Inversion des valeurs

Lettre d’une mère à une autre mère, après le journal télévisé de RTP1 (Portugal). On reste sans voix…

 

 

HISTOIRE VRAIE.

 

Chère madame,

 

J’ai vu votre protestation énergique devant les caméras de télévision contre le transfert de votre fils de la prison de Porto à la prison de Lisbonne.

 

Je vous ai entendue vous plaindre de la distance qui vous sépare désormais de votre fils et des difficultés que vous avez à vous déplacer pour lui rendre visite.

J’ai aussi vu toute la couverture médiatique faite par les journalistes et reporters sur les autres mères dans le même cas que vous et qui sont défendues par divers organismes pour la défense des droits de l’Homme, etc…

 

Moi aussi je suis une mère et je peux comprendre vos protestations et votre mécontentement.

 

Je veux me joindre à votre combat car, comme vous le verrez, il y a aussi une grande distance qui me sépare de mon fils.

 

Je travaille mais gagne peu et j’ai les mêmes difficultés financières pour le visiter.

 

Avec beaucoup de sacrifices, je ne peux lui rendre visite que le dimanche car je travaille tous les jours de la semaine et aussi le samedi et j’ai également d’autres obligations familiales avec mes autres enfants.

 

Au cas où vous n’auriez pas encore compris, je suis la mère du jeune que votre fils a assassiné cruellement dans la station service où il travaillait de nuit pour pouvoir payer ses études et aider sa famille.

 

J’irai lui rendre visite dimanche prochain.

 

Pendant que vous prendrez votre fils dans vos bras et que vous l’embrasserez, moi je déposerai quelques fleurs sur sa modeste tombe dans le cimetière de la ville…

 

Ah, j’oubliais… vous pouvez être rassurée, l’Etat se charge de me retirer une partie de mon maigre salaire pour payer le nouveau matelas de votre fils puisqu’il a brûlé les 2 précédents dans la prison où il purge sa peine pour le crime odieux qu’il a commis.

 

Pour terminer, toujours comme mère, je demande à tout le monde de faire circuler mon courrier, si intime qu’il soit… nous parviendrons ainsi peut-être à arrêter cette inversion des valeurs humaines.

 

Les droits de l’Homme ne devraient s’appliquer qu’aux hommes droits !!!

Niqabitchs… le but ?

Bonjour,
 
Voici une vidéo dont je n’ai pas réussi à comprendre le message.
 
 
 
Le niqab est à mon sens une manière honteuse d’aviliser les femmes et de cacher leur féminité aux yeux des hommes. Alors pourquoi exhiber ainsi une partie de leur corps ? C’est absurde. Ou de la provoc’, tout bonnement. Dans ce sens, j’apprécie beaucoup la description de la vidéo que je cite ici :
 
 

Deux jeunes femmes, dont une musulmane, ont déambulé dans les rues de Paris revêtues d’un niqab et de shorts. Elles voulaient protester contre l’adoption de la loi interdisant le port du voile intégral, qu’elles estiment inconstitutionnelle. Elles expliquent qu’elles ne voulaient pas dégrader l’image des intégristes musulmans. Heureusement ! Quelle femme voudrait se moquer des intégristes, ces êtres parfaitement respectables et grands défenseurs des droits des femmes !

Elles se sont baladées dans des rues sûres de la ville. Elles n’ont pas eu l’audace d’aller dans les quartiers islamisés où elles auraient certainement été en danger et où la police ne serait probablement pas intervenue. Sans parler du sort qui les attendrait si elles se baladaient ainsi en Afghanistan. Ces deux filles qui ont l’immense privilège de déambuler en sécurité dans le quartier des ministères à Paris font la promotion de la charia et n’ont aucun souci du sort des femmes qui sont torturées ou tuées ailleurs dans le monde pour avoir refusé de se voiler. Pour la solidarité féminine, on repassera. Honte à elles.

http://www.postedeveille.ca/2010/10/f…
—————————————-­—————————————-­——————————
Les niqabitchs ne risquent strictement rien à parader dans les quartiers ministériels de Paris, et elles croient se donner une stature morale quand elles défendent le droit des femmes à revendiquer le statut de sexe ambulant. Sexe qu’il convient de cacher bien entendu.

Soutenir le droit à la burqa ou au niqab c’est soutenir la vision des islamistes à l’effet que la femme se résume à son sexe, qu’elle est un être impur propre à provoquer des désirs incontrôlables chez les hommes. En effet dans le coran il est bien dit qu’aller à la selle ou toucher une femme rend impur et invalide la prière de l’homme! Valorisante cette image de la femme?

Mais les niqabitchs seraient avisées de montrer plus de courage et de circuler en tenue sexy dans un de ces quartiers sensibles, histoire de revendiquer haut et fort le droit aux femmes d’être fières de leur féminité. Certes elles auraient besoin, non d’une escorte policière, mais d’un régiment armé au grand complet pour assurer leur protection. Parions que l’idée ne leur traverserait même pas l’esprit tellement elles se sont résignées face à la violence.

Chères niqabitchs, qui défendra votre droit à sortir le visage découvert le jour où le port de la burqa sera rendu obligatoire pour toutes les femmes?

Hélios d’Alexandrie
http://www.postedeveille.ca/2010/10/f…
—————————————-­—————————————-­——————————
On voit bien que vous êtes deux gamines qui n’ont pas l’ombre d’une idée de ce que le féminisme peut vouloir dire !

L’image que renvoie la "niqabitch" est celle d’un double esclavage ! Et voilà pourquoi elle plaît tant aux hommes qui vous f…élicitent !

Pas de visage, invisibilité de la femme en tant qu’individu, l’idéal du musulman ; les gambettes à l’air, en short, la femme-cul, l’idéal de l’amateur de porno.

La niqabitch, la pute sans visage, le rêve du macho !
Et c’est ça, cette merde, dont vous pensez qu’elle représente une quelconque liberté de la femme ?

Vous n’auriez jamais le courage de réellement défier l’ordre mâle occidental, qui vous veut sexy avant tout et auquel vous vous soumettez, en arrêtant, par exemple, de vous raser si soigneusement les aisselles et le maillot. Là vous verriez les tollés scandalisées, une femme avec des touffes sous les bras, le sexe en forêt, du poil aux pattes !!! Une femme dont le minou ne ressemblerait pas à celui d’une gamine de 8 ans !! Voilà qui serait révolutionnaire… mais non, niqabitch… pfff!

Sinon on est un "troll" dès qu’on a un avis contraire à l’avis majoritaire du lieu ? Faut vous laisser ronronner en rond dans votre démarche débile sans donner son avis ? Allez vous balader comme ça dans les cités qu’on rigole !

Angélique Martin

Vous feriez mieux d’aller sur un forum musulman lambda pour voir ce qu’ils et elles pensent de votre démarche et peut-être que vous comprendriez quelque peu l’abîme de votre naïveté :
http://www.no-mejliss.com/showthread….

Encore des cadeaux aux plus riches !

Lorsqu’on sait que le petit Louis (dernier de Sarkozy) est scolarisé depuis septembre à Dubaï, l’article s’éclaire d’un jour nouveau !

Pendant que le gouvernement ratiboise les effectifs des profs, Sarkozy veut imposer une réforme géniale. Il a décidé d’offrir aux expatriés la gratuité des écoles et lycées français de l’étranger.

Un cadeau sympa, non ? Sauf qu’il va surtout profiter aux plus aisés, et que l’addition, pour l’Etat, s’annonce carabinée.

Ces écoles, très cotées, étaient jusqu’à présent payantes.

Certains lycées sont des établissements publics, d’autres, privés sous contrat.

En tout, 160 000 élèves y sont scolarisés, dont 80 000 français. Sous la tutelle du Quai d’Orsay, chaque établissement fixe assez librement ses tarifs et ça atteint des sommets:

– 5 500 € l’année à Tokyo,

– 6 500€ à Londres,

– 15 000€ à New York

– 17 000 €, le record, à San Francisco.

 

Au diable l’avarice! Pour les expatriés modestes, un système de bourses plutôt généreux est déjà en place.

A New York, par exemple, il faut gagner moins de 65 000 € par an – pas vraiment le smic – pour décrocher 4 500 € d’aide. Environ un quart des élèves français bénéficient d’une bourse. Mais pour Sarkozy, ce n’était pas assez.

Depuis l’an dernier et à la demande expresse de l’Elysée, l’Etat prend en charge l’intégralité des frais de scolarité des élèves français de terminale… Quels que soient les revenus des parents. Plus besoin de bourse !

A la rentrée de septembre, ce sera le tour des premières, puis des secondes l’an prochain, et ainsi de suite. "J’aurais pu commencer la gratuité par la maternelle", a expliqué Sarkozy le 20 juin dernier, devant la communauté française d’Athènes, "mais j’ai voulu commencer par l’année la plus chère pour que vous puissiez constater la générosité des pouvoirs publics français."

Encore merci !

Mais générosité pour qui ?

A Londres, l’une des familles concernées par ce généreux cadeau déclare plus de 2 millions d’euros de revenus annuels. Et deux autres gagnent plus d’un million.

Jusqu’alors, une partie du financement était assurée par des grandes entreprises françaises désireuses d’attirer leurs cadres vers l’étranger. Ces boîtes, comme Darty ou Auchan, rentrent déjà leur chéquier : pourquoi payer les frais de leurs expat’ si l’Etat régale ?

Un coût qui fait boum ! Au Quai d’Orsay, l’Agence française de l’enseignement à l’étranger a simulé le coût de cette plaisanterie mais s’est bien gardé d’en publier le résultat. Lequel est tout de même tombé dans les palmes du "Canard".

D’ici dix ans, appliquée du lycée jusqu’au CP (sans parler de la maternelle), la gratuité coûterait à l’Etat la bagatelle de 713 millions d’€ par an ! Intenable !

La vraie priorité, c’est l’ouverture de nouveaux établissements, pas la gratuité.

Mais pourquoi Nicolas Sarkozy s’est lancé là-dedans ?

Peut-être parce qu’il se sent personnellement concerné par la question : après avoir été annoncé à New York puis à Londres, petit Louis est finalement inscrit au lycée français de Doha… Et il va falloir payer ! Auditionné par le Sénat à la fin juin, Bernard Kouchner n’a pas nié ces menus "inconvénients". Son cabinet songe d’ailleurs à couper la poire en deux : une gratuité partielle… mais toujours sans conditions de revenus. Sauf que, pour le moment, Sarkozy n’en veut pas. "Je tiens beaucoup à la gratuité", s’entête-t-il à chaque déclaration à l’étranger. Sans prendre le temps de préciser comment sera financée cette très généreuse gratuité !

 

Il n’y a plus d’argent ???

Eh non, les caisses de l’Etat ne sont pas vides pour tout le monde !!!

RETRAITE – A QUI PROFITE LE CRIME ?

Une excellente parodie de la Chute à voir :
http://www.youtube.com/watch?v=ptmzOF2hOmA
 
LE MANUEL DE SURVIE DE LA GARDE A VUE :
http://bellaciao.org/fr/spip.php?article99006
 

 

RETRAITES : LA JOINT VENTURE DES FRERES SARKOZY CONTRE LE SYSTEME PAR REPARTITION

Dans le tumulte actuel de la réforme des retraites, syndicats et opposition font à NICOLAS SARKOZY d’innombrables reproches. Tout particulièrement celui de faire porter LE POIDS DE L’EFFORT QUASI EXCLUSIVEMENT AU MONDE DU TRAVAIL ET PRESQUE PAS AU CAPITAL. Mais, dans le flot des griefs, il en est un qui est rarement adressé au chef de l’Etat : celui de vouloir DÉSTABILISER LE SYSTEME DE RETRAITE PAR RÉPARTITION, l’un des pivots du modèle social français, et de faire le jeu du système individuel de retraite par capitalisation, l’un des ressorts du capitalisme anglo-saxon.

Pourtant, beaucoup de grands opérateurs privés intervenant dans le domaine de la protection sociale sont convaincus que la réforme, telle qu’elle se dessine, va conduire à l’asphyxie financière des grands régimes par répartition.

Elle va donc être propice à l’éclosion de ces grands fonds de pension qui n’étaient pas encore parvenus à s’acclimater en France, à quelques rares exceptions près, comme Prefon, un fonds de capitalisation destiné à la fonction publique. Beaucoup DE GRANDS OPÉRATEURS PRIVÉS, dont le groupe MALAKOFF MEDERIC, qui a pour délégué général UN CERTAIN GUILLAUME SARKOZY, le frère du Président de la République.

Il ne s’agit pas que d’une coïncidence. Mais bien plutôt D’UNE STRATÉGIE CONCERTÉE… EN FAMILLE ! GUILLAUME SARKOZY a engagé son entreprise dans une politique visant à en faire UN ACTEUR MAJEUR DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE PRIVÉE. Et il a trouvé DES ALLIÉS autrement plus puissants que lui, en l’occurrence LA CAISSE DES DÉPÔTS ET CONSIGNATIONS (CDC), le bras armé financier de l’Etat, et sa filiale la CAISSE NATIONALE DE PRÉVOYANCE (CNP).

—> Ensemble, tous ces partenaires vont créer, le 1er janvier prochain, UNE SOCIÉTÉ COMMUNE qui rêve de rafler une bonne part du marché qui se profile. Cette société n’aurait jamais vu le jour SANS L’APPUI DE L’ELYSÉE, ce qui montre bien le double jeu présidentiel.

 

UN MARCHE DE 40 MILLIARDS A 110 MILLIARDS D’EUROS EN 2010

C’est donc bel et bien un siphonage qui est alors conçu, avec en perspective un assèchement des régimes collectifs par répartition.

L’inquiétude de plusieurs des syndicats de la maison a été d’autant plus forte qu’une expertise a été réalisée en ce mois de juin 2009 pour le compte du comité d’entreprise de la CNP par le cabinet Callentis, venant souligner les nombreuses failles du projet.

 

UN PIED DANS LE PRIVE, UN PIED A L’ARRCO.

– L’expertise ne s’embarrasse pas de formulation diplomatique et dit tout haut ce que tout le monde dit en aparté : il s’agit, dit-elle, d’un «BUSINESS PLAN POUR CRÉDIBILISER LE PROJET POLITIQUE». Un projet «politique »… tiens, tiens ! On y apprend aussi que certains des actionnaires minoritaires de la CNP, dont la BANQUE POSTALE, ont émis de fortes réserves sur le projet lors d’un conseil d’administration.

A toutes ces critiques, on peut encore en ajouter d’autres. Sur les nombreux conflits d’intérêts qui minent ce projet. – Un seul exemple : du côté de CNP, l’un des dirigeants qui conduit la création de la société commune est un dénommé Gérard MÉNÉROUD, directeur adjoint, qui a effectué l’essentiel de sa carrière dans le monde de L’ASSURANCE PRIVÉE, comme l’atteste sa biographie officielle. Mais dans le même temps, il est aussi depuis octobre 2009, LE PRÉSIDENT DE L’ARRCO, LE RÉGIME PUBLIC DE RETRAITES COMPLÉMENTAIRES DES SALARIÉS. A l’avenir, ce dirigeant fera-t-il prévaloir dans le domaine de la retraite complémentaire les intérêts des régimes par répartition ou sera-t-il le porte-voix des intérêts privés auxquels il est désormais associé ?

Lors d’un conseil d’administration de CNP, le 27 mars 2009, Gérard Ménéroud résumait avec gourmandise la philosophie du projet de joint-venture et répondait par avance à la question :

"Le système de retraite évolue assez profondément. Les taux futurs de remplacement des systèmes par répartition sont estimés à 50%. Pour compenser, les retraités pourront puiser sur leurs réserves d’épargne ou transformer leur résidence principale en rente viagère selon une mécanique qui reste à mettre en oeuvre. Pour les générations les plus jeunes, 35-50 ans, un complément d’épargne est à constituer ce qui générerait un flux annuel de 40 à 110 milliards d’euros supplémentaires à comparer aux 80 milliards du marché de l’assurance vie d’aujourd’hui."

Comme on le voit, c’est un mélange des genres généralisé que ce projet organise ou à tout le moins tolère. Puisque Nicolas S. donne avec son frère et la CDC le mauvais exemple, pourquoi de simples comparses auraient-ils des scrupules ?

– Les dangers du projet vont encore au-delà. Car c’est aussi la partition de la CNP qui du même coup se profile. Certes, cette partition risque de ne pas être celle qui était initialement prévue. Au lendemain de l’élection présidentielle, le patron d’AXA, Henri DE CASTRIES, qui s’était beaucoup investi dans la campagne en soutien à Nicolas Sarkozy, avait clairement fait savoir qu’il rêvait en récompense de mettre la main sur la CNP.

Mais la crise financière est passée par là, ébranlant l’empire fondé par Claude Bébéar. Depuis, Axa n’a plus les moyens de ses appétits. Tant pis pour lui. C’est donc GUILLAUME SARKOZY qui en a tiré profit. Car le transfert vers la nouvelle structure de quelque 550 personnels issus de la CNP préfigure un possible éclatement de la maison mère.

Plusieurs des syndicats de l’entreprise ont donc bataillé, comme ils ont pu, contre le projet. Dans le courant de l’année 2009, ils ont ainsi saisi la justice, pour faire constater l’illégalité de ce transfert de personnels. Toutefois, en première instance puis en appel, ils ont été déboutés. Mais beaucoup ne désarment pas.

Pour une raison qui se comprend : ce projet constitue UN GRAVE DANGER POUR TOUS LES PERSONNELS DE LA CNP, mais au-delà, POUR TOUS LES SALARIÉS FRANCAIS. Car c’est bel et bien UNE JOINT-VENTURE qu’ont formée sans le dire NICOLAS et GUILLAUME S. : L’UN ASSECHE LES RÉGIMES PAR RÉPARTITION TANDIS QUE L’AUTRE POSE LES FONDEMENTS DU SYSTEME PAR CAPITALISATION !!! EN QUELQUE SORTE, C’EST UNE AFFAIRE DE FAMILLE RONDEMENT MENÉE !!!

Laurent Mauduit – MEDIAPART –Lire en entier :

www.sgpen-cgtr.com/attachment/229219

 

 

LE MEDEF : PREMIER ASSISTÉ DE FRANCE !!!

Au moment où les Français se préparent à défendre becs et ongles leur système de RETRAITE, on apprend, par le Conseil des Prélèvements Obligatoires :

–  que LES ENTREPRISES DE CE PAYS bénéficient bon an mal an entre 175 Md€ et 200 Mds€ EN NICHES FISCALES ET SOCIALES.

Bien entendu, CE CADEAU FAIT AU MEDEF, AGRAVE NOTRE DÉFICIT, PIRE, IL CONTRIBUE A APPAUVRIR NOTRE SYSTEME D’ASSURANCE SOCIALE POUR LE PLUS GRAND BÉNÉFICE DES PATRONS DU CAC 40 en particulier et plus largement du patronat français. Ce qui fait du MEDEF et de ses adhérents, sans contestation, LE PREMIER ASSISTÉ DE FRANCE.

Madame Parisot, la patronne du MEDEF, mais aussi accessoirement, MANDATAIRE SOCIAL de la BNP Paribas n’a jamais assez de mots pour expliquer que les chômeurs sont des assistés

le coût de l’indemnisation du chômage est estimé à 23 Md € !  Et que les travailleurs de ce pays feraient mieux de travailler toujours plus longtemps.

Il vous faudra davantage travailler avant de partir à la retraite et davantage payer pour se soigner. De nombreux jeunes et post-cinquantenaire au chômage pourront ainsi grossir la cohorte des millions de personnes qui vivent en dessous du seuil de pauvreté dans ce beau pays et les adhérents du MEDEF pourront continuer à placer leur argent en Suisse ou dans un quelconque «hedge funds» d’un des nombreux paradis fiscaux à leur disposition de par le Monde. Concrètement le rapport du conseil des prélèvements obligatoires, précise :

"LES DÉPENSES FISCALES APPLICABLES AUX ENTREPRISES REPRÉSENTENT PLUS DE 35 Md € EN 2010," auxquelles il faut ajouter "LE COÛT GLOBAL DES MODALITÉS PARTICULIERES DE CALCUL DE L’IMPÔT APPLICABLES AUX ENTREPRISES QUI EST ESTIMÉ A 71,3 Md € en 2010, CONTRE 19,5 Mds en 2005."

Le rapport du Conseil des Prélèvements Obligatoires, sur les niches sociales, rajoute :

"Au total, LE COÛT DES NICHES SOCIALES applicables aux entreprises pour l’ensemble des prélèvements sociaux s’élève à plus de 66 Md€.."

Au total c’est donc presque

180 MILLIARDS € QUE LES CONTRIBUABLES FRANCAIS ALLOUENT AUX PATRONS FRANCAIS ET EN PARTICULIER AUX 20.000 PLUS GROSSES ENTREPRISES (la Loi de Paretto est encore confirmée : 20% des entreprises bénéficient de 80% de la manne) Le rapport insiste, ces mesures n’ont très peu d’efficacité au regard DES OBJECTIFS QUI LEURS SONT AFFECTÉS : "L’ACTIVATION DE LA CONCURRENCE ET LA CRÉATION D’EMPLOIS"

C’EST DE L’ARGENT, NON PAS JETÉ PAR LES FENÊTRES MAIS DIRECTEMENT DANS LA POCHE DES ADHÉRENTS DU MEDEF.

Ils l’ont bien mérité… le nombre de chômeurs bat des records, le tissus industriel français se liquéfie, notre balance du commerce extérieur atteint des déficits abyssaux et pire encore si l’on en croit les statistiques douanières les données sur les échanges des produits français (classification CPF 4) montrent que sur 275 CLASSES DE PRODUITS échangés avec nos partenaires mondiaux, 75 % SONT DÉFICITAIRES. Ca fait trente ans que le patronat réclame moins de charges pour être compétitif, VOILA LE RÉSULTAT !

Pour le coup le manque à gagner pour l’État et le manque à gagner pour les organismes sociaux se sont accru considérablement plus particulièrement entre 2005 et 2010.

L’argument « il n’y a pas d’argent pour financer le déficit de la sécurité Sociale » (affiché cette année à un peu plus de 20 Md€ principalement pour la Retraite et la Maladie) prend une ampleur tragi-comique. LA COURS DES COMPTES concède volontiers que PLUS DE LA MOITIÉ DE CE DÉFICIT EST DU AUX CONSÉQUENCES DE LA CRISE FINANCIERE ET… A LA CROISSANCE DU COÛT DES NICHES.

DE L’ARGENT ON S’APERCOIT QU’IL Y EN A, ET MÊME DE TROP, MAIS IL SERT A FAIRE DES CADEAUX MIROBOLANTS AU MEDEF, comme il y en fut POUR SAUVER LES GRANDS ACTIONNAIRES DES BANQUES.

TOUS LES ÉCONOMISTES SÉRIEUX vous diront que la seule façon durable DE RÉGLER LE PROBLEME DES RETRAITES EST D’AJUSTER LES TAUX DE COTISATION EN FONCTION DU RATIO COTISANTS/RETRAITÉS et non pas par les mesures d’âges. Les syndicats sont d’accords mais le MEDEF s’y refuse : PAS QUESTION DE ROGNER SUR LES PROFITS SURTOUT QUE DEPUIS 30 ANS, ILS ONT RÉUSSI A CAPTER 10 POINTS de PIB en LEUR FAVEUR. D’ailleurs à ce train là, LA FAILLITE ORGANISÉE DU SYSTEME DE SANTÉ PERMETTRA AUX ASSURANCES DU PRIVÉ DE RAFLER LA MISE.

HALTE AU HOLD-UP DE LA FRANCE ET DES FRANCAIS !

http://www.agoravox.fr/actualites/e…

 

 

 

MONSIEUR ACCOYER A DECLARE DANS UN COMMUNIQUE QUE LA REFORME DEVAIT MARQUER LA FIN DU REGIME SPECIFIQUE DE RETRAITE DES DEPUTES…      OR QU’EN EST-IL ???
L’amendement n° 249 rectifié n’est pas adopté : députés, et autres membres du Gouvernement, présidents de conseils régionaux … vont pouvoir continuer à cumuler tous leurs privilèges et régimes de retraites spécifiques !!!
Quand on demande des efforts supplémentaires au peuple  !!!!
http://www.pour-une-democratie-directe.fr/_BLOG/?p=964
VIDEO :
http://www.youtube.com/watch?v=-YlMGO2UHTk
 
 

 

~ Chiffre du jour : notre pays compte 2,2 MILLIONS DE MILLIONNAIRES, en EUROS faut pas l‘oublier c‘est quand même un cran au-dessus du Franc !! Ce qui nous place au 3ème RANG MONDIAL, derrière le Japon et les États-Unis, loin devant l’Allemagne et la Grande-Bretagne.
~ Autre chiffre : nous sommes le 1er pays européen avec le plus fort taux de smicards en EUROPE !!!
En 2008 les smicards sont plus de 3,2 millions !!! Et des millions à être guère plus au-dessus du SMIC !!!
~ Autre chiffre : 8 millions de personnes sous le seuil de pauvreté !!!
 
EN 2004-2005 : 53% DES ENFANTS LONDONIENS VIVENT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETE, soit 300 000 enfants pauvres. Voilà leur modèle !
http://mail.bellaciao.org/fr/spip.php?article14435
ETATS-UNIS : DES DESTRUCTIONS D’EMPLOIS EN LIVE !!!
Une carte des Etats-Unis très inquiétante : pour lancer l’animation, appuyez sur START, puis sur le carré vert.
http://www.slate.com/id/2216238/

 

 

BLACKWATER, MONSANTO ET BILL GATES, LES MACHINES DE GUERRE

(Les opérations secrètes des Blackwater), paru dans The Nation le 15 septembre 2010, a révélé que la plus grande armée de mercenaires du monde, LA COMPAGNIE DE SERVICES CLANDESTINS D’INTELLIGENCE BLACKWATER (aujourd’hui appelée Xe SERVICES) a été vendue à la multinationale MONSANTO. Blackwater a été rebaptisée en 2009, après que de nombreux rapports de débordements, dont DES MASSACRES DE CIVILS, en Irak l’aient rendue célèbre dans le monde. Elle reste le plus grand prestataire privé de "services de sécurité" du ministère des Affaires étrangères zunien à pratiquer LE TERRORISME D’ÉTAT, offrant ainsi au gouvernement la possibilité de nier sa pratique.

De nombreux militaires et anciens officiers de la CIA travaillent pour Blackwater ou des entreprises assimilées ou créées POUR DETOURNER L’ATTENTION DE LEUR MAUVAISE RÉPUTATION et RENDRE PLUS LUCRATIVE LA VENTE A D’AUTRES GOUVERNEMENTS, BANQUES ET COMPAGNIES MULTINATIONALES DE LEURS INFÂMES SERVICES, ALLANT DE L’INFORMATION ET DU RENSEIGNEMENT A L’INFILTRATION, EN PASSANT PAR LE LOBBYING POLITIQUE ET LA FORMATION PARAMILITAIRE. Selon Scahill, les affaires avec les multinationales comme MONSANTO et CHEVRON, et des géants de la Finance tels que BARCLAYS et DEUTSCHE BANK, sont conduites par deux sociétés appartenant à Erik Prince, le propriétaire de Blackwater : Total Intelligence Solutions et Terrorism Research Center. Leurs fonctionnaires et administrateurs ont en commun BLACKWATER.

L’un d’eux, Cofer Black, l’un des directeurs de la CIA connu pour sa brutalité, est celui qui, en tant que directeur de Total Intelligence, a pris contact avec Monsanto en 2008 pour conclure UN CONTRAT AVEC LA COMPAGNIE POUR ESPIONNER ET INFILTRER LES ORGANISATIONS DE MILITANTS DES DROITS DES ANIMAUX ET DES ANTI-OGM, et accomplir LES AUTRES SALES BOULOTS DU GEANT DE LA BIOTECHNOLOGIE. Contacté par Scahill, Kevin Wilson, un cadre de Monsanto, a refusé de commenter, mais a confirmé plus tard à The Nation qu’ils avaient engagé Total Intelligence en 2008 et 2009, seulement, selon lui, pour garder une trace des "révélations" de leurs opposants. Il a aussi indiqué que Total Intelligence est une "entité totalement distincte de Blackwater."

Pourtant, Scahill possède des copies de courriels de Cofer Black après sa rencontre avec Wilson pour Monsanto, où il explique à d’autres anciens agents de la CIA, en utilisant leurs adresses de courriels chez Blackwater, que la discussion avec Wilson était que Total Intelligence est devenu "l’organe de renseignement de Monsanto" pour l’espionnage des militants et d’autres actions, incluant "l’intégration légale de nos gens dans ces groupes." Monsanto a payé Total Intelligence 127.000 dollars en 2008 et 105.000 dollars en 2009.

Il n’étonnera guère QU’UNE COMPAGNIE ENGAGEE DANS LA "SCIENCE DE LA MORT" COMME MONSANTO, dédiée dès l’origine à créer des poisons toxiques à répandre, de l’Agent Orange aux BPC (biphényles polychlorés), des pesticides, des hormones et des semences génétiquement modifiées, est associée à une autre compagnie de voyous. Quasi simultanément à la publication de cet article dans The Nation, Via Campesina a signalé l’achat de

500.000 actions de Monsanto, pour plus de 23 millions de dollars, par la FONDATION BILL ET MELINDA GATES, qui, avec cette action, a complètement jeté le masque de la "philanthropie". Encore une association qui ne surprendra guère.

Il s’agit D’UN MARIAGE ENTRE DEUX MONOPOLES DES PLUS CYNIQUES DE L’HISTOIRE DE L’INDUSTRIALISME : BILL GATES contrôle plus de 90 pour cent de part du marché de l’informatique propriétaire et MONSANTO environ 90 pour cent du marché mondial des semences transgéniques et la majorité des semences commerciales du monde. IL N’EXISTE AUCUN AUTRE MONOPOLE AUSSI VASTE DE SECTEURS INDUSTRIELS. Leur existence même est une négation du fameux principe du capitalisme de "concurrence de marché". Gates et Monsanto sont tous deux très agressifs dans la défense de leurs monopoles mal acquis.

Bien que Bill Gates puisse être tenté de dire que sa Fondation n’a aucun rapport avec son entreprise, tout prouve le contraire : LA PLUPART DES DONS FINISSENT PAR FAVORISER LES INVESTISSEMENTS COMMERCIAUX DU MAGNAT. Quoi que ce soit, ce ne sont pas vraiment des "dons" puisque au lieu de payer des impôts à l’État, la Fondation investit ses bénéfices là où c’est favorable économiquement, y compris dans la propagande sur ses bonnes intentions présumées. SES "DONS" FINANCENT AU CONTRAIRE DES PROJETS AUSSI DESTRUCTEURS QUE LA GEO-INGENIERIE OU LE REMPLACEMENT DES MEDICAMENTS DE LA COMMUNAUTE NATURELLE PAR DES MEDICAMENTS BREVETES HAUTE TECHNOLOGIE dans les régions les plus pauvres du monde. Quelle coïncidence ! L’ancien ministre mexicain à la Santé Julio Frenk et l’ancien président du Mexique Ernesto Zedillo sont des conseillers de la Fondation.

COMME MONSANTO, GATES EST AUSSI ENGAGE DANS UNE TENTATIVE DE DESTRUCTION DE L’AGRICULTURE RURALE DANS LE MONDE, principalement à travers "L’ALLIANCE POUR UNE REVOLUTION VERTE EN AFRIQUE" (AGRA). Il fait office de cheval de Troie DANS LE BUT DE DEPOSSEDER LES AGRICULTEURS PAUVRES AFRICAINS DE LEURS SEMENCES TRADITIONNELLES, afin de les remplacer d’abord par des semences de leurs compagnies, et ensuite par des semences génétiquement modifiées. À cette fin, en 2006 la Fondation a embauché Robert Horsch, le directeur de Monsanto. Gates expose maintenant des bénéfices importants, directement revenus à leur source.

 

BLACKWATER, MONSANTO ET GATES SONT TROIS FACES D’UN MÊME CALCUL, LA MACHINE DE GUERRE CONTRE LA PLANETE ET LA PLUPART DES GENS QUI L’HABITENT : les paysans, les communautés autochtones, les gens qui veulent partager les informations et les connaissances ou tous ceux qui ne veulent pas être sous l’égide du profit et du pouvoir destructeur du capitalisme.

Silvia Ribeiro, est chercheuse à l’ETC Group. Cet article, paru à l’origine dans le journal mexicain La Jornado, a été traduit de l’espagnol pour La Pravda en anglais par Lisa Karpova.
Traduction copyleft de Pétrus Lombard –
lepost.fr
http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article14915

Les bons plans pour s’installer en France

Donc voilà une dernière "nouveauté" du continent africain pour qui veut venir en France, pas pour travailler…, mais pour avoir les allocs et tout le tintouin qui va avec !!!!…

Ils ont raison puisqu’on est assez cons pour leur donner tout a sans rien dire !

P.S. Allez sur le site ci-dessous (bas de page) : ça vaut son pesant d’or !…

Au Sénégal, des sites spécialisés exposent les "bons plans" pour migrer en France…

Dernières "nouveautés" qui marchent bien :

1) Le Pack "Clit/Cut" (sic) : demander l’asile au prétexte d’éviter l’excision pour sa fille et aux menaces subies lorsque l’on s’y oppose, "inventé et développé au Mali et qui marche très bien".
Se faire soigner pour une maladie orpheline (indétectable) et prise en charge pendant 3 ans (famille et accompagnants compris).

 

 Avantages :
– L’adhésion aux principes de base du pays d’accueil et la maîtrise de sa langue ne sont pas obligatoires
– Technique sans risque, rapide, sûre et peu coûteuse
– Prestations et protections sociales instantanées (CMU, allocations etc..), allocation d’attente temporaire puis allocations demandeurs d’asile, logement prioritaire dans un appartement vide réquisitionné; les quelques milliers d’euros mensuels d’allocations et d’avantages en nature ne suffisent pas).
– 20 trimestres de retraite offerts pour enclencher le versement d’une retraite de la sécurité sociale de 910 euros par mois
– Aide de 2000 euros par membres de la famille et pas de problème (aucune visite médicale n’est imposée, car c’est contre les droits de l’homme, comme les tests ADN…)

Estimation du coût :
– 640€ (billet charter + visa + passeport) si vous demandez l’asile une fois en Europe (Le CITA vous le fera rembourser par la Mairie du lieu choisi- une ambassade établit les papiers officiels)

2) Le Pack immigr’art : La technique est simple et consiste de se joindre à un groupe de musiciens, de sportifs, ou tout autre groupe artistique lors d’une de leurs tournées ou voyages professionnels en Europe. Se faire passer pour un artiste et bénéficier d’une aide de 5000 euros pour démarrer.

3) Le pack Immisport : Comme le pack Immigr’art, le pack Immisport a le vent en poupe. Hélas, bien que ce ne soit pas toujours le cas, les fédérations et clubs sportifs sénégalais exigeront la plupart du temps que vous pratiquiez le sport d’un haut niveau afin de participer à la compétition internationale qui vous permettra d’immigrer.

 

Se faire passer pour entraineur
Avantages :
– Facilité d’obtention du visa 
– Aucun risque physique
– Aide de 3000 euros 

En fonction de la durée du visa, jusqu’à 3 mois de séjour régulier, durée suffisamment longue pour se marier (voir le pack Weddings également valable depuis la France). Un travail dans la restauration est également envisageable : la plupart des restaurateurs emploient des clandestins leur permettant ainsi de se faire régulariser à l’issue d’un certain délai.
Les régularisations "au cas par cas" (expression utilise par les médias et les préfectures pour rassurer les lecteurs!!) sont TOUJOURS en fait des régularisations massives.

Inconvénients :
– Prix important du pack Immigr’ART en raison de la rémunération de l’artiste qui sert de passeur !!!
– Nécessité de pratiquer un sport de haut niveau ou un sport rare pour le pack ImmiSPORT

Estimation du coût :
– Immigr’ART : 5000€ (billet charter + visa + passeport + frais artistiques)
– ImmiSPORT: généralement gratuit (ou frais de visa + passeport)

Ce n’est pas une blague, cliquez pour visiter ce site Sénégalais :

 

http://www.senegalaisement.com/senegal/immigration_france.php