« Les dindons » : femmes de ménage et employés à domiciles, attaquent à leur tour le gouvernement Hollande

Après l’offensive sans précédent des jeunes entrepreneurs français, contre les impôts et charges décidées contre eux par le gouvernement socialiste, les femmes de ménages et leurs employeurs se mobilisent à leur tour.

Les femmes de ménage prêtes à engager un bras de fer avec le gouvernement Hollande…

Un mouvement qui a choisi quant-à lui le nom de « Dindons », un clin d’oeil au passage aux pigeons, ces autres volatiles qui les ont précédés. « Les Dindons » regroupent pour leur part l’ensemble des personnes travaillant à domicile.

Après les pigeons entrepreneurs, qui refusent « de se faire plumer » plus encore qu’ils ne le sont déjà par le gouvernement Hollande, voici donc « les dindons » qui ne veulent pas davantage selon leur propre slogan : « être les dindons de la farce ».

Entrepreneurs en rébellion ouverte, suppression des heures supplémentaires, retraités en colère, femmes de ménages prêtes à descendre dans la rue, Hollande et ses ministres font carton plein…

Communiqué « des Dindons » :

Dans son nouveau projet de loi de finances, le Gouvernement veut augmenter massivement les impôts et charges sur les emplois à domicile à partir du 1er janvier 2013.
Cela va entraîner la destruction de dizaines de milliers d’emplois et va compliquer la vie de millions de familles, sans aucun bénéfice social ou fiscal.
Ne soyons pas « les dindons de la farce » politique et budgétaire. Mobilisons-nous pour sauver les emplois à domicile ! Et comme les Pigeons, faisons reculer le Gouvernement.
En 1992, en allégeant les charges sociales sur les emplois à domicile, M. Aubry a permis la création de centaines de milliers d’emplois qui ont amélioré la vie quotidienne des Français.
En supprimant brutalement ces allègements de charges et d’impôts, le coût horaire des emplois à domicile va augmenter considérablement :
– Employer un aide soignant ou une nourrice à temps plein au sein de sa famille coûtera environ 5000 euros de plus par an par foyer ! 2500 euros à mi-temps, etc…
– Payer 40 h de cours particuliers à son enfant coûtera 300 euros plus cher !
Qui aura les moyens de payer de telles augmentations ?
Nous sommes tous des Dindons !

Nous les nourrices, femmes de ménage, professeurs particuliers, aides des personnes âgées ou handicapées, jardiniers, réparateurs… voulons continuer à travailler légalement et à un prix supportable pour faciliter la vie de nos clients, parents, enfants et personne âgées.
Nous mères et pères de famille avons absolument besoin de cette aide pour continuer à travailler et élever nos enfants dans les meilleures conditions. Et la plupart d’entre nous ne pourrons pas assumer une augmentation de 25 à 40% du coût horaire de ces aides.
Les emplois à domicile ne sont pas une niche fiscale, mais un trésor social !
– Garder et éduquer les enfants n’est pas une « niche fiscale » !
– Aider les personnes âgées à rester à domicile n’est pas une « niche fiscale » !
– Permettre aux femmes de continuer à travailler, ce n’est pas « une niche fiscale » !

Le Gouvernement prend le risque de créer une casse sociale et économique considérable :
– L’inévitable réduction des heures et le retour du travail « au noir » vont fragiliser des dizaines de milliers d’emplois non qualifiés, renvoyant les plus fragiles d’entre nous à la précarité.
– Les étudiants et professeurs qui trouvaient là un complément de revenus perdront un pouvoir d’achat précieux, voire indispensable pour financer leur études.
– L’encadrement et l’éducation de nos enfants en souffrira.
– Un secteur économique d’avenir, en plein développement, et aux emplois non délocalisables, va être massacré.
– La destruction des emplois et le retour au travail au noir vont faire disparaître les ressources fiscales supplémentaires attendues par le Gouvernement. Trop d’impôt tue l’impôt.

Monsieur Michel Sapin, Ministre du Travail,
Monsieur Pierre Moscovici, Ministre de l’Economie,
Marisol Touraine, Ministre des affaires sociales,
Madame Sylvia Pinel, Ministre à l’Artisanat, au Commerce et au Tourisme,
Madame Dominique Bertinotti, Ministre de la Famille,
Ecoutez-nous avant qu’il ne soit trop tard ! Revenez sur ce projet funeste qui va à l’encontre de l’objectif de redressement dans la justice.

(Communiqué des « Dindons »)

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s