Juppé/Bayrou : vous parlez d’une promesse d’avenir

La presse est en train de nous fabriquer le futur « leader incontournable » de 2017.
Alain Juppé, « homme politique de l’année »: oui, vous avez bien lu ! La presse est en train de nous fabriquer le futur « leader incontournable » de 2017. La France aurait besoin d’autre chose, aujourd’hui, que de parler des élections futures, pourtant on ne parle que de cela.
Pour faire mousser l’affaire, il fallait en fabriquer un, c’est fait, c’est Juppé qui l’emporte. Vous savez, l’homme providentiel qui ne propose rien, celui qui est d’accord sur tout ce qui se passe de peur de perdre une voix.
Celui, enfin, qui offre aux Frères musulmans un terrain immense pour faire construire une des plus grandes mosquées de France à Bordeaux.

En un mot, comme d’habitude en France, celui qui fait de la politique sans rien faire de concret est au sommet des sondages.
Bien sûr, on nous dit qu’il y aura des primaires – arnaque de premier niveau, tant ces primaires ne sont que poudre aux yeux. L’élection d’un président de la République, c’est un homme (ou une femme), un projet seul devant les Français. Organiser des primaires, c’est vouloir tuer dans l’œuf cette possibilité de démocratie directe en faisant le coup de la carte forcée. On a vu ce que cela donnait en 2012 : une campagne socialiste qui a occupé les médias pendant un an avant la vraie campagne électorale. Un candidat sorti des urnes de primaires alors que même les socialistes n’en voulaient pas et une élection toute tournée « contre Sarkozy » et pas « pour un candidat ».
Juppé, lui, c’est le type même de candidat de primaire qui emporte les suffrages : il ne dérange personne, il ratisse large, il ne réformera rien. À tout ce qu’a fait ou ce que fait Hollande, il adhère. L’avez-vous entendu critiquer une seule fois quelque chose ? Bien au contraire, il en rajoute.Les Mistral ? « Il ne faut pas les livrer. » Les djihadistes ? « Il ne faut pas les stigmatiser. » Le mariage pour tous ? « Il est parfait comme cela. » Les régions ? « Tout est très bien, Bordeaux ne change pas. »
On voudrait nous faire croire qu’il a un projet mais il n’en parle pas : il paraît qu’il se réserve pour les primaires. Son projet est pourtant tout dessiné : en quelques phrases, rassembler le plus possible dans une soupe UMPS, ne rien changer, tout va bien pour les élus, continuer à faire fonctionner tant bien que mal cette France des Juppé, Chirac, Mitterrand et suivants.
Imaginez un peu Juppé Président avec comme Premier ministre Bayrou et un gouvernement de mélange social-démocrate. C’est pourtant ce qui est en train de nous arriver, avec bien sûr l’aide de la presse toute vouée au culte de Juppé, seul sauveur possible des socialistes en perdition.
Une belle promesse d’avenir… Nous avons déjà eu 12 ans de Chirac, 5 ans de Hollande et les années Mitterrand : vive 2017 !
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s