Non à la parade de l’armée algérienne le 14 juillet sur les Champs Elysées !

« Cette année 2014 nous offre une occasion unique d’accueillir sur notre sol nos partenaires étrangers, amis et alliés d’hier, afin de leur dire la reconnaissance et la gratitude de la France. »

 

Cette déclaration à Alger, le 23 février 2014 de Kader Arif, ministre délégué auprès du ministre de la Défense chargé des anciens combattants a alerté les observateurs et mis le feu aux poudres.

Le cabinet du ministre a confirmé la décision de  Hollande de faire défiler le 14 juillet sur les Champs Elysées l’ANP Armée Nationale Populaire – dont l’ancien nom est ALN Armée de Libération Nationale- avec quelques soixante pays ayant participé à la Grande Guerre de 1914-1918 dans le cadre des commémorations du centenaire.
  • Sommes-nous partenaires avec l’Algérie ? Economiquement, on ne peut le nier !
  • Sommes-nous amis ? Différentes déclarations de son président, Abdelaziz Bouteflika qui a parlé entre autre de « génocide de l’identité algérienne lors de la colonisation française »permettent d’en douter sérieusement.
  • Sommes-nous des alliés ? Où ? Quand ? Dans quelles circonstances ?
  • De la reconnaissance et de la gratitude ? Si l’on peut admettre que la décolonisation était inéluctable, on ne peut que condamner les conditions dans lesquelles s’est fait le départ des « Pieds-noirs ». Sans doublier les massacres de harkis !

On me rétorquera que nous avons été en guerre avec les Allemand et qu’aujourd’hui, ils défilent sur les Champs-Elysées et qu’Angela Merkel est invitée aux commémorations du débarquement en Normandie. Mais, pour de nombreuses raisons, la situation n’est pas comparable :

 

  • D’abord, ce ne sont plus les nazis qui dirigent l’Allemagne, alors que le FLN est encore très présent dans le gouvernement algérien et très influent dans le pays,
  • Les Allemands ont depuis longtemps fait « repentance » alors que les Algériens, droits dans leurs bottes, nous demandent à nous, de faire repentance, et rejettent tout aspect positif de la gestion française en Algérie.
  • Compte tenu des relations plus que tendues entre la France et l’Algérie, il serait très hypocrite de les inviter à défiler lors de notre fête nationale.

Certes des soldats d’origine algérienne ont participé au conflit de 14-18 et de 39-45 mais n’en déplaise à Kader Arif, pourtant fils de harki, et ministre délégué aux Anciens Combattants, ainsi qu’aux socialistes en général, l’Algérie fut française pendant 132 ans, durant les grandes guerres et jusqu’en 1962. C’est ainsi que des Français d’Algérie ont participé à ces conflits mais au même titre que les bretons, les auvergnats et les normands …

On ne peut pas dire que le gouvernement algérien fait tout pour encourager la France à tourner la page de la décolonisation et des drames qui l’ont accompagnée. Regardez l’état de l’ancien cimetière chrétien de Sido Bel Abbes :

Une pétition a été lancée pour s’opposer à la participation de l’armée algérienne au défilé du 14 juillet. Vous la trouverez en bas de cette page web.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s