Le fils de Fabius… A savoir !

LE GRAND DEBALLAGE continue…..

Il y a quelques jours, c’était au tour du fiston de l’ancien premier ministre Laurent Fabius de goûter aux joies des tribunaux parisiens. Et il a été condamné, figurez-vous, mais pas trop méchamment quand même, vous allez voir que notre justice n’est pas à une monstruosité près.

Donc, Thomas Fabius, 29 ans et toutes ses dents, comparaissait ce jour-là devant le Tribunal de Grande Instance de Paris, sous le coup de deux plaintes pour escroquerie. Plaintes émanant de l’investisseur et de son associé dans un projet de cartes à puces devant sécuriser les paiements à distance.

Le beau Thomas Fabius a reconnu devant les juges avoir engourdi les 90 000 euros qui lui avaient été remis pour monter l’affaire.

Mais nous sommes entre gens délicats et papa a sûrement mis son grain de sel dans l’affaire. Il n’a apparemment pas pu éviter la publicité, mais on s’est arrangés entre gentlemen.

Un accord a été trouvé entre les parties et le beau Thomas Fabius, qui a même pu négocier sa peine avec le parquet.

Sympa, quand même. Je recommande hautement à tous les malfrats de base d’étudier soigneusement ce cas d’école et de faire pareil !

Peut-être que ça marchera aussi bien pour eux.

Vous serez heureux d’apprendre que finalement, tout est bien qui finit bien. Ce garnement a promis de ne pas recommencer.

Alors, hein, on ne va pas lui jeter la pierre que les juges se sont abstenus de lui lancer. Il faut bien que jeunesse se passe…

« Nous sommes très satisfaits de l’issue de ce dossier et de l’accord que nous avons trouvé avec le plaignant et avec le procureur, qui met un terme définitif à cette affaire, où chacun reconnaît sa part de responsabilité », a déclaré l’avocat des Fabius.

Si tout le monde il est responsable et coupable, évidemment, ça change tout.

Ah oui, au fait, vous vous demandez sans doute à quoi a finalement été condamné ce charmant jeune homme : il a été condamné pour abus de confiance à 15.000 euros d’amende, dont 10.000 euros avec sursis !

Les juges, pleins de prévenance, ont en outre estimé qu’il n’était pas nécessaire d’inscrire cette très modique condamnation dans son casier judiciaire.

Finalement, il ne s’en est pas trop mal tiré, le beau Thomas : il engourdit 90 000 euros et il est obligé d’en rembourser 5.000 !!!

Concluez vous-même : bénef de 85.000 euros.

Il a déjà pas mal roulé sa bosse, ce rejeton de l’ex premier ministre et de la productrice de télévision Françoise Castro, psychosociologue de formation, vous savez, ceux qui apprennent aux autres comment élever leurs enfants…

Il a participé en 2004 à la création de la société People and Baby, qui propose des crèches clés en main aux entreprises et zones industrielles.

Il a aussi été directeur d’hôtel, chroniqueur à TF1 dans Langues de VIP, et PDG d’une société de production de longs-métrages.

Aux dernières nouvelles, la main sur le cœur, il a déclaré aux juges qu’il était « dans l’immobilier » à présent. Prudence, donc …

 

La JUSTICE égale pour tous, vous y croyez encore, vous ?

« Selon que vous serez riche et bien portant… »

Bravo l’Abbé !

Date: Sat, 1  Oct 2011

A la suite de la manifestation organisée par le maire de Paris pour la fin du ramadan, un abbé en tant que citoyen, demande une manifestation identique pour la fin du  carême. Sa lettre ci-dessous :

 

 

A l’attention de M. Bertrand Delanoë

Monsieur le Maire de Paris,

Vous avez  défendu auprès de M. le Préfet d’Ile de France la fête de rupture du jeûne du ramadan organisée par vos soins le 24 août en lui disant qu’elle n’était « pas une manifestation culturelle ne correspondant à aucune  fête religieuse musulmane, n’avait pas de caractère rituel, ne comportait aucune prière ou prêche religieux, s’agissant d’une  manifestation à caractère artistique et festif  » (d’après le journal Le Monde du 24 août).

Eh bien, au nom du principe de l’égalité républicaine, je suis heureux de vous demander en tant que citoyen, la tenue par vos soins d’une semblable fête dans la semaine du 9 au 14 avril prochains pour fêter la fin du Carême.

Vous pourrez pareillement alors vous défendre de fêter ce qui n’est « pas une manifestation culturelle ne correspond à aucune fête religieuse chrétienne n’a pas de caractère rituel et peut ne comporter aucune prière ou prêche religieux s’agissant d’une manifestation à caractère artistique et festif « .

Confiant que vous saurez allouer une somme équivalente à celle que vous avez su débourser pour fêter la fin du ramadan, promouvoir cet événement par une soirée télévisée au même titre que le programme « La nuit du ramadan » diffusé le 24 août 2011 sur France 2 à 23 heures 35, et vous n’oublierez plus désormais de souhaiter un joyeux carême aux Parisiens sur les panneaux lumineux de leur ville comme vous le faites pour leur souhaiter un joyeux ramadan, de sorte que je n’ai pas à saisir l’Autorité compétente de lutte contre les discriminations et pour l’égalité, par avance, je vous remercie.

PS : Peut-être ne le savez-vous pas, mais  l’islam sanctionne jusqu’à la peine de mort (Arabie Saoudite, Iran.) les pratiques homosexuelles condamnées par le Coran (26.165-166 ; 29.28-30)…

 

 

Auteur : Abbé Pagès, abbepages@gmail.com

Cela pénètre en douceur

Celui qui ferme nos églises en Algérie, vient en France inaugurer une mosquée….

SAONE-ET-LOIRE Ministre du Culte algérien et député de la communauté algérienne, Bouabdallah Ghlamallah est venu inaugurer la nouvelle mosquée de Torcy, en Bourgogne.

Une présence qui montre l’importance grandissante de la communauté algérienne dans cette commune « de France ». C’est vendredi en milieu d’après-midi que Bouabdallah Goulamallah a été accueilli par le premier magistrat de Torcy en la personne de Roland Fuchet (PS). Accompagné notamment par le consul général venu de Lyon, Abdelkader Kacimi El Hassani, et le président de la fédération régionale Sud-Ouest de la Grande Mosquée de Paris, Abdallah Zekri, le haut représentant de la communauté algérienne a pu constater d’entrée « l’importance et la considération accordée à celle-ci au niveau local ».

La présence de ce ministre algérien en France, venant prendre acte d’une nouvelle étape de l’islamisation du pays, est particulièrement choquante : c’est ce même Bouabdallah Ghlamallah qui avait, l’année dernière, fait fermer 10 églises, et s’était justifié au journal L’Expression par cette phrase : « J’assimile l’évangélisation au terrorisme. » La « réciprocité » de la « tolérance » ne semble pas encore d’actualité.

Rendormez-vous mes frères, ça pénètre en douceur.

Le coût du dodo de Sarko au G20!

G20. La nuit à 37 000 € de Sarkozy

En pleine crise économique, et alors que le gouvernement racle les fonds de tiroirs à la recherche des milliards manquants, le prix de la nuit d’hôtel de Nicolas Sarkozy à Cannes, la semaine dernière pour le sommet du G20, frise la provocation.

En dépensant un peu plus de 37 000 € pour une nuit dans une suite de l’hôtel Majestic de Cannes, le Président français se hisse sur la plus haute marche du podium des dirigeants peu regardants à la dépense. Il devance Barack Obama et Silvio Berlusconi, hébergés au Carlton voisin, pour respectivement 35 000 € et 29 000 € la suite. Le président chinois Hu Jintao, objet de toutes les attentions, a payé trois fois moins cher sa chambre au Gray d’Albion, soit 11 600 €. Sans pour autant dormir dans un Formule1, le Premier ministre anglais David Cameron peut s’enorgueillir d’avoir été le plus économe des dirigeants présents à Cannes. Il n’aura déboursé « que » 1950€ pour une nuit au Marriott. C’est toujours 300 € de plus que le salaire mensuel médian en France. On est loin de la « République irréprochable » du candidat Sarkozy en 2007. Il ne suffira pas de geler le salaire du Président et des ministres pour y parvenir.