Hollande, l’homme qui murmurait à l’oreille des veaux‏©

Pendant que les médias se délectent des turpitudes et des règlements de compte liés à l’UMPtout ce beau monde oublie, comme par enchantement, les déroutes électorales des socialistes.

On assiste à la projection du film Nicolas, Jean-François, Alain, François et les Autres… La rose se fait discrète et les sous entendus accusateurs avec les sourires de circonstance sont de sortie.

Entendez bien que mon propos n’est pas de nier les affaires mais juste de vous faire remarquer qu’elles arrivent au bon moment…

Notez la similitude entre les Municipales et les Européennes qui permettent aux socialistes en déroute de noyer le poisson et d’escamoter la déroute..

Aux Municipales, une vraie déroute, les médias, dès le dimanche, jour de résultats, ont embrayé sur le remaniement et la participation éventuelle des verts pourtant très rouges. Une semaine entière sur ce sujet c’est quand même beaucoup ! NON ? Aux Européennes, les médias ont immédiatement mis en accusation Copé et l’UMP tout en visant Sarkozy. Un beau sujet sur la politique où dans le rôle du procureur, les médias excellent.


C’est comme si les Français n’avaient même pas voté.


L’information c’est de nous désinformer.

Les socialistes assistés des médias manient avec maestria et sans scrupule l’art du camouflage. C’est la méthode de l’enfumage pour tous. A ce jeu ce sont vraiment des maîtres incontestés.

Ainsi Hollande au plus bas dans l’opinion publique peut-il préparer sereinement sa réélection pour mai 2017.

Lui, Hollande, ne change pas de cap même si ce cap est perdu depuis son arrivée au pouvoir en mai 2012.

Il possède la recette laissée par Mitterrand : laissez monter le Front National comme un soufflé qui fera peur au bon peuple puis le faire retomber d’un coup sec au bon moment.

Tout n’est qu’une question de préparation. Mais que ce plat est une réussite est incontestable. Il suffit d’entendre certaines réactions dans les rues pour s’en convaincre. Certains entendent déjà le bruit des bottes et d’autres préparent leurs provisions de campagne. C’est que la France s’apprête à vivre des heures sombres et que la République est en danger. Le pire c’est que cela fonctionne à tous les coups. On aime bien dans ce pays les chimères et jouer à se faire peur.

Peu importe que les socialistes aient fait pire en magouilles (Affaires Urba, la plus connue, SAGES ou BLE) où ils rackettaient les entreprises désireuses d’obtenir des marchés publics. L’entreprise payait ainsi sa dîme au Parti Socialiste et sans un accident mortel sur un chantier personne n’aurait découvert le pot… aux roses !

Il faut reconnaître que les socialistes sont des maîtres de l’omerta en groupe contrairement à la droite molle, victime du blues et du repentir. Et puis à l’UMP certains se préparent pour la conquête du titre de candidat aux présidentielles 2017 et veulent faire place nette. Donc tout ce qui peut contribuer à éliminer la concurrence est le bienvenu même si pour cela il faut péter le parti.
La France, ils s’en moquent bien. Leur seul problème, aussi bien pour Hollande que pour Fillon ou Juppé, est que Sarkozy ne revienne pas. D’un côté à gauche, les Experts et de l’autre, à droite, les Nunuches…

La différence est simple, l’Expert ne se fait pas prendre et si jamais il était pris, il ne sera pas vraiment inquiété. Exemple connu et récent d’Expert un certain Cahuzac la main dans le sac.

Le Nunuche lui ne sait pas mentir et cède immédiatement à la pression médiatique donc c’est un bon et beau coupable.

Perdre l’élection n’est même plus un problème médiatique pour la gauche.
Nous sommes dans le système du déni permanent.

Les socialistes perdent les deux élections avec des scores catastrophiques… C’est même une véritable déroute nationale.

Dès le lendemain au plus tard (en général cela commence le soir même des résultats) la déroute est escamotée. Les pertes sont complètement rangées, mises au rencard et au placard. Nos socialistes avec leurs amis les médias sortent immédiatement des sujets ou des affaires qui arrivent comme par hasard miraculeusement sur le devant de la scène.
 
C’est comme au théâtre, et personne ne trouve à y redire. Nous sommes bien des veaux dans cette affaire.

Le cas des municipales est un cas d’école : les socialistes ont subi une défaite historique et jamais connue auparavant par un parti au pouvoir, pourtant le seul thème développé occultait cette dérouteCe thème était les écologistes et le remaniement avec une méga question : les écologistes resteront-ils ou partiront-ils ? C’était certainement très intéressant, tellement intéressant que du coup on n’a même plus parlé des Municipales et encore moins du Waterloo socialiste presque partout en France.

Avec les Européennes, nous montons d’un cran puisqu’elles sont carrément escamotées au profit d’une grande attaque en règle contre le parti adverse. Les médias s’en donnent à coeur joie et l’Expert, le Spécialiste, l’Observateur et le Témoin se succèdent sur tous les plateaux médiatiques de France. Certains mêmes se découvrent en Saint-Just ou Robespierre comme Mickael Darmon qui nous explique que tout le monde savait.

Les socialistes grands donneurs de leçon à bon compte n’hésitent pas à inventer des mots nouveaux pour délivrer leurs messages subliminaux. Les socialistes vivent en autarcie et se comportent en socialo-menteurs alors que, tenez-vous bien, ils ne représentent plus que 6% du corps électoral depuis dimanche 25 mai 2014 (Prenez votre calculette pour le vérifier !).

 

Par contre quand des socialistes s’enrichissent en magouillant c’est curieux comment nos médias sont d’une discrétion absolue.

Ainsi des dernières affaires en cours, toutes chaudes, comme dans le Gard pour presque 400.000 Euro, voir l’article du Midi Libre ou dans le Val de Marne pour plus de 200.000 Euro, voir l’article du Parisien. Les deux dernières affaires du moment sont en cours… et en cour de Justice !

Remarquez que pour chaque affaire, tout le monde savait mais se taisait quand même.

Les socialistes nous serinent que la liberté est illimitée et cela sonne vraiment faux. Je trouve que depuis quelques années au contraire notre liberté s’amenuise fortement et que quelque soit le mode de pensée qu’on puisse adopter, religieux ou pas, nous évoluons dans une société marxiste et proudhonienne où la liberté est en pleine dégénérescence.

Nous vivons une crise d’indifférence©.

Source net

Conclusion :

Pendant que les médias nous désinforment, la France sombre et se voile !!!!
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s