Texte envoyé à l’antenne de la Haldes de Lievins

Madame,

En avant propos, je revendique et assure le fait de ne pas être dans la ligne de pensée du Front National…
J’ai fait mes courses cet après-midi à l’hypermarché Carrefour de Liévin. A hauteur du rayon des fournitures pour la rentrée scolaire, il y a, en tête de gondole, un présentoir dans lequel on trouve le Coran, des livres sur l’histoire de l’Islam, sur les pêchés mortels vus par l’Islam, des livres sur les prénoms musulmans, des livres sur les recettes des pays du Maghreb, etc…

Au rayon des viandes, il y a bien sûr le désormais traditionnel rayon des viandes Hallal (mais comment faisaient donc nos compatriotes musulmans pour se nourrir avant que ne fleurissent ce type de rayons dans nos magasins ces dernières années ????). En ce moment, il y a une armoire réfrigérée supplémentaire, présentant les viandes Hallal festives associées au Ramadan.

Nous sommes le 11 Août, à quelques jours de la fête de l’Assomption. Sauf erreur de ma part, il s’agit d’une fête Catholique. Je n’ai vu aucun présentoir, aucune tête de gondole, aucune PLV proposant le moindre produit en l’honneur de cette fête Catholique.

En sortant du magasin, j’ai discuté avec l’hôtesse de la Caisse Centrale. Je lui ai dit que j’allais revenir avec un huissier pour faire constater cette flagrante discrimination religieuse et porter plainte (ce qui se ferait sûrement dans l’autre sens, sans aucun problème… qui plus est, on trouverait de bons français bien pensants pour dénoncer cela !). Notre France est en train de se plier, de se corrompre, de s’adapter à nos concitoyens musulmans… Il me semble pourtant que la logique voudrait que ce soit l’inverse. Oh pardon, je suis « raciste » en écrivant cela… Mais depuis quand « musulman » est une race ????

Je doute fort qu’en Algérie (où les femmes voilées vivant en France s’empressent d’ôter leur voile une fois arrivées « au bled » pour les vacances), il soit pris la moindre disposition pour ne pas « heurter » les non musulmans. Je doute que le dernier livre de Benoît XVI soit en tête de gondole des magasins d’Alger, de Bagdad, de Téhéran, etc…

Ah mais c’est vrai, j’allais oublier : « cessons de stigmatiser les musulmans » ! Nous ne sommes que de vilains français franchouillards et fachos… En France, on ne peut plus rien dire, rien écrire. Je prends peut-être un risque inconsidéré en vous écrivant ce mail. Si je suis déchu de mes droits de citoyens, je n’aurais plus qu’à me convertir à l’Islam… et je serai à nouveau bien considéré…

En Mai 2012, au premier tour, il se pourrait qu’il y ait une énorme surprise. Il suffit de voir tout ce qui circule sur Internet de la part de gens ordinaires, comme moi, qui en ont assez de voir, de vivre, de supporter, que notre pays perde son identité au profit d’une culture qui n’est pas la nôtre.

Le jour où des prêtres pourront à nouveau prêcher librement, sans risquer leur vie, en Irak, en Algérie ou ailleurs, le jour où les femmes non musulmanes pourront se promener en mini jupe à Téhéran, le jour où on ne tuera plus gratuitement les « Infidèles » parce qu’ils ne sont pas musulmans, et bien, ce jour là, je supporterai de pouvoir m’acheter, en tête de gondole, le livre de recettes des loukhoums !

 

Cordialement,

 

Un citoyen français irrité par le virage que prend la France, République Laïque… mais pour encore combien de temps ?

Une grande fête pour tous !

N’OUBLIEZ PAS DE RETIRER VOTRE INVITATION !

Paris – Soirée musicale à l’occasion du Ramadan dans les salons de l’Hôtel de Ville

Le mercredi 24 août 2011 à partir de 20:00

A l’occasion du Ramadan, Bertrand Delanoë convie les habitants et visiteurs de Paris de toutes les cultures et croyances à une soirée musicale d’échanges et de convivialité dans les salons de l’Hôtel de Ville !

Après le buffet halal qui marquera la rupture du jeûne, la chanteuse Abir Nasraoui et son ensemble se produiront sur scène pour le premier concert de la soirée. Musicologue tunisienne, Abir Nasraoui exprime l’immense richesse vocale de la tradition classique arabe.
La seconde partie sera consacrée à Djerba International, groupe formé de musiciens venant d’horizons différents. Remarquablement bien servie par la voix de Mounir Troudi, Djerba International mêle les univers funk, jazz, rock, groove et zouk pour créer de nouvelles sonorités.
Une soirée de fête et de partage en perspective !
Avec Abir Nasraoui et Djerba International
Métro Hôtel-de-Ville
Les invitations peuvent être retirées du 15 juillet au 19 août, du lundi au vendredi à l’accueil de l’Hôtel de Ville de 10h à 19h
Le mercredi 24 août 2011 à partir de 20:00

Voici la réponse d’une « invitée » intéressée ….

J’adore cette lettre !!!!

Merci à Delanoé pour la soirée spéciale ramadan qu’il organise le 24 août prochain.

Publié le 14 juillet 2011 par Caroline Alamachère – Article du nº 207

Mon cher Bertrand,

Je viens de voir ton invitation pour la soirée du ramadan que tu organises le 24 août prochain aux frais de ces « cochons de payants » de Parisiens et je suis absolument ravie que nous fêtions ensemble cette fête religieuse qu’est le ramadan au nom du vivre ensemble et du multiculturalisme.. Je dois te dire que cette délicate attention me va droit au cœur, moi qui ne rate jamais une occasion de dîner à l’œil, de surcroît dans les ors de la République, tu penses bien que je ne vais pas rater ça…

En plus je déteste la laïcité qui prétend empêcher les religions de s’exprimer pleinement dans la sphère publique. C’est vrai, quoi de plus sympathique que ces longs voiles noirs si délicieusement fantomatiques ou ces ravissants petits tapis de sol qui égaient la grisaille de nos trottoirs et qui ont en plus l’avantage d’effacer toute trace des déjections canines, offrant ainsi l’économie d’un nettoyage à grands frais par la ville de Paris.

Cette initiative allègrement anti-laïque est une riche idée et sera l’occasion de dépenser beaucoup d’argent, ce qui est toujours très agréable quand ce n’est pas le sien, tu ne me contrediras pas sur ce point depuis le temps que tu en fais l’expérience. De toute façon, les bobos parisiens ont beaucoup trop de fric et ils adorent le multiculturalisme donc ils t’adorent et du coup ils en redemandent. C’est chouette ça non ? !

J’entends d’ici les quelques mauvais coucheurs qui vont nécessairement y aller de leurs railleries : ces salauds de gauchistes jettent notre argent par les fenêtres ! La gauche caviar se trémousse en costume rose à l’Hôtel de Ville.’ Des voix encore vont certainement dénoncer les pendus homosexuels en Iran et l’obligation faite de les tuer dans le Coran, ce que les gens peuvent-être rabat-joie tout de même, on leur offre une fête payée avec leur argent et ils pinaillent pour des broutilles, des histoires de pendus.

Toi, tu es à mille lieux de toutes ces mesquineries. Tu dépenses allègrement 230 000 euros qui ne t’appartiennent pas pour organiser un concert de SOS Racisme dénonçant quelque chose qui n’existe que dans l’imagination de quelques associations en manque de subventions et qui ont les dents étrangement longues mais c’ est pour mieux manger ces « salauds de Français ». Bien fait pour eux !!!

Moi non plus je ne les aime pas les Français, tout comme toi, semble-t-il. Ce sont des mécréants stupides qui ne savent rien de la finesse de l’islam, qui se délectent de charcutailles et de produits du terroir, des rustres quoi. Alors que les Tunisiens, ça c’est autre chose ! A propos, sais-tu ce qui est advenu des corps des femmes qui ont été balancées par-dessus bord lors du trajet depuis Lampedusa et qui sont mortes noyées ? Remarque on s’en fout à vrai dire, ce n’était que des femelles, mieux vaut préserver les mâles avec leurs beaux muscles saillants sous le soleil méditerranéen, ça c’est bon. Les femmes ça ne sert à rien, tout le monde sait cela, d’où l’intérêt de les bâcher d’ailleurs. Rassure-moi, j’espère qu’à ta soirée elles seront bâchées au moins ?

Je profite de cette lumineuse idée que tu as eue pour te suggérer de renouveler l’expérience dès février prochain en fêtant le Losar, c’est à dire le nouvel an des bouddhistes tibétains. Je verrais bien une bamboula géante avec des momos végétariens, des bols chantants qui résonneraient dans les salons, des moulins à prières installés à l’entrée que chacun pourrait faire tourner, des encens, de la tsampa à volonté, des chansons de Yungchen Lhamo et des yaks en liberté sur le parvis pour l’ambiance olfactive. Qu’en penses-tu ?

Bien sûr, tes amis tunisiens seraient également invités s’ils le souhaitent et s’ils n’ont rien contre le fait de ne pas manger hallal exceptionnellement mais au moins ils feraient preuve d’ autant d’ouverture que les mécréants se gavant de hallal à ta sauterie du 24. Et puis ça montrerait au monde l’esprit égalitaire de la mairie de Paris, si chère au cœur de SOS Racisme.

Et puis je pense que les Parisiens seraient enchantés qu’une fois de plus on les bafoue, qu’on leur offre une occasion de dépenser un argent qui sinon risquerait d’être bêtement utilisé pour nourrir et loger les SDF qui crèvent dans la rue et qui nous enquiquinent avec leurs poux et leurs morpions.

J’attends ta réponse avec impatience.

Gros bisous à toi et salue Ben Ali de ma part.

PS : comme il est précisé dans ton invitation que la soirée était ouverte à toutes les religions et à toutes les cultures,
je me permettrai d’apporter quelques saucissons que je partagerai bien volontiers avec les autres convives afin de leur faire découvrir ma culture gauloise.
Ah oui, j’oubliais, étant donné que je ne suis pas encore convertie à l’islam, est-il possible tout de même de venir sans niqab ?

Caroline Alamachère

Mémoire et Poésie

Un poème éloquent…

 

Jadis j’ai dû m’enfuir de mon pays
Quand la France décida de lâcher l’Algérie
Et si avec le temps les plaies se sont fermées
Leurs cicatrices, elles, ne peuvent s’effacer.
Aussi pour mes enfants, je demande au Messie
Que jamais ils ne vivent une pareille tragédie.
Pourtant, lorsque je vois ces hordes de magrébins
Envahir notre sol par n’importe quel moyen
Pour venir y chercher toute cette assistance
Qui n’existe plus chez eux depuis l’indépendance,
Quand je vois qu’ils acquièrent cette nationalité
Qu’ils ont pourtant reniée il y a quelques années
Je me pose une question qui me met mal à l’aise,
Combien de temps encore la France sera Française ?
Ils occupent tour à tour l’ensemble des quartiers
Où la police alors n’a plus le droit d’entrer,
Bien vite ils les transforment en ces fameux ghettos
Où ils pillent les commerces et brûlent les autos.
Marseille est devenu une base d’Al-Quaïda
Et notre canebière le souk d’une casbah.
La banlieue parisienne n’est pas plus épargnée
Partout règne le racket et l’insécurité.
Les seuls européens qui s’obstinent à rester
Doivent se barricader sitôt la nuit tombée.
Des cités toutes entières leurs sont abandonnées
Dans l’attente qu’ils obtiennent les clefs de l’Elysée.
Lorsque notre président, en quête de bulletins
Va leur rendre visite, la veille des scrutins
Ils bousculent sa voiture et crachent sur son costume
Et l’obligent à partir plus vite que de coutume.
Ils sifflent la Marseillaise au match de l’amitié
Et brandissent les drapeaux du pays invité.
Puisqu’ils peuvent posséder deux nationalités
Ils en changent à leur guise, suivant leurs intérêts
Pour les allocations, ce sont de vrais français,
Pour les obligations ils restent des étrangers.
Ils respectent qu’une seule loi celle des islamistes
Et suivent assidûment la mode des intégristes,
Elles se coiffent du foulard, ils portent la barbouze
Et pavoisent leur logis aux couleurs des fellouzes
Depuis quelques années ils sembleraient vouloir
Que la France se décide à réécrire l’histoire.
On enseigne pour se faire à notre descendance
Que les pied-noirs étaient des colons de la France
Qu’ils n’avaient pas de cœur et usaient d’un gourdin
Pour payer les salaires de chaque magrébin.
Aujourd’hui les médias demandent à nos élus
Qu’une enquête soit faite sur ces moments vécus
Pour voir si notre armée a commis des bavures
Et condamner ceux qui pratiquaient la torture
Pour que ces terroristes veuillent leur divulguer
La liste des attentats qu’ils devaient perpétrer.
Vouloir faire des victimes de nos ex-assassins
C’est en sorte approuver les crimes et les larcins
Qu’ils ont commis jadis sur ces gens innocents
Qui voulaient conserver la terre de leurs parents.
Somme-nous tous amnésiques pour avoir oublié
Combien les F.L.N. ont fait d’atrocités ?
Serions-nous insensibles à tous ces attentats ?
Qui ont été commis par ces vils fellaghas
Et devons-nous ce jour, pour des raisons d’état
Pardonner les tueries de leur chef Ben Bella !
La bombe de la Corniche, ou celle du Milk Bar
Et ces assassinats empreints d’actes barbares
Ces femmes étripées aux ventres empierrés
Tout près de leur fœtus qui était empalé.
Ces milliers de Harkis qui furent assassinés
Sur la place publique sans le moindre procès
Trahis et délaissés par le chef de la France.
Ils ont subi la mort dans d’atroces souffrances.
Ils furent même désarmés avant l’indépendance
Afin qu’ils n’opposent pas la moindre résistance
Aux couteaux des tueurs qui étaient impatients
De pouvoir leur donner le suprême châtiment.
Aurions-nous oublié la date du 5 Juillet 1962
Et les massacres commis après le cessez le feu ?
Ces centaines d’Oranais qui furent exécutés
Devant l’armée française restée les bras croisés !
En France, dans nos écoles, aucun livre d’histoire
Relate ces évènements vécus par les pieds noirs
On transforme le passé à la gloire des vainqueurs
Qui deviennent des martyrs à la place des tueurs
Oublier notre passé ou même le transformer
Serait une grave erreur qu’on pourrait regretter
Ne baissons pas la garde, redoublons de méfiance
Si nous ne voulons pas connaître un jour en France
Une prochaine débâcle vers d’autres horizons
Ou vouloir accepter de changer de religion.
Ben Bella l’avait dit, après la prise d’Alger
« Nous devons remonter en France jusqu’à Poitiers ».
Hélas cette latitude est maintenant dépassée
Puisqu’aucun coin d’Europe ne se trouve épargné !
A moins d’un revirement rapide et énergique
La France deviendra vite république islamique
Par le nombre des naissances ils auront l’avantage
Qui leur fera gagner l’ensemble des suffrages
Ainsi sera mis fin à notre démocratie
Et la France à son tour deviendra colonie.
Alors sera troqué l’angélus des clochers
Par l’appel des imams en haut des minarets
Dès lors, pour survivre, de même que nos aïeuls,
Nous aurons à choisir: la valise ou l’cercueil
Les exemples sont nombreux et faciles à citer
Sur toute la planète, nombreux sont les foyers
Où des familles entières furent exterminées
Pour le simple prétexte qu’elles avaient refusé
D’accepter les contraintes de ces jeunes républiques
Qui instaurent par la force la charia islamique.
Aussi la prochaine fois, lorsque vous serez appelés
Pour vous rendre aux urnes afin d’aller voter
Devenez l’électeur d’un second Charles Martel
Qui renverra chez eux, au fond de leur djebel
Ceux qui viennent chez nous pour y défier la France
En réclamant sans cesse encore plus d’assistance
Afin que vos enfants ne subissent jamais
La débâcle vécue par les pieds noirs Français
Le livre a peut-être été refermé, mais son histoire
Est restée gravée dans ma mémoire.

Un Français déraciné

André Agostini.