, à l’adoubement. Certes, des réticences persistent, ici et là, «mais cela s’améliore à vive allure», confirme le président du CFCM, Mohammed Moussaoui. Les maires s’impliquent, avec parfois la volonté de mieux contrôler, mais aussi de récolter des voix qui pèsent désormais sur des scrutins serrés. Avec l’explosion des prix du foncier, l’octroi d’un terrain municipal se révèle décisif. Le bail emphytéotique est devenu l’outil principal du maire, même si les tribunaux administratifs sanctionnent parfois des loyers trop faibles, perçus comme un financement explicite du culte. Ce fut d’ailleurs le cas à Marseille ou Montreuil.

Depuis, les dispositifs s’affinent. Les mairies utilisent de surcroît les activités culturelles de la mosquée, parfois un simple salon de thé, pour verser des subventions. Au total, les pouvoirs publics contribueraient ainsi à 30 % du financement des lieux de culte, selon une estimation du ministère de l’Intérieur.

A la mairie de Paris, on a eu aucun scrupule à voter une subvention de… 1,3 million d’euros à l’association « Institut des Cultures d’islam ».

« C’est un institut à vocation culturelle donc hors loi de 1905 » nous dit la mairie de Paris ! Sauf que cet institut comprend également un lieu de culte ce qui pose la question de la séparation des Eglises et de l’Etat de la fameuse loi !

3deliberation

Il serait injuste de laisser croire que seule la gauche favorise le développement de l’islam en France en lorgnant sur les voix des musulmans aux élections locales. Alain Juppé est très en pointe dans ce domaine comme il l’est dans le domaine du mariage et de l’adoption gay.

4projetmosqueebordeau

Projet de Grande Mosquée de Bordeaux

Le projet de « Grande Mosquée de Bordeaux » d’une superficie de 7 000 m2 et pouvant accueillir 3 500 fidèles a fait couler beaucoup d’encre (voir cet article).

5nonislamisation

En conclusion, un toilettage de la loi de 1905 est sans doute nécessaire mais en attendant nous devons dénoncer le double jeu de la gauche et de certains maires de droite. Il est totalement anormal que ces aides à l’islam se fasse en douce sans que le peuple ait son mot à dire …

Source net

6obschristianophobie

Le billet de Florence: « tel ou telle personne a choisi une audience spécifique »

Bonjour,
 
Depuis 2 ou 3 jours, je vois apparaître le sigle, « tel ou telle personne a choisi une audience spécifique », avez vous toutes et tous mis des sécurités à vos posts ? D’autre part, j’ai de plus en plus de mal à partager, comme de me connecter tout simplement. Dois je m’inquiéter ou est-ce normal ???
 
J’ai le sentiment d’avoir des bâtons dans les roues et de ne pouvoir m’exprimer librement dans le respect des autres. Liberté, liberté chérie où te caches-tu ? Te reverrais-je un jour ? Es-tu définitivement morte et enterrée ? Doit-on revenir une soixantaine d’année en arrière et faire revivre « Radio Londres »? Si je dois continuer de vivre en étant « fliquée », ne vaut-il pas mieux que j’immigre? Notre pays sombre chaque jour un peu plus dans une forme de dictature, qui m’insupporte au plus haut point. Je m’attends à recevoir un jour une notification de FB m’interdisant de m’exprimer. Les journaleux, feraient-ils leur boulot correctement, nous ne passerions pas notre temps sur les réseaux sociaux à faire le leur. Ras le bol du politiquement correct, nous avons acquis la liberté de penser, d’être grâce aux combats de nos ancêtres, enfin pour ma part uniquement du côté maternel.
 
Quand je vois le Manolito se transformer jour après jour en fureur noire, dès qu’il entend le mot Fhaine. A force de taper sur ce parti politique qui représente quand même 20 % de la population française, ne serait-il pas plus intelligent de leur accorder les mêmes avantages que les partis dits traditionnels? On sponsorise bien le Nulle Part Ailleurs, ou LO, qui je suis désolée de faire ce constat sont des partis d’extrême gauche. Pourtant Dieu sait que vous savez toutes et tous que plutôt me couper les deux mains que de voter pour ces gens.
 
Quand j’entends Taubi Rat rejeter ses fautes sur un autre pays européen, non pas que j’aime plus que cela la Pologne. Mais enfin une chose est sure, cet homme n’aurait jamais dû être dehors, au vu de sa dernière condamnation en France. D’autre part, nous sommes dans l’espace Schengen et d’après ce que j’ai pu comprendre des dires du procureur hier soir, il est quasi impossible de prononcer une interdiction de séjour aux ressortissants européens. Que j’aime cet art, si gaucho des socialos de toujours dire « c’est pas moi, c’est l’autre ». Je sais pas moi quand je dis ou fais une connerie, j’assume. Je me plante j’ai tort, ça ne coûte rien de le reconnaître. Ils sont insupportables, 3 ans que je les supporte. 3 ans que tous les jours en me levant je me demande ce qu’ils vont encore bien pouvoir inventer pour détruire notre pays. A croire que notre pays n’est pas le leur !!!!

Bref pèle-mêle les dernières news de socialie, une maison de retraite est transformée pour les demandeurs d’asile. C’est vrai que l’on ne paye déjà pas assez en frais d’hôtel, de bouche pour ces personnes. Nos retraités ne sont pas des priorités. Des migrants ont balancé par dessus bord des chrétiens en Méditerranée, et on les accueille. No comment, si un, mais que fait donc FRONTEX, les états européens, c’est à dire nous payons des sommes folles pour que les frontières maritimes soient gardées et empêcher une « invasion ». Les siciliens se font du beurre sur notre dos, mais rien ni personne ne trouve à redire. Ils ne sont même pas foutus de les garder en centre de rétention, beaucoup s’enfuient. Je pense que Bruxelles va encore débloquer une grosse enveloppe pour aider l’Italie à faire face à cette immigration massive.
 
L’unité d’oncologie de Garches ferme ses portes et envoie les malades au diable vauvert, mais pour écouler les stocks de morphine on ouvre des salles de shoot. Ben évidemment, mais c’est bien sûr les drogués doivent être protégés. Je sais pas moi je n’ai jamais fumé la moquette, bouffé des champignons SAUF ceux de Paris. Quand je vois les ravages que le cannabis fait dans les familles, je suis outrée.

madamemichu

Depuis lundi pas un jour n’a passé sans que des suppressions d’emploi soient annoncées. On ne doit pas être loin du millier de futurs demandeurs d’emploi en 5 jours. J’ai passé une partie de ma matinée à lire les consignes données au mammouth pour l’éducation de nos enfants de la maternelle au collège. Pour le décodage, acheter le dictionnaire spécial « novlangue » socialo. Je suis chez moi et je roumègue seule devant mon PC. J’en ai ras le bol, il me faut des vacances, non je veux que l’âne bâté et sa bande de sinistres incompétents partent en vacances définitives. Je suis certaine qu’il y a matière à destituer le ravi, mais nos « chers » parlementaires si grassement rémunérés, ne sont pas souvent au Palais Bourbon. S’ils étaient payés au rendement, je pense que certaines lois ne passeraient jamais à la majorité de 5 voix, et avec moins de 30 personnes présentes.
Nous rémunérons 577 dépités, ça fait quand même cher les conneries.
 
Allez je me déconnecte suis fatiguée de hurler seule dans mon coin. Nous les anonymes avons réussi à faire plier la RATP pour une affiche et on n’est pas foutu de virer les incapables qui nous dirigent, cherchez l’erreur.
 
Bonne soirée.


Florence.


CONCLUSION :


Il suffit de lire la manière dont est perçu l’acte ANTI-CHRETIEN d’un musulman « dérangé » qui a saccagé 213 Tombes à CASTRES.

Décidément tous les lecteurs du CORAN seraient-ils des déséquilibrés ? Il était habillé en djellabah, fréquentait très régulièrement la mosquée de son quartier, récitait ses prières au nom d’allah toute sa « sainte journée », et la magistrate chargée de cette affaire a minimisé le nombre de tombes profanées à 80 dès le début. Ensuite elle a conclu à l’acte encore isolé d’un simple « déséquilibré ».
 
AINSI VA LA FRANCE et comme le chantait BREL, « AU SUIVANT » !