Les Propos du Grincheux

Et il y a de quoi : ETRE GRINCHEUX !!!
Quoi que, en réfléchissant un tant soit peu, c’est pas IDIOT !

Qui administre nos prisons sinon notre élite ?!

Mieux vaut investir chez les taulards que pour les écoliers…

A l’école, c’est sûr, jamais ils n’y retourneront, tandis qu’en taule…

Le sycophante de service…

Boycottez les hypermarchés, faites vos courses en… prison !

En prison, les condamnés peuvent acheter des produits de compléments pour améliorer leur quotidien. Ils ne faut pas qu’ils souffrent trop comprenez-vous, déjà qu’ils sont en prison, les pauvres.

Mais à la différence des Leclerc, Carrefour et autre Auchan, les prix sont fixés par l’administration pénitentiaire, qui achète les produits, fixe les prix, et les revend – à perte – pour adoucir le sort de la racaille.

Autrement dit, une partie de vos impôts est distribuée à ceux qui menacent votre sécurité et vos biens pour abaisser leur coût de la vie carcérale.

Ainsi assiste-t-on à une aberration : ce ne sont plus les familles qui apportent des colis aux prisonniers, mais les prisonniers qui font leur marché pour leurs familles. A vos frais bien entendu.

En prison, un paquet de 500 g de riz coûte 0.36 € au lieu de 2.70 € : 87% de moins pour Mohamed – puisqu’il n’y a plus beaucoup de Français de souche en prison – que pour vous, puni d’être honnête dans ce monde de chambardement des valeurs.

Un pot de Nutella : 1,11€ pour les violeurs, au lieu de 3,13 €. Le Ketchup : 0,46 € pour ceux qui cambriolent les petits bijoutiers, 1 Euro pour vous. Un pot de confiture : 0,67 € si vous avez fracassé le crâne d’une vieille dame, au lieu de 1,45 € si vous lui avez laissé votre siège dans le bus. La Ricorée est à 3,45 € pour la racaille, alors que vous la payez 4,90 € chez Auchan, etc…

La liste (200 produits en tout) continue de la même façon, sous le nez de gardiens à qui les prix offerts aux prisonniers sont interdits et dont les syndicats sont en rage.

« C’est énorme. À l’heure actuelle, on nous dit qu’il n’y a plus de budget pour le mobilier et le matériel afin de travailler correctement. Nos salaires sont gelés, il n’y a pas d’augmentation. Et on voit tout cet argent qui part dans les cantines (JPG : c’est le nom des supermarchés carcéraux) des détenus, c’est aberrant », explique Thierry Meudec, un surveillant, secrétaire adjoint de l’Ufap Unsa.

Christian de Belvalet, délégué CGT fait le même constat :

« Je n’arrive pas à comprendre. Déjà que le budget pénitentiaire était serré, l’an passé cela a été dur de se faire payer les heures supplémentaires. Je ne sais pas comment les gens qui sont à l’extérieur, sans logement ni travail, vont prendre cette aide à des gens qui ne sont pas des enfants de choeur. »

Après la Croix Rouge, qui se déplace dans les prisons pour offrir aux racailles femmes des soins esthétiques non facturés, et les salons de coiffure gratuits pour les crapules, le discount des produits vendus dans les prisons sert-il à adoucir la honte d’avoir à jeter les voyous en prison ?

Publicités

Une réaction sur “Les Propos du Grincheux

  1. C’est un article à la con, mais conforme à ce que l’on fait croire. Cependant, autant étudier le sujet, pour comprendre qui finance réellement la différence, si différence il y a car vous semblez oubliez que les prix des avocats « les fruits », qui avaient augmenté ont créer des émeutes. C’est rigolo à dire, mais c’est vrai,ce fruit est le plus comsommer en prison…
    Mon commentaire ne parlent pas des centrales (prisons pour des longues peines de détenus jugés, soit mimimun 5 années ferme).
    Dans les autres prisons, on vous propose du travail (à Fleury Mérogis, par exemple, vous emballez les rasoirs « bic ». Si vous bossez à une cadence de fou, vous pouvez espérez environs 200 Euros net. Si vous touchez cette somme, c’est que non seulement vous travaillez dans les ateliers prévues, mais que vous continuez également à bosser dans vos cellules. autant dire que le rapport est proche de l’esclave, mais ça les occuppent, et ne s’en plaignent pas.
    Avoir la Tv chaque semaine dans sa cellule représente le plus gros budjet, car il doit couter environs 10 Euros par semaine minimum (mes chiffres parlent de 20 ans en arrière, et mon commentaire est sur cette base aussi). Sachant que travailler en prison n’est pas reconnu comme étant un travailleur, donc pas de charge pour l’entreprise qui les recrutent, et encore moins de droit à la sorti. Question gouvernement et entreprise, c’est du gagnant gagnant dans tous les sens du terme.
    Cependant, une seule partie de ces produits sont disons détaxés, il s’agit des produits alimentaires. Tous les autres produits sont au prix normal (ou normaux). Comme généralement, la nourriture obligatoire est insuffisante, agir ainsi permet un certain calme, et surtout de s’assurer que le détenu ne crevera pas de faim (il doit finir sa peine, et pas crever en taule).
    Alors c’est compliqué car dans un sens, il faut les occuper, sinon ils fouttent le feu, et de l’autre s’assurer qu’ils sont en bonne santé, et ce dans des conditions humaines, dont la France est condamnée chaque année (au niveau européens) pour ces conditions de détention. Cette amende stupide coutent des centaines de millions d’euros, chaque année à la France, et cette somme surpasse largement, ces cadeaux qui sont fait au détenus. PAr contre, l’aspect qu’il faut comprendre, c’est que si des « voyoux » savaient que si la prison représentait une torture, je pense qu’il t aurait 100 fois plus de momo méra… Malheureusement le débat est impossible en France… Donc mon avis, et un simple avis, et le restera tant que tous les problèmes ne seront pas mis sur la table.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s