L’étrange traitement médiatique de l’été de toutes les tensions

Le ventripotent Président la voulait apaisée mais la France aura montré, pendant ce mois de juillet, qu’elle n’a rien voulu savoir et les médias auront travaillé dur pour atténuer les petits soucis qu’une population décidément peu câline aura fait pleuvoir alors que la température montait.

Hollande a bien du chagrin : il voulait tout faire (ou faire semblant de tout faire) pour que tout aille bien et que les Français se rabibochent après la terrible abomination que furent les cinq années de sarkozisme débridé.

Force est de constater qu’à mesure que la crise continue de prendre de l’ampleur et que l’été s’installe dans la chaleur, l’ambiance vire plus aux règlements de comptes qu’à la proverbiale fraternité. Et je ne parle même pas au sein du Parti socialiste lui-même où la lutte rixe finale semble s’approcher un peu trop vite

En quelques semaines, on aura assisté à une succession de problèmes graves dont le traitement par la presse laisse pour le moins dubitatif.

Il y eut, bien sûr, le déraillement de train de Brétigny. Rien que pour pouvoir coller le petit sticker Pignouferie de Presse, on pourrait disséquer la façon dont les articles des médias habituels ont traité ce qui est arrivé en périphérie directe de l’accident, choisissant avec un art consommé de la modération les termes permettant d’envelopper la réalité, ignoble, et la rendre vivrensemble-compatible.

Dans un ballet aussi macabre que débile, les articles des rédactions se seront suivis qui pour tenter d’expliquer l’accident tout en conservant à l’esprit que Valls avait déclaré ne pas croire à la thèse du sabotage, et d’expliquer pourquoi des CRS furent appelés sur les lieux, très vite, alors qu’il n’y avait, toujours officiellement, aucun problème avec certains « individus, venus des quartiers voisins ».

Il faut le reconnaître : journaliste officiel, en Socialie Française, ce n’est pas simple. Il faut avoir un dictionnaire des synonymes à portée de main, une capacité innée pour l’euphémisme, et une inventivité de folie pour tordre la réalité et les faits dans le sens demandé par la hiérarchie, le groupe social ou, simplement, les bonnes habitudes de pensées.

Pas simple, en effet, de camoufler les caillassages, jets de pierre et autres projectiles dont furent l’objet les secouristes arrivés sur les lieux de la catastrophe.

« Padamalgam ! », crieront les politiciens et les journalistes pendant tout le début de l’enquête afin d’éviter que ne soit dit ce que, pourtant, des témoins secouristes, pompiers, forces de l’ordre et civils disaient partout où on les écoutait.

Difficile de ne pas comprendre que derrière les termes millimétrés de « troubles » et « de façon un peu rude » employés par nos folliculaires et ces élus que vous payez de vos impôts se cachent en réalité des vols en bande organisée, des agressions caractérisées et de bien vilains comportements que la morale réprouve en faisant des petits « oh ! » choqués (mais pas plus, pour le moment, l’enquête se poursuit).

On pourrait aussi s’étonner du peu de cas que firent ces mêmes journalistes lorsqu’on apprit qu’un sabotage avait eu lieu, sur la même ligne, le même jour, de la même façon.

Sabotage revendiqué par des antinucléaires, et donc au-delà de tous soupçons, puisque c’est pour la bonne cause. Accident mortel dans un cas, simple sabotage dans un autre, tout le reste n’étant que fortuites coïncidences, aucun rapprochement possible, circulez, rien à voir !!!!

——————————

ON PREND LEUR PLACE ??? 

http://www.newsring.fr/actualite/1006581-assemblee-nationale-aucun-depute-present-a-louverture-de-la-derniere-seance

———————————

A BON LE FRIC DES FRANÇAIS !

 
Trop d’impôt tue l’impôt… mais l’État continue sa folie fiscale en 2014 !

Malgré la promesse de  Hollande, les prélèvements obligatoires vont encore augmenter en 2014. Pour tenir ses objectifs de déficit sans réduire la dépense publique, le Gouvernement doit en effet trouver 6 milliards, à conditions toutefois que la croissance atteigne 1,2% en 2013, ce qui est peu probable. Si elle s’élevait à 0,5% (plus réaliste), c’est de 13 milliards supplémentaires dont aurait besoin le Gouvernement. Ce alors que « le niveau des prélèvements devient presque insupportable » juge ce mercredi matin Emmanuel Lechypre sur BFM TV…

———————————- 

 » MOI PRÉSIDENT, JE PRENDRAI LE TRAIN »

Un mensonge de plus qui lui a sauvé la vie. C’est officiel, en 15 mois Hollande n’a pris qu’une seule fois le train.

Un mensonge de plus pour se faire élire et se pavaner en jet privé payé par nous.

——————————-

CRÉTIN PREMIER ET SA CLIQUE CONTINUENT DE MENER LA VIE DE CHÂTEAU… EN LAISSANT TOUT DE MÊME QUELQUES MIETTES AUX FONCTIONNAIRES ET A LEUR ÉLECTORAT ADORE !..

ET NOUS… FRANÇAIS… NOUS BANQUONS… SANS RIEN DIRE !!!

C’EST EXTRA ! NON ?

Les impôts augmentent encore, les dépenses publiques aussi…

Tandis que l’État continue à augmenter les impôts et refuse de diminuer les dépenses publiques, les recettes fiscales, elles, ne sont pas à la hauteur de ses attentes, vérifiant la fameuse courbe de Laffer. Mais à défaut de rapporter à l’État, ces augmentations chroniques de la pression fiscale nuisent beaucoup à la croissance, expliquent jeudi 1er août 2013 dans « C dans l’air » Nicolas Beytout et Philippe Dessertine.

taxesmasquees

bourdesgauche

anecheval

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s