Vignette d’assurance auto

Le très discret décret n° 2004-293XBS, paru en début de mois au journal officiel relatif à la sécurité routière et modifiant le code de procédure pénale et le code de la route institue une infraction spécifique à tout conducteur n’ayant pas signé le verso de la vignette d’assurance automobile sur le pare-brise, ainsi que la carte verte, en se basant sur un article de votre contrat d’assurance.

– Pour éviter de payer une amende de 180 euros en cas de contrôle, nous vous recommandons de vérifier la vignette d’assurance sur le pare-brise de votre véhicule. Pour être valable, le verso de la vignette doit être obligatoirement signé par le souscripteur du contrat d’assurance.

– Savez-vous que 90 % des conducteurs ont oublié cette signature ?

Et vous, y avez-vous pensé ?

Actuellement, la police du Nord de la France effectue des contrôles systématiques et verbalise tous les automobilistes dont la vignette ou la carte verte n’est pas signée.

– Devant ce gain facilement percevable, le Ministre du budget a demandé au ministère de l’Intérieur d’inviter les forces de l’ordre à étendre l’opération sur l’ensemble du territoire français.

– Nous vous conseillons de relire votre contrat d’assurance automobile; vous constaterez qu’il existe un article (R. 69PQ) vous recommandant de signer le verso de la vignette d’assurance automobile.

– La phrase stipule : « La vignette à apposer sur le pare-brise n’est valable que si le verso est signé par le souscripteur du contrat d’assurance ».

Faites-le, en cas de contrôle, vous ferez ainsi une économie de 180 euros.

Tunisie un modèle pour les pays émergents !‏

S’il devient notre président, bonjour les dégats! tout va très bien Madame la Marquise. A regarder absolument.
 
C’était il y a 6 mois. J’en connais un qui doit se sentir mal à l’aise car j’ai le sentiment que cette vidéo va circuler!
 
Riez bien, comme moi quand je l’ai découverte, mais au premier degré seulement. Avouez toutefois que l’histoire fait parfois des pieds de nez cocasses !
 
Voici une vidéo à ne pas manquer sur YouTube :

Tchernobyl 24 ans après…

TOUT LE MONDE DEVRAIT SAVOIR

Où étiez-vous entre le 26 avril et le 9 mai 1986 ? Le lien ci-dessous vous permettra, ce n’est pas drôle j’en conviens, de vous faire une idée assez réaliste de ce qui nous est tombé dessus en ce printemps-là. Pourtant nos dirigeants de l’époque nous ont affirmé que le nuage n’avait pas franchi nos frontières…

Déroulez l’image jusqu’en bas avec la souris pour lire en parallèle le défilement du calendrier et des heures. Très impressionnant…

http://www.irsn.fr/FR/popup/Pages/tchernobyl_animation_nuage2.aspx

Agenda Européen qui censure !

Le saviez-vous? La Commission Européenne vient d’éditer et de diffuser plus de trois millions d’exemplaires d’un Agenda aux couleurs de l’Union Européenne pour les écoles secondaires. Cet agenda comprend la mention des fêtes juives, hindoues, sikhes et musulmanes… mais aucune fête chrétienne n’y est signalée. Même la page du 25 décembre est vide !!! Comment une telle discrimination est-elle possible ?

Ci-dessous, la lettre que Christine Boutin a adressée le 23 décembre 2010 à José Manuel Barroso, président de la Commission Européenne.

Source : http://www.partichretiendemocrate.fr/index.php/toutes-les-actualites/13-articles

Lettre de Christine Boutin à José Manuel Barroso (23/12/2010)

La Présidente

Paris, le 23 décembre 2010 

A l’attention de Monsieur José Manuel Barroso

Président de la Commission Européenne

Monsieur le Président,

Comme vous le savez, la Commission européenne a produit plus de trois millions d’exemplaires d’un agenda aux couleurs de l’Union européenne pour les écoles secondaires. Cet agenda comprend la mention des fêtes juives, hindoues, sikhs et musulmanes, mais aucune fête chrétienne n’y est signalée. Même la page du 25 décembre est vide…

Comment une telle discrimination est-elle possible ?

Mon inquiétude, mon incompréhension, et même mon indignation sont grandes.

La Commission européenne peut-elle prétendre à un oubli ? Mais comment peut-on involontairement omettre de mentionner la fête de Noël, célébrée à travers toute l’Europe par de nombreuses personnes même non-chrétiennes ?

Vraiment, je ne peux l’accepter.

Au nom de la vérité, au nom de la reconnaissance de ce qui a été et de ce qui est, je ne peux l’accepter. Le rôle de la religion chrétienne dans la formation de l’Europe est un fait historique indéniable, et il est aberrant qu’un agenda réalisé par la Commission européenne ne la mentionne d’aucune façon. Comment est-il possible d’affirmer que cet agenda constitue une « mine d’informations sur l’Union Européenne », en ôtant toute référence au christianisme ? Comment prétendre instruire des jeunes sur l’Union européenne en niant une religion qui a tant contribué à sa construction et à son unité ?

Ensuite, je ne peux l’accepter, au nom d’une grande partie de la population européenne dont le christianisme est la religion. Je refuse que soit ainsi nié, oublié ce qui revêt une importance si grande dans la vie de toutes ces personnes, ce socle de valeurs et de convictions qu’elles ont en commun.

Enfin, je ne peux l’accepter, au nom des millions de chrétiens persécutés et tués à travers le monde en raison de leur foi. Comment l’Europe peut-elle faire preuve d’une ignorance totale vis-à-vis d’une religion au nom de laquelle ils souffrent et meurent, vis-à-vis de fêtes qu’ils ne peuvent célébrer qu’au péril de leur vie ?

En espérant votre soutien en faveur d’une Europe qui promeuve le dialogue entre les religions, et qui valorise le rôle et l’apport de chacune dans la construction d’une société de paix, de prospérité et de tolérance, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, mes sincères et respectueuses salutations.  

Christine BOUTIN

Ancien Ministre

En copie à MM. John Dalli, Herman Von Rompuy, Jerzy Buzek et Wilfried Martens