Garde à vue levée pour les tireurs à la kalachnikov de Marseille

20150213_1_2_1_1_1_obj8200471_1

 

Ils sont libres! Garde à vue levée, aucune charge retenue pour les tireurs à la kalachnikov de Marseille

Le Point confirme l’information que nous n’avions pas voulu croire, étriqué que nous sommes, et pourtant publiée sur le site la Provence :

  • Après l’importante mobilisation policière, la présence d’un hélicoptère, la venue du GIPN, le bouclage de la cité de la Castellane, le 9 février dernier, pendant plusieurs heures,
  • Après les séances de « débriefing » à l’hôtel de police afin de décider des stratégies possibles.
  • Après les tests ADN demandées urgemment au Laboratoire de police technique et scientifique de Marseille pour identifier les tireurs,

Les enquêteurs ont finalement réussi à interpeler quatre personnes.

Et à la suite de leur garde à vue, le parquet a décidé de remettre les quatre tireurs à la kalachnikov en liberté, et aucune charge n’a été retenue contre eux.

Sauf à manquer de tolérance et d’ouverture d’esprit, il faut bien reconnaitre qu’ils n’avaient pas grand-chose à se reprocher :

  • Les tireurs ont juste pris pour cible la voiture du directeur de la sécurité publique, Pierre-Marie Bourniquel, à l’arme automatique (cette information semble avoir été démentie, puis rétablie).
  • Dans l’appartement de l’un d’eux, à la Castellane à Marseille, la police n’a retrouvé que sept kalachnikovs, et moins de vingt kilos de cannabis.
  • Ils n’ont trouvé que deux revolvers 357 magnum.
  • La BMW série 3 appartenant à l’un d’eux et que les enquêteurs ont découverte avait des fausses plaques d’immatriculation, maisquelques chiffres ou lettres interchangées ne constitue pas un crime.
  • À l’intérieur de la voiture, le GIPN a découvert « 2 fusils à pompe, 400 cartouches de gros calibre et trois gilets pare-balles », a précisé une source policière. Pas de quoi non plus fouetter un chat.

Vivons avec notre temps. Soyons progressiste et adaptons nous à ce monde qui change : le progrès apporte le bonheur.

Pour avoir partagé une vilaine caricature de Taubira sur son mur Facebook, Anne-Sophie Leclere a écopé de 9 mois de prison ferme, 30 000 euros d’amende et 50 000 euros de dommages et intérêts.

« A force de nourrir le crocodile pour essayer de l’amadouer, on finit par le renforcer jusqu’à ce qu’il nous dévore. »
Proverbe congolais.

Christianophobie : Circulez, y a rien à voir !

rienavoir1

La ban et l’arrière-ban de la politique s’est déplacé à Sarre-Union pour dénoncer la profanation d’un cimetière juif.

« Bizarrement », personne n’est venu se recueillir à Tracy-sur-mer où un cimetière catholique a, lui-aussi, fait  l’objet de profanations.

Vous êtes priés de ne vous indigner des profanations de cimetières que lorsqu’ils sont juifs ou musulmans !

Je crois connaître la raison qui fait que les politiques et la presse ne s’intéressent pas aux profanations des cimetières catholiques …

… C’est parce qu’elles sont trop nombreuses !

Soyons honnête ! BFMTV a publié hier, à 8H18, un tableau recensant le nombre des profanations recensées en France en 2014 :

rienavoir2

On y voit qu’il y a eu 34 fois plus de cimetières chrétiens profanés que de cimetières juifs (51 fois plus que de cimetières musulmans). La profanation de cimetières chrétiens est donc devenue banale et ordinaire. Inutile d’en parler …

Le standard de BFMTV a dû être pris d’assaut par les bien-pensants de tout bord, scandalisés par la publication d’un tel tableau avec deux griefs principaux :

  • On ne doit pas parler de cimetières « chrétiens » dans un pays laïc. Il n’y a que des cimetières municipaux !
  • Arrêtez de stigmatiser les musulmans en parlant de profanations de cimetières chrétiens.

Quelques heures plus tard (à 13h09, pour être précis), BFMTV revenait dans un politiquement correct qu’elle n’aurait jamais dû quitter :

rienavoir3

 

Cela devient insupportable ! Comment voulez-vous que le Front national ne monte pas quand on voit toute cette propagande qui tend à glorifier toutes les minorités en niant, en dénigrant ou en censurant les problèmes de la majorité des Français ? La presse portera une très lourde responsabilité si Marine Le Pen atteint un jour le pouvoir !

Il y a d’autres types de censure, plus insidieux, et plus graves. Dans ces cas de profanations de cimetières juifs ou musulmans, le premier suspect, pour la gauche et la presse, c’est l’extrême droite. Dans l’affaire de Sarre-Union, la presse dans son ensemble, nous a caché l’identité un peu particulière du meneur des 5 adolescents auteur des profanations.

Le Figaro, dans  un article intitulé « Cimetière de Sarre-Union : des ados antisémites au profil « très ordinaire » » nous donne certaines informations cachées par bien d’autres médias :

Car contrairement aux insinuations du député socialiste du Bas-Rhin, Philippe Bies, lequel entrevoyait sur Twitter un lien entre cet acte antisémite et la montée du Front national dans la ville, la description faite de ce garçon va à l’encontre de sa déclaration.

Pour Gaëtan Wilsius, élève au lycée George-Imbert, c’est la stupéfaction. Aujourd’hui élève en première L, il en avait fréquenté quatre d’entre eux au collège Pierre-Claude de Sarre-Union (3.000 habitants), dont deux actuellement dans le même lycée (George-Imbert) que lui. Et il ne relève aujourd’hui aucun signe distinctif laissant présager de tels actes.

Toutefois, celui qui prépare un CAP d’agent de sécurité, affichait, selon Gaëtan, une certaine hostilité envers le parti de Marine Le Pen. « On ne parlait pas politique mais si on évoquait le Front national, il se mettait sur deux pattes arrières et se mettait à grogner », raconte-t-il. D’après lui, Pierre portait des slogans antifascistes sur ses vêtements, « prétendait se battre contre le fascisme et était très remonté contre la police. Il traitait les policiers et les militaires de fascistes, avec une hargne qui me mettait mal à l’aise », poursuit-il, en précisant que la bande de copains était « fan de metal » et « se tenait un peu à part, à cause de ce centre d’intérêt ».

Ne serait-ce pas ce qu’on appelle un militant « antifa » ? Donc plutôt d’extrême gauche !

 

Une information qu’il n’est donc pas correct de trop relayer dans les médias !

Vous ne trouverez ça nulle part ailleurs

Madame, Monsieur,
Chers amis,

Fin janvier, trois individus sont arrêtés par la police à Tourcoing. On retrouve sur eux des bijoux provenant de cinq cambriolages commis à Tourcoing, Wasquehal et Croix. Ils avaient également des gants et des tournevis, l’attirail classique des cambrioleurs…

Ils sont alors rapidement présentés à la justice. La sanction tombe : un rappel à la loi…

Ils sont donc en totale liberté sans même un contrôle judiciaire.

Ce laxisme judiciaire, on le retrouve également dans le profil de Moussa Coulibaly. L’homme qui s’est attaqué, à coups de couteau, aux militaires qui protégeaient un centre communautaire juif à Nice.

Moussa Coulibaly était, comme on dit, « défavorablement connu des services de police ».

Il a été condamné six fois, notamment pour vol, outrage et rébellion ou consommation de stupéfiants. Il n’a jamais été condamné à des peines de prison ferme. Seulement à des peines avec sursis et à des amendes.

Tous ces cas de laxisme judiciaire, ne sont pas des cas isolés. Savez-vous, par exemple, qu’un détenu à Rouen, déjà condamné pour un crime sexuel, aurait profité de son placement dans un foyer pour violer un mineur ?

Savez-vous aussi que le parquet a requis un non-lieu contre la présidente du Syndicat de la Magistrature dans la scandaleuse affaire du « mur des cons » ?

Si vous ignorez tout cela, c’est normal. Seul l’Institut pour la Justice cherche à vous informer quotidiennement de tous les dysfonctionnements scandaleux de notre justice.

Pour être tenu au courant de tout cela, rien de plus simple, rejoignez notre page facebook.

En aimant notre page, vous pourrez lire, chaque jour, de nouvelles informations recueillies spécialement pour vous.

Pour tout savoir, rejoignez-nous dès maintenant sur :

Enfin, si vous ne l’avez pas encore fait, je vous invite à participer d’urgence à notre grand référendum national sur la justice. Nous devons nous faire entendre et obtenir des réformes qui nous protègent enfin.

Participez au grand référendum en vous rendant ici.

Avec tous mes remerciements.

Laurence Havel
Secrétaire nationale

Grand et long coup de gueule de Florence R.

Bonjour,

Cela fait une semaine que je n’ai pas poussé de coup de gueule. Je pensais m’être calmée, non je rouméguais dans mon coin, en me posant moult questions.

J’ai fait un premier constat, les socialos sont les plus riches de France, quelques exemple la plupart de nos sinistres sont millionnaires et leurs ami(e)s sont millionnaires, mais ne payent que peu d’impôts (Bergé, Pigassse…). Le second constat concerne les « intermittents du spectacle » à savoir ces bons gauchos, verdos qui militent pour le DAL, mais qui n’ouvrent jamais leurs portes pour accueillir des SDF. Ceux là même qui portent à tous vents la « bonne parole » socialo, coco, verdo, dans le désordre, Balasko, Béart, Noah… Mais c’est vrai ils ont un régime d’allocations chômage qui leur permet de bien vivre même si ils ne vendent pas de disque, ne font pas de film. Leurs indemnités sont calculées avec d’une part le nombre d’heures invérifiables, et le cachet. Mais oui c’est vrai toutes ces « braves » personnes donnent un peu de leur temps pour les « Restos du coeur ».

Vous savez quand même que les « Restos » nourrissent plus de touristes que des retraités qui ont travaillé toute une vie pour une retraite de misère. Eux travaillaient 45 heures par semaine, 2 semaines de « congés payés » et aujourd’hui qui crèvent la dalle. Est ce bien normal ? NON !

Maintenant je vais vous donner mon point de vue concernant la « politicaille ».Il va être plus que temps que ma famille, à savoir la droite, pas celle du centre bobo gauchisante, se reprenne en main et très vite. Bien que Bac -10 et n’ayant pas fait d’études de médecine, je vais quand même faire une prescription. La famille ne doit parler que d’une seule et unique voix, les voix discordantes (Jupette, NKM et les autres) DEHORS. Ça c’est fait !

En ce qui concerne la Jupette, je suis désolée la France et à fortiori les militants du RPR devenu UMP ne lui doivent rien. Il a magouillé avec Chirac, il a bien voulu porter le chapeau, c’est sa vie, son problème en aucun cas notre vie, notre problème. Je ne supporte plus cet être visqueux, toujours à vouloir mettre ces titres en avant, vous savez comme le « Moi Je ». Je vais être claire, celles et ceux qui prennent position pour cet avorton n’ont rien à faire à l’UMP. Je dis toujours que le centre c’est avoir le derrière entre deux chaises et tourner au gré du vent. Cela se confirme tous les jours. La Jupette c’est fait !

Je ne dirai rien sur la Bayrouette, lui qui n’a réussi à devenir maire de Pau que grâce au soutien du « triumviré », il pourrait à minima avoir la reconnaissance du ventre. Mais lui comme la Jupette se prévalent de qualités qu’ils n’ont point. J’ouvre les paris en 2017 lequel va enfler l’autre, m’est avis que ça va être du kif kif bourricot.

Comme je viens de taper très fort sur ma famille politique, je vais maintenant m’attaquer à ma cible favorite Kelkon 1er. Donc l’âne bâté dit le pantin d’Obama, c’est précipité en Ukraine rencontrer Porochenko. Je me doute bien que Angela n’a pas eu besoin d’interprète car Porochenko parle couramment le russe tout comme Elle.

Quand à la potiche son traducteur il a bien pu lui dire ce qu’il voulait! Ensuite il est allé voir Vladimir, une fois de plus la HONTE internationale, la galanterie n’est pas son fort. Ça on le savait depuis la répudiation de la cocue internationale par dépêche AFP. Là encore la « potiche », appelons un chat un chat, n’a encore rien compris au film, barrière de la langue. Vite il rentre à Tulle devenue capitale de la France depuis le 06/05/12 pour une série d’inaugurations. Ben oui la potiche il faut qu’il serve de temps en temps!

Heureux l’âne bâté confie au journaleux que si Vlad ne veut pas céder, il va lui faire la guerre, enfin pas lui, nous les français. Une fois de plus il aurait mieux fait de se taire.

La France est effectivement en guerre mais sur le territoire national, il faudrait peut être lui expliquer que : 1°) un contrat doit être respecté (livraison des Mistral); 2°) l’ennemi ce n’est pas la Russie mais l’islam radical qui se répand comme traînée de poudre en France avec son cortège d’attentats. Donc qu’il commence par armer nos militaires en patrouille dans le cadre de vigipirate, alerte rouge attentat et qu’ils laissent russes et ukrainiens se démerder entre eux. Je sais je deviens vulgaire. Je connais assez bien la mentalité slave pour savoir qu’aujourd’hui ils sont ennemis et que demain ni vu ni connu ils seront de nouveau copains comme cochons.

Il semblerait que l’histoire des relations russo-ukrainiennes soit absente de la mémoire de cet âne bâté, comme de celle d’Obama!

Nous allons remonter en 1991, le 24 août date de la seconde ou la troisième indépendance de l’Ukraine, oui il faut vous expliquer que l’Ukraine a été indépendante plusieurs fois. Donc le premier président ukrainien fut Koutchma, ancien apparatchik bolchévik, mafieux corrompu, qui a déclenché les prémices de la « Révolution Orange » largement subventionnée par l’administration Bush. Ioutchenko président, qui nomma Ioula Timochenko premier ministre. Le « mariage » n’a pas duré très longtemps, 6 mois.

En 2006, suite à des accords, Ioutchenko et Yanoukovitch se mettent d’accord sur l’unité nationale ukrainienne, le premier président et le second premier ministre. Un an après Yanoukovitch provoque des élections et prend la tête de l’Ukraine, en expédiant fissa Timochenko au goulag. Ces 3 personnes se sont opposées, alliées, ré-opposées, à chaque fois en gardant à l’esprit une future nouvelle alliance. Dernier détail qui a son importance Porochenko fut ministre de Ioutchenko au temps où Ianoukovitch était 1er ministre. Vous suivez toujours ? La Russie ne laissera jamais l’Ukraine rejoindre l’Europe c’est une réalité qu’il va falloir intégrer et vite! L’Ukraine c’est la « Rouss de Kiev, les racines de la Russie.

Que les ricains se mêlent de leurs fesses et arrêtent de provoquer la Russie en envoyant un âne, une potiche provoquer Poutine! Ça suffit toutes ces conneries émises par les journaleux, pour soutenir l’âne bâté, la Jupette. La France a assez de problème comme cela sans avoir a y ajouter un conflit mondial. Ras le bol de l’union (factice), de la marche républicaine, ras le bol de Charlie, ras le bol de l’unité nationale, ras le bol de tous ces politicards qui ne pensent qu’à eux.

Ras le bol d’entendre tous les jours le sigle « UMPS » déclamé à l’envie par le Fhaine. Fhaine qui n’aurait jamais existé si « Tonton » ne l’avait pas mis sur les rails pour assurer sa réélection. Lisez, informez-vous, comprenez que le programme du Fhaine c’est le programme de Marchais aux présidentielles de 81. Au lieu de crier au loup, que le Fhaine devienne un parti politique comme le Nulle Part Ailleurs, extrémiste de gauche ou comme EELV vert à l’extérieur, rouge à l’intérieur, et vous verrez que le « loup » n’est qu’un mouton de Panurge !

Je vous confirme que la France a la droite la plus bête du monde et que les socialos, bobos, gauchos, verdos sont des manipulateurs invétérés. Vous les chômeurs, les français qui bossez, qui êtes taxés vous avez oublié l’essentiel, ces personnes ont été élues par vous POUR VOUS. Que la plèbe se lève et qu’elle remette les choses à leur place. Vous êtes grands, bientôt les cantonales, vous allez avoir un défilé de candidats de tous bords politiques, posez les bonnes questions, faîtes vous votre opinion pas celle imposée par les journaleux, grassement payés par l’état, VOUS. Votez en vôtre âme et conscience. Le vote de l’électeur est secret, nul ne peut vous imposer de voter pour telle ou telle personne.

J’en fini avec les 51,6% de « cocus » qui ont élu l’âne bâté sur de l’anti-sarkozysme primaire, en cela bien aidé par des personnalités dites de droite, vous qui aujourd’hui laissez entendre que vous n’avez pas voté pour lui. Assumez votre vote et les conséquences de votre incurie et baissez de trois tons. Si la France rejoint chaque jour un peu plus le stade de la Grèce c’est à cause de vous, NON ce n’est pas la faute de Sarkozy.

Bonne journée et méditez bien.

 

Florence R.

L’UDMF, un parti musulman aux élections départementales

Froide réalité d’une société en voie d’islamisation douce…
 
La réalité a-t-elle fini par rejoindre la fiction ? À moins que ce ne soit l’inverse, la fiction n’ayant fait que consigner la froide réalité d’une société en voie d’islamisation douce. « Si l’islam n’est pas politique, il n’est rien », selon une citation attribuée à l’ayatollah Khomeyni par Michel Houellebecq dans Soumission.

« Donner une voix à une partie de la population qui ne se retrouve pas dans les partis traditionnels », tel est l’objectif que se fixe l’Union des démocrates musulmans français (UDMF) et son chef, Najib Azergui, qui présente des listes dans 8 cantons sur les 2000 que compte la France, de Bobigny à Bagneux, en passant par Les Mureaux, Strasbourg, Lyon, Nice ou Marseille.
Ce micro-parti qui revendique un petit millier d’adhérents s’appuie sur un réseau de sympathisants disséminés aux quatre coins de France. « Sur le modèle […] antérieurement utilisé en France par le Parti communiste, l’action politique proprement dite était relayée par un réseau dense de mouvements de jeunesse, d’établissements culturels et d’associations caritatives » (Soumission, p.51-52).
Cette formation politique microscopique n’en nourrit pas moins des ambitions présidentielles. À l’instar de Fraternité musulmane dans Soumission qui veillait à « conserver un positionnement modéré », l’UDMF écarte, évidemment, toute volonté d’« installer la charia en France ». Doit-on le croire, depuis qu’un Tariq Ramadan, brillant intellectuel musulman, au lendemain du 11 septembre, nous a habitués à la tactique – plus subtilement dissimulatrice que la« taqiyyah » chiite – du double langage, c’est-à-dire non pas la formulation de deux pensées contraires devant deux publics opposés, mais la présentation d’un « message cohérent qui sera compris de manière différente par deux auditoires différents » (Christopher Caldwell, Une révolution sous nos yeux, 2011) ?

Ainsi, quand ce parti proclame son attachement au triptyque « Liberté, Égalité, Fraternité » et prétend même « libérer la femme en lui redonnant sa souveraineté », c’est d’abord pour exiger « la “soumission” au bien commun », « la mise en place de la finance islamique », le développement du« business halal » ou l’enseignement de « la langue arabe ».

Pariant sur l’inculture abyssale de ses interlocuteurs, l’UMDF ose encore le rapprochement avec le PCD de Christine Boutin, occultant ainsi le fait qu’à rebours de la théocratie mahométane, la démocratie chrétienne, en France et en Europe, visait à mettre en œuvre la doctrine sociale de l’Église, formulée, notamment, par Léon XIII dans sa fameuse Encyclique Rerum Novarum, à la fin du XIXe siècle.
Seul parti « démocratique » islamique existant en Europe, ses épigones communautaristes essaiment déjà depuis vingt ans dans les universités françaises, notamment au sein de ses instances représentatives (CROUS, UFR, etc.). Vers l’an 430, saint Augustin aurait dit « À force de tout voir l’on finit par tout supporter… À force de tout supporter l’on finit par tout tolérer… À force de tout tolérer l’on finit par tout accepter… À force de tout accepter l’on finit par tout approuver ! »
Et comment voir, les yeux grand fermés ?