HOAX Vive la gauche

Merci à Fregate d’avoir trouvé le texte original disponible ici.

Le président normal François Hollande a créé une commission de rénovation et de déontologie de la vie publique. Cette commission est chargée de proposer les réformes à répondre aux préoccupations exprimées par le Président de la République dans une lettre, et de formuler toutes les autres recommandations qu’elle jugera utiles. Elle remettra son rapport au Président de la République avant le 15 novembre 2012.

Voici la liste des membre de la commission :

M. Lionel Jospin, ancien Premier ministre, est nommé président de la commission instituée par le présent décret.
Sont nommés membres de la commission :
M. Olivier Schrameck, président de section au Conseil d’Etat ;
Mme Chantal Arens, présidente du tribunal de grande instance de Paris ;
Mme Roselyne Bachelot-Narquin, ancienne ministre ;
Mme Julie Benetti, professeure à l’université de Reims ;
M. Jean-Claude Casanova, membre de l’Institut, président de la Fondation nationale des sciences politiques ;
M. Jean-Pierre Duport, préfet de région honoraire ;
M. Jean-Louis Gallet, conseiller à la Cour de cassation, vice-président du Tribunal des conflits ;
Mme Marie-Christine Lepetit, chef du service de l’inspection générale des finances ;
Mme Wanda Mastor, professeure à l’université Toulouse-I ;
M. Ferdinand Melin-Soucramanien, professeur à l’université Bordeaux-IV ;
Mme Agnès Roblot-Troizier, professeure à l’université d’Evry ;
M. Dominique Rousseau, professeur à l’université Paris-I ;
Mme Hélène Ruiz-Fabri, professeure à l’université Paris-I.
Est nommé rapporteur général de la commission : M. Alain Ménéménis, conseiller d’Etat.

CE QU’IL FAUT SAVOIR !!

Monsieur Jospin sera rémunéré à hauteur de 122.000EUR pour ce travail difficile, Madame Bachelot 92.000EUR et les autres auront 80.000EUR. La presse bienveillante n’en parle pas….

Mais ce n’est pas tout : Il est écrit dans le décret n° 2012-875 : La commission peut entendre ou consulter toute personne de son choix, ces personnes nommées « Consultant » toucheront une indemnité de 35.000EUR pour leurs conseils.

34 ont déjà été nommés dont voici deux noms :

Mme Sylviane Agacinski philosophe épouse de Mr Jospin
Mr Pierre Bachelot Fils de Mme Bachelot

La commission va coûter au contribuable : 2.444.000EUR sans compter les frais annexes de ces personnes.

Le président normal fait travailler les copains et copines.

Et vous, vous allez gagner des taxes, taxes, taxes et IMPÔTS ;

Faîtes passer le message, il faut faire le travail que la presse gauchiste refuse de faire…

 

Violences diverses, surtout de la diversité !

Sur les radios de France et autres télévisions, on parle de la violence de ce jeune américain tueur.

Deux jours durant les antennes ont été saturées. Projecteurs sur Obama venu rassembler le peuple dans un même élan.

Reportage aux Etats-Unis,  mais pour des agressions en France, quelques lignes dans un quotidien de province. Pas de grands reporters à Saint Etienne ni d’ailleurs dans les cités où la dictature s’installe!

Juste un journaliste qui parle avec audace de maghrébines comme les auteurs de violence.

Pas de reporters ni d’enquêtes sur les cités du Nord de Marseille (plus dangereux que la Somalie?), Pas de reporters en Aveyron sur la chasse aux musulmans qui ne font pas le Ramadan!

Nous vivons dans un pays d’Autruches, où l’hypocrisie est la norme, où le Président du CFCM souhaite que l’on taise le nom des délinquants en cause s’ils sont musulmans.

Combien de temps tiendrons-nous alors même que la justice emprisonne un homme coupable de s’être défendu !!!

Le Progrès

Saint-Etienne. Elles ont entre 14 et 17 ans. Leur violence sur une autre jeune fille a choqué tout les passants et commerçants.

Hier après-midi, la violence de l’agression a choqué tous les témoins. C’était pourtant trois très jeunes filles, de 14 à 17 ans, qui s’en prenaient à une autre. Elles frappaient comme des hommes, rapportent une commerçante. Les hurlements ont effrayé tous les passants, tous les riverains. Et la victime, une autre jeune fille de 17 ans, qui, « a priori » prenait des coups sans raison, ou peut-être pour un portable, a été récupérée en total état de choc.

Comment un tel déferlement de violence peut-il se déchaîner, en plein centre de Saint-Etienne, vers l’hôtel de ville, sous les arcades commerçantes ?

Les trois jeunes filles, d’origine maghrébine, ont ensuite tenté de s’enfuir en s’engouffrant dans un tram. Il a été bloqué par des motards de la police, et les trois agresseuses ont été emmenées au commissariat central de Saint-Etienne. Pendant ce temps, les pompiers étaient au chevet de la blessée.

Sur place, de nombreux passants ont dénoncé une violence de plus en plus palpable au cœur même de Saint-Etienne. Les jeunes filles ont été auditionnées hier soir.

Les agressions les plus marquantes commises par des jeunes filles remontent à juin 2011 dans la Loire.

À Montbrison, une parente d’élève avait été agressée à deux pas du collège Mario-Meunier par des adolescentes de 14 ans. À Châteaucreux, une jeune fille de 16 ans en avait poignardé une autre devant la gare pour un différend amoureux.

****

 

Midi-Libre

Aveyron Rouée de coups par sept hommes : « Tu es une mauvaise musulmane »

Partie prenante dans l’organisation d’une fête qui s’est déroulée ce week-end à Viviez, une jeune femme originaire du Maroc, et domiciliée àDecazeville, a violemment été prise à partie par un groupe de sept hommes dans la nuit de vendredi à samedi.

Alors qu’elle circulait au volant de son véhicule pour rentrer chez elle, la femme a été coincée par deux autres voitures, desquelles sont sortis ses agresseurs. Après l’avoir rouée de coups, ils sont repartis sans rien dire.

La jeune femme serait alors rentrée chez elle avant de ressortir pour aller porter plainte et donner rapidement le signalement de ses agresseurs. C’est en se rendant au commissariat que les sept individus l’ont une nouvelle fois coincée pour la frapper encore.

Ils l’auraient aussi insultée et notamment reproché : « Tu es une mauvaise musulmane« . Et d’ajouter : « Tu es la honte de l’Islam, car tu vas faire la fête un jour de Ramadan ».

Avant de repartir, ils l’auraient copieusement menacée. Les policiers du commissariat ont ouvert une enquête.

Taxe à 75 % : des sociétés délocalisent déjà leurs cadres !!

Ils installent à l’étranger quelques fonctions clés et préparent des baisses de rémunération pour ceux qui restent en France. La taxe aura un effet négatif sur les recettes fiscales.

 

«J’avais recruté trois cadres américains à Paris. Ils sont partis, confie le PDG d’un groupe industriel du CAC 40. Ils exercent les mêmes fonctions, mais sont basés ailleurs.»Leurs impôts rempliront désormais les caisses d’autres États, leurs dépenses personnelles feront fleurir les économies d’autres pays. Seule consolation, leur travail profitera toujours à l’expansion internationale d’un fleuron de l’industrie française.

La taxation à 75 % des revenus supérieurs à un million d’euros n’est pas encore votée, mais elle fait déjà des ravages. Elle fait fuir dirigeants et cadres supérieurs, même ceux qui sont encore loin de gagner une telle somme. «Après des semaines de négociations, un manager de retour d’expatriation a annulé au dernier moment la signature d’un contrat de location pour un grand appartement de prestige, raconte un agent immobilier parisien. Son employeur a choisi de l’installer à Londres.»

David Cameron, le premier ministre anglais, n’a pas besoin de «dérouler le tapis rouge aux entreprises françaises», comme il l’a proposé en juin. La capitale leur sert déjà de refuge. C’est à Londres qu’un groupe tricolore vient d’installer un manager français, débauché aux États-Unis dans une société d’ascenseurs, mais qui refusait de rentrer dans l’Hexagone .Du coup, une partie de son équipe, jusqu’ici basée en France, va devoir traverser la Manche pour le rejoindre. La liste d’attente au lycée Charles de Gaulle à Londres «a augmenté de plus de 700 demandes après le 6 mai», confie un diplomate.

Même les groupes les plus prestigieux doivent se plier aux conditions de leurs recrues. Hedi Slimane, le nouveau directeur artistique de Saint Laurent, conservera ainsi sa résidence principale à Los Angeles, où il vit depuis 2007. Il sera entouré d’une petite équipe afin de plancher sur les futures collections de la maison, même si le studio de création reste à Paris.

«Vous ne trouverez plus aucun cadre étranger qui accepte de venir à Paris, assure le patron d’un groupe de luxe concurrentCette mesure va freiner l’attractivité de la place de Paris.» Une analyse partagée par un homologue de l’industrie: «Faire venir un cadre de haut niveau et le baser en France, c’est devenu mission impossible».

Certains dirigeants allemands, espagnols, italiens ou suisses, qui occupent de hauts postes au sein de groupes français, pourraient être tentés d’exercer leurs fonctions en étant basé hors de France. Après tout, dans les affaires, un «président normal» passe son temps à voyager.

Décalage des bonus

Pour les managers de groupes français en poste dans l’Hexagone, la taxe à 75 % est en effet vécue comme une injustice et déstabilise l’ensemble du management. La foudre fiscale ne s’abattra que sur les dirigeants domiciliés en France, et pas sur leurs collègues à l’étranger, qu’ils côtoient au comité de direction. Plus grave, la taxe à 75 % déstabilise même ceux qui ne sont pas concernés. «J’observe des inquiétudes dans mon entourage, ce sont avant tout mes collaborateurs qui m’interrogent sur leur déménagement à l’étranger, confie le patron d’un fleuron de l’industrie française aux résultats florissants, qui n’a nullement l’intention de partir. Je ne sais pas comment je vais faire.»

Dans certaines entreprises habituées à promouvoir les meilleurs au plus haut niveau, les ambitieux poussent à la délocalisation. «J’ai une pression de certains cadres dirigeants pour partir à l’étranger», confie le patron d’un groupe réalisant plus des trois quarts de son chiffre d’affaires hors de France.

 

Chez BNP Paribas, plusieurs responsables de la salle de marché ont demandé leur mutation à Londres à leur employeur, qui l’a refusée sans être certain de les retenir.

Avant de prendre des décisions radicales, les dirigeants attendent de connaître les modalités de la taxe, et s’accrochent à des déclarations de ministres et de conseillers de l’Élysée, qui promettent une mesure temporaire. Autre espoir, partagé par une partie de l’exécutif: la taxe pourrait être retoquée par le Conseil constitutionnel, qui devrait prendre une décision sur le sujet fin décembre. Mais si les sages valident la taxe, elle s’appliquera sur les revenus perçus en 2012.

Pour en limiter l’impact immédiat pour les salariés concernés, les directions des ressources humaines pourraient décaler le versement des bonus, qui seraient bloqués, le temps de laisser passer l’orage fiscal. À condition que la mesure ne soit pas éternelle…

 

Limiter les rémunérations à un million d’euros

Les grands groupes sont par ailleurs prêts à adapter pour 2013 les rémunérations de leurs principaux dirigeants qui resteraient basés en France«Ce qui est sûr, c’est qu’on ne fera pas de cadeau à l’État, confie un membre de comité exécutif d’un des principaux groupes français, qui a calculé que, s’il coûte 3,5 millions d’euros par an à son employeur, il ne lui reste plus, après le paiement des charges patronales et sociales, puis le règlement de ses impôts, que 750 000 euros. Si la loi passe, on sera payé un million d’euros, et pas plus.»

Un avis partagé par certains gestionnaires d’actifs anglo-saxons présents au capital de grands groupes français. Leurs représentants ont ainsi prévenu des mandataires sociaux qu’ils refuseraient d’accepter toute rémunération supérieure à un million d’euros lors des prochaines assemblées générales. Une véritable incitation à la délocalisation.

 

CONCLUSION :

On voit les effets dévastateurs d’une mesure démagogique destinée avant tout à se faire élire !!!!!

Les personnes parties à cause de cette tranche d’imposition imbécile et confiscatoire ne reviendront pas de sitôt car chat échaude craint l’eau froide comme le dit un dicton populaire.

Surtout que les socialistes nous promettent une réforme de la fiscalité qui sera plus juste ! Les socialistes traquent les riches comme s’ils étaient des malfaisants !

SANS OUBLIER ……..

Hausse des impôts : prochaines victimes, les épargnants !!!!!!!!

 

Le dernier rapport de la Cour des comptes a avancé le chiffre de 33 milliards d’euros à trouver pour respecter l’objectif de 3% de déficit public en 2013. Le besoin de ressources nouvelles s’élèverait donc entre 15 et 27 milliards. Qui va payer ? Épargnants, à vos calculettes…

 

A SUIVRE…

 

Nous vous demanderons des comptes

Aux dirigeants qui livrent l’occident à l’islam, « nous vous demanderons des comptes »

Un texte qui date (octobre 2010) mais montre que la résistance à l’islam est un combat mené depuis quelques années et que ce combat est européen.

Nous gagnerons cette bataille des valeurs tout simplement parce que nous n’avons plus le choix! Il en va de nos sociétés, de nos familles, de nos modes de culture!

****

Voici le discours prononcé par l’auteur et ancien candidat parlementaire Paul Weston à Amsterdam. Traduction par Poste de veille sous la vidéo.

HOAX – La Maserati de Monsieur Hollande

Merci à beauvoisb d’avoir souligné qu’il s’agissait d’un faux: La photo partielle montre M.Hollande à Rome en visite officielle auprès du président du conseil, et sortant de la voiture officielle du pouvoir italien.

Dire qu’il n’aime pas les riches. Il nous prend pour des c… !!!!!

François Hollande roule en DS5. Enfin… sauf quand il se croit à l’abri des photographes…

Devant les photographes, François Hollande roule en Citroën DS5 hybride. C’est l’image parfaite pour le président normal. La gauche, symbole de la rigueur.
Mais quand il se croit à l’abri des photographes, Monsieur Hollande roule en… Maserati. C’est sa façon de nous dire que la rigueur, c’est pour les cons.

Hollande, très surpris d’avoir été repéré en Masérati

Je suppose que c’est pour mieux comprendre les riches qu’il déteste tant, que François Hollande a choisi de vivre comme eux…

Reproduction autorisée, et même vivement encouragée

Poème d’un enseignant

Evocation douce-amère
Mais pourquoi le taire
Le couscous nous savons le faire
aussi bien que ta mouquère

Tu l’as voulue l’indépendance,
Tu réclames même la repentance
Alors que fais-tu en France
Baladant ton arrogance?

Avec toute ta famille,
Tes femmes et tes filles,
Que les voiles entortillent
Notre économie tu bousilles

Tes fistons cambriolent,
D’autres plus marioles
sont dans la fumerolle
et roulent en belles bagnoles.

Tu ne connais pas le travail,
Pour toi c’est l’épouvantail,
A sa vue, tu bailles,
Et même tu défailles…

Tu es couvert par la Secu,
Tu as en plus la CMU,
Et tu restes à l’affût
Tu rêves en plus d’être élu…

En plus tu prônes l’Islam,
A genoux sur le macadam,
Tu fêtes le ramdam.
Et des fatwa tu brames.

Alors petit maghrébin
Avec sous le bras tes bambins
Tout ton saint-frusquin
Va retrouver ton président faquin.

La France n’est pas biculturelle
Vous êtes notre érésipèle
Plus même, nos écrouelles
IL REVIENDRA CHARLES MARTEL

La ministre des Droits des femmes a ses aises !

L’hôtel de Broglie s’étale rue Saint-Dominique sur pas moins de 7.158 m².

Le logement de fonction de Najat Vallaud-Belkacem est de 149,3 m²

Il est situé 35 rue Saint Dominique, dans le 7ème arrondissement de Paris, à l’hôtel de Broglie, dans l’enceinte du ministère des Droits des femmes.

Tout ça pour cette conseillère du roi Mohammed VI au Conseil de la communauté marocaine à l’étranger, ses jumeaux et leur père, Boris Vallaud, sous-préfet dans le Sud-Ouest en 2007, ancien directeur général des services du Conseil général de Saône-et-Loire et actuel conseiller auprès du ministre Arnaud Montebourg.

La valeur locative du logement de fonction de la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem est estimée à 5.374,8 euros par mois.

Sous l’Empire, l’hôtel de Broglie a appartenu au maréchal de Broglie, puis à la duchesse de Montebello, veuve du maréchal Lannes.

Najat Vallaud-Belkacem creuse le déficit budgétaire !!!!

L’Etat devait en effet mettre cet hôtel particulier à la vente aux enchères en 2013.

Avec la cession de cet hôtel du XVIIIe siècle -et d’autres- à des Russes, des Chinois ou des princes qatari, l’Etat aurait pu encaisser 250 millions d’euros !

L’hôtel de Broglie dépend actuellement des Services du Premier Ministre.

Malgré la nécessité d’économies budgétaires et le coup de vis administré aux Français, Jean-Marc Ayrault en laissera-t-il la jouissance à la binationale franco-marocaine ?

 Avec l’indulgence de la ministre de l’Égalité des Territoires et du Logement, Cécile Duflot qui, pour une fois, la mettra en veilleuse…

Idem pour elle !!!