Ils ont laissé un pédophile diriger une école primaire

Madame, Monsieur,

Saviez-vous que le directeur d’école arrêté pour le viol de plusieurs enfants avait été condamné en 2008 pour détention d’images pédopornographiques ?

Pour ce grave délit, il avait écopé de 6 mois avec sursis.

Vous vous demandez sans doute comment il a pu se retrouver directeur d’une école après cette condamnation : peut-être a-t-il changé d’identité, s’est-il inscrit sous un faux nom ?

Non : le juge l’a laissé retourner à l’école en toute connaissance de cause. Il a décidé de ne pas lui imposer la peine complémentaire d’interdiction de travailler avec des enfants.

Pour la justice, la réinsertion de ce délinquant sexuel était la priorité absolue. Le juge a trouvé injuste de le priver de son emploi simplement parce qu’il aurait des goûts suspects (on parle de son goût pour des images sexuelles impliquant des petits enfants !!!).

Et le juge l’a laissé retourner dans une école où le passage à l’acte était extrêmement facile !

Pouvez-vous imaginer conduite plus irresponsable ?

Mais le pire est venu des réactions qui ont suivi : tout a été fait pour dédouaner la justice de sa faute criminelle. On nous dit que « le risque zéro n’existe pas », qu’il faut attendre les conclusions d’un rapport pour pouvoir se prononcer.

Croyez-vous vraiment que nous devions attendre un rapport pour juger INACCEPTABLE de laisser un apprenti pédophile diriger une école ?

Il faut agir TOUT DE SUITE, car cette affaire va être très vite oubliée si vous ne faites rien, et vos enfants ou petits-enfants seront à nouveau mis en danger.

Car ne vous faites pas d’illusion : c’est tout sauf un cas isolé comme vous le montrera cette vidéo.

Mais vous pouvez dès maintenant mettre un coup d’arrêt à ce laxisme et à ces dysfonctionnements inacceptables. Il vous suffit de participer à notre grand référendum sur la Justice.

Des dizaines de milliers de citoyens l’ont déjà signé. Si nous sommes des centaines de milliers à le faire, nous serons en position de force pour exiger des réformes en profondeur qui aient enfin pour priorité de protéger la société et les victimes !

N’acceptez pas que vos enfants soient livrés à des prédateurs. Participez maintenant à notre grand référendum.

Et n’oubliez pas de transférer ce message à tous vos contacts pour qu’ils sachent de quoi certains juges sont capables.

Avec tous mes remerciements,

Axelle Theillier
Présidente de l’Institut pour la Justice

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s