Un tunnel contre un rond-point

Bonjour,

Voilà un petit reportage amusant.

Pour une fois que l’argent du pétrole peut profiter à une petite commune !

Publicités

Les retraites : il n’est pas trop tard grâce à un cafouillage législatif de Sarko‏

POUR INFORMATION

http://www.politis.fr/Retraites-signez-l-appel-a,12145.html

A signer et diffuser largement et VITE !
Le peuple souverain ? Une piste de résistance : une pétition lancée par le journal POLITIS.

Sujet : urgent retraites

Même si la réforme des retraites a été adoptée par le Sénat et l’Assemblée Nationale, tout n’est peut-être pas perdu car la loi peut ne pas être appliquée.

Cafouillage du sarkozisme, la réforme constitutionnelle de 2008 (article 11) pourrait donner aujourd’hui moyen de contraindre le Président de la République à organiser un référendum sur les retraites : ce référendum doit être demandé par 1/5 des parlementaires, eux-mêmes soutenus par 1/10 des électeurs (nous).

SOIT 4,4 millions de signatures : la mobilisation récente rend en théorie l’objectif facile ! Il est encore temps de tout mettre en œuvre pour s’opposer à cette réforme des retraites.
Voici donc le lien pour signer cet appel : http://www.referendumretraites.org/

1/10e des électeurs, ça fait du monde ! A nos claviers ! Envoyez ce lien à tous ceux que vous connaissez, sur toutes les listes que vous possédez, pour faire boule de neige.
Si vous recevez ce message et êtes déjà retraité, pensez aux autres, à vos enfants…. Aidez-les en signant ! Merci !

Il y a déjà plus de 300 000 signatures… Pourquoi pas la vôtre ?

Un peu de mathématiques réalistes

Il y a des calculs qui font réfléchir…, (on appelle ça l’échelle des probabilités……!!!!)

En 1968 la population française était de 49.700.000 habitants.

Les musulmans en France étaient 610.000 soit 1,23% de la population.

En 1988 la population française était de 56.000.000 d’habitants.

Les musulmans en France étaient 2.000.000 soit 3,6% de la population.

En 2009 la population française est de 67.000.000 d’habitants.

Les musulmans en France sont 8.000.000 soit 11,94% de la population ! (chiffre officiel, mais nous le savons tous en réalité bien plus important)

En prenant seulement ces chiffres et en suivant la même croissance, puisque tous les 20 ans la population musulmane est multipliée par 3.5, il est probable qu’en 2030 la population française sera de 70.000.000 d’habitants.
Et que les musulmans en France seront 28.000.000 soit… 40% de la population française.

Donc, dans 20 ans seulement, près d’un habitant sur deux serait musulman.
Etonnant pour un pays qui n’avait aucune tradition musulmane, ni population arabe en 1930.

Alors à quoi ressemblera la France dans bientôt 20 ans, puisque l’Islam est une religion conquérante qui refuse toute cohabitation avec d’autres religions ?

. Des églises seront-elles incendiées comme on peut le voir dans certaines parties du monde ?

. Verrons-nous des formations politiques de type HAMAS ou HEZBOLLAH s’implanter en France ?

. La laïcité de l’Etat sera-t-elle remise en question ?

. L’égalité des droits homme-femme existera-elle toujours, puisqu’elle n’existe pas dans les pays musulmans et qu’elle est déjà remise en cause aujourd’hui même en France dans les banlieues ?

. La viande hallal sera-t-elle obligatoire, avec toutes les souffrances que cela représente pour les animaux, égorgés vivants ?

Une chose est absolument certaine : la France de 2030 ne ressemblera pas à la France de 2010…

– Regardez seulement autour de vous…

– Ecoutez les propos de certaines personnes (hommes, femmes et enfants) dans les rues, les transports en commun…

– Regardez et écoutez attentivement les bulletins d’informations (Télévisions et Radios)…

– Lisez la Presse, les pages « faits divers » et les autres…

Maintenant, réfléchissez sereinement…

Et si vous pensez que c’est utile, alors faites suivre…

Personne ne dira plus tard : « On ne savait pas… »

Fukushima : le cri de colère de l’écologiste Michel Bernard‏

Fukushima : le cri de colère de l’écologiste Michel Bernard

Michel Bernard – publié le 17/03/2011
Journaliste à la revue Silence, un mensuel alternatif et écologiste basé à Lyon, Michel Bernard a écrit ce texte qui connait un succès foudroyant sur le web, bien au delà des cercles écologistes habituels.

Photo satellite de la centrale nucléaire de Fukushima, endommagée par le séisme et le tsunami du 11 mars © DigitalGlobe

Je suis en colère parce que l’accident de Tchernobyl n’a pas servi de leçon. Et que l’on continue à entendre et lire les mêmes mensonges sur le nucléaire dans les médias.

Je suis en colère quand j’entends à la radio, un haut responsable du nucléaire français nous dire qu’on ne peut remettre en cause le nucléaire : « personne n’a envie de revenir à la bougie ». Que je sache, dans les pays européens qui n’ont pas de centrales nucléaires (Autriche, Danemark, Grèce, Irlande, Islande, Italie, Luxembourg, Norvège, Portugal…), y-en-t-il où l’on s’éclaire à la bougie ? Il n’y a que 441 réacteurs nucléaires dans le monde (dont 58 en France, 55 au Japon)… dans seulement 31 pays, tous les autres pays s’en passent.

Je suis en colère quand en 1979, après l’accident nucléaire de Three-Mile Island, on nous a dit que c’était parce que les Américains étaient moins forts que nous ; quand en 1986, après l’accident de Tchernobyl, on nous a dit que les Russes étaient moins forts que nous… et que je lis aujourd’hui que les Japonais sont moins forts que nous… De qui se moque-t-on ?

Je suis en colère quand on me dit que l’on peut continuer à exploiter encore des vieux réacteurs comme Fessenheim en Alsace (qui a trente ans) parce que « plus il est vieux, mieux on connaît un réacteur ». Ce n’est pas parce que vous connaissez bien les défauts de votre vieille voiture qu’elle tombe moins souvent en panne et moins gravement. (Le réacteur Fukushima-Daiichi 1, qui vient d’exploser avait 40 ans et a été autorisé à continuer de fonctionner pour dix ans en février 2011 !).

Je suis en colère quand on nous dit que l’on ne peut se passer du nucléaire en France, parce que cette énergie fournit près de 80 % de notre électricité. C’est oublier que l’électricité n’est pas la principale source d’énergie (c’est le pétrole) et que le nucléaire ne représente que 17 % de notre énergie. Si l’on voulait s’arrêter, on pourrait s’appuyer sur une solidarité au niveau de l’Europe : là, le nucléaire ne représente que 35 % de l’électricité et seulement 9 % de l’énergie ! Il suffirait donc d’économiser 9 % pour s’en passer !

Je suis en colère parce qu’au nom de la défense de la croissance économique, les programmes énergétiques français ou européens, négligent toujours plus ou moins le potentiel des économies d’énergies, préférant la surconsommation, éventuellement alimentée par le recours aux énergies renouvelables. Or l’énergie la plus propre reste celle que l’on ne consomme pas. En adoptant les meilleures techniques disponibles et en évitant les comportements énergivores, nous pourrions diviser par 4 notre consommation en une vingtaine d’années.

Je suis en colère parce que les discours économiques nous polluent : on nous dit qu’arrêter un réacteur nucléaire, ce serait de l’argent gaspillé… mais les 1000 milliards d’euros déjà dépensés en 25 ans pour la gestion de la catastrophe de Tchernobyl (et c’est loin d’être terminé), ce n’est pas un gaspillage encore plus grand ? Mille milliards d’euros, c’est sensiblement le coût qu’il a fallu dépenser pour construire l’ensemble des 441 réacteurs actuellement en fonctionnement.

Je suis en colère parce que je sais que l’on peut arrêter relativement rapidement le programme nucléaire français, qu’il existe de multiples scénarios de sortie sur le sujet (de 2 à 30 ans selon les efforts qu’on veut bien consentir).

Je suis en colère quand j’entends mon gendre, 25 ans, ingénieur dans le photovoltaïque, me dire qu’il cherche un nouveau travail car la profession est sinistrée suite aux récentes décisions du gouvernement.

Je suis en colère quand mon fils, 20 ans, me dit : « à quoi ça sert de faire des études si dans cinq ans on a tous un cancer » (et il ne pense pas qu’au nucléaire, mais aussi à la pollution atmosphérique, aux pesticides…).

Alors j’agis, je me suis investi depuis une trentaine d’années dans les médias écologistes pour faire circuler une information moins déloyale et j’incite les journalistes et les lecteurs à prendre le temps d’eux aussi chercher où est la vérité. Comment peut-on encore minorer l’importance de la pollution radioactive au Japon alors que les images sur internet nous montrent les réacteurs en flammes ?

Alors j’agis et je m’engage dans l’une des 875 associations qui animent le réseau Sortir du nucléaire pour demander à nos élus de faire pression pour un changement de politique dans le domaine de l’énergie. 

Alors j’agis au niveau local en rejoignant les nombreux groupes locaux qui travaillent à des plans de descente énergétique qui nous permettront de diminuer la menace nucléaire, mais aussi notre dépendance à un pétrole qui va être de plus en plus rare. Alors j’agis car aujourd’hui si le lobby nucléaire arrive à manipuler élus et médias, c’est parce que nous ne nous indignons pas assez !

Offre d’emploi

A découvrir dans vos journaux :

RECHERCHE, URGENT, JOUEURS DE FOOT POUR RECONSTRUIRE EQUIPE DE FRANCE.

Critères requis :

1) Sachant parler et lire le Français correctement afin de pouvoir construire une phrase d’au moins 4 mots. (Mots à éviter: pédé, enculé et fils de pute.)

2) Etre capable de se déplacer sur un terrain à une vitesse dépassant la marche du pingouin de Tanzanie.

3) Apporter sans restriction son énergie, son coeur, ses tripes au service de son équipe et laisser sans restriction également sa grande gueule à la maison.

4) Avoir impérativement un taux de QI supérieur à Rambo, soit : 1000 neurones pour 100 gr de muscle.

5) Posséder si possible une tronche sympathique. (la chirurgie esthétique est autorisée)

6) Apprendre par coeur la « Marseillaise » et surtout être capable de la retenir, pour la chanter avec fierté ! (et si par malheur la « Marseillaise » est sifflée dans un stade, alors là, oui ! vous pouvez refuser de jouer !)

7) Etre capable de survivre en déplacement dans un hôtel où les robinets des lavabos ne sont pas en or massif.

8) Eventuellement, savoir un peu jouer au ballon et marquer des buts, mais ce n’est pas indispensable. (Nous préférons des besogneux appliqués et volontaires que des branleurs talentueux et ingérables)