Le pays du Président Baratin

Quelle conférence ce mardi 14 janvier dernier!

Hollande, pas grave, il jongle, j’ai découvert un Président jongleur, avec les milliards et il annonce dans sa conférence de presse « que nous avons déjà économisé 15 milliards en 2014 et ce sera 50 milliards dans les deux années suivantes »…

Attention danger, nous allons être à ce rythme excédentaire. Bon le Président s’est un peu emmêlé quand il a ajouté « c’est noté dans le budget »… Traduction on veut le faire mais ce n’est pas fait. C’est pas facile… C’est difficile !

Hollande ne sait pas comment il va faire et cela ne gêne personne. Un petit croche-pied au prédécesseur et la salle est contente. Le Président regarde ses Ministres qui ont du mal à s’intéresser à ce qu’il dit et répond à des journalistes qui posent des questions assez stupides. C’est dire que nous sommes dans une ambiance surréaliste et amorphe.

Mais je dois saluer Hollande et son équipe d’incompétents qui ce jour ont inventé une nouvelle façon de creuser les déficits : sans pelle et on ne voit plus le trou.

Quand une question ne lui plait pas, le Président botte en touche : c’est de la faute des autres, l’Europe, le prédécesseur, avant…

Hollande est Monsieur Propre et Monsieur Loyal et son cirque est ouvert et il n’est pas près de fermer…

C’est à peu près ce qu’il faut garder de cette conférence d’un Président qui se veut exemplaire, qui a tant critiqué les autres, et qui est simplement un Président incompétent.

Hollande commet des plaisanteries plus que douteuses envers d’autres pays. C’est normal !

Hollande promet que le chômage va baisser et au contraire le chômage explose. C’est normal !
Etc.
Les gens sont curieux parce qu’ils ont détesté Sarkozy pour cent fois moins que ce gouvernement fait à la France. C’est normal !

Mais là où Hollande se moque de nous c’est quand il dit qu’il éventualise un statut de Première Dame !

Parce qu’une maîtresse même officielle d’un Président ne saurait prétendre à cette qualification.

hontevemerepublique soldesgouv

En son royaume de France – « dans c’pays », comme disent les gens de gauche avec une moue caractéristique –, Hollande ne guérit certes pas les écrouelles, ni le chômage, pas plus qu’il ne guérit les maux des Français. Mais cela ne lui interdit pas de faire des miracles, bien au contraire.

On le sait, depuis les temps les plus reculés de son histoire, le peuple français attend des miracles de son monarque. Que celui-ci soit aujourd’hui roipublicain ne change rien à l’affaire. Or, miracle ! Un miracle vient précisément d’avoir lieu, en ce 14 janvier de l’an de grâce 2014 !

Là, juste sous mes yeux, là, juste sur mon écran de télévision, là, au moment où je m’y attendais le moins, au moment où, comme l’ensemble des Français, je n’y croyais plus, là, au cœur de sa conférence de presse, sous les yeux tout énamourés de ses courtisans journalistes, ne viens-je pas de voir et d’entendre François II dit le Normal, avec ses airs de ne pas y toucher, réaliser un prodige, un véritable prodige… et de la plus belle eau, s’il vous plaît !

En effet, interrogé par un journaliste un peu moins complaisant que les autres — ce qui n’est guère difficile, étant donné le niveau de bienveillance exigé à l’entrée — au sujet de la baisse annoncée du chômage avant la fin de l’année passée, de l’inversion promise de la maudite courbe, et alors que l’on s’attend à voir le maître de cérémonie, démasqué, acculé, annoncer la tête basse sa démission ainsi que celle de son gouvernement pour impéritie flagrante, échec patent, sinon manquement aggravé ou escroquerie en bande mal organisée… ne voilà-t-il pas que notre mage élyséen relève ses mentons, bombe le torse sous sa cravate collée et, en un tournemain, en un tournemot, comme s’il avait fait ça toute sa vie, transforme, non de l’eau en vin (peuh ! broutille pour amateur…), non du plomb en or (pfft ! vétille pour débutant…), mais un « engagement » en un « objectif » !

Oui ! J’ai bien entendu ! Oui, vous avez bien lu : selon les propres mots de notre mystificateur en chef, l’inversion de la courbe du chômage vient de passer du rang de l’obligeant, contraignant, engageant « engagement » à celui de pur et simple « objectif » ! Voilà, miracle, que nous n’avons plus affaire à un engagement non tenu, à une promesse bafouée, mais juste à un « objectif », non atteint en l’occurrence, comme il en va à l’ordinaire de bien des objectifs… à peine plus qu’une éventualité non advenue… une ancienne hypothèse de travail en somme !

Stupéfiant ! Incroyable ! Miraculeux ! Si c’est pas du changement, ça… Les journalistes sont subjugués… littéralement sous le charme (il faut dire qu’ils l’étaient déjà avant la cérémonie)…

Personne n’a rien vu, personne ne moufte ; le tour est joué, tour de force et de magie, la cause est entendue !

Amis lecteurs, soyez bons, je traverse une mauvaise passe : adressez-moi, je vous prie, dix euros chacun. Je prends l’engagement de vous les restituer avant la fin de l’année… Parole d’ho… euh ! non : parole de président !

 

CONCLUSION :

Un vieil adage dit à propos des hommes politiques: « je n’ai qu’une parole… Si j’en ai besoin, je la reprends… Ainsi va le monde… Normal 1er rit de voir la France coupé en 2 à maintes reprises et le monde entier rit, plié en 4 devant sa prestation !!

Publicités

Une réflexion sur “Le pays du Président Baratin

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s