C’est long mais vrai‏ !

Prenez le temps de lire calmement, car voilà un article bien tourné, qui remet un peu les pendules à l’heure… Quel en est l’auteur ? Mystère ! Ce n’est pas moi mais j’approuve totalement !
 
Attention, un Préfet a été suspendu pour moins que ça !
 
Nos élus les regardent les bras croisés afin que ces derniers puissent agir les mains libres et en toute impunité !
 
J’applaudis des mains et des pieds à cette vérité. On ne peut pas reprocher l’ignorance des noirs et des arabes, mais leurs conneries sûrement. Nous pouvons également reprocher la mollesse de nos élus. Que dis-je "mollesse", disons pour être plus juste "veulerie" !
 
Charles Martel ne peux-tu ressusciter ou te réincarner dans un bon Français d’origine ou de cœur ?
 
 
Profitant du climat euphorique qui suit l’élection d’un président métis aux USA, les associations communautaristes africaines et arabes font actuellement un grand show dans les médias français pour exposer leurs récriminations du fait que selon eux, il n’y aurait pas suffisamment d’éléments représentatifs de leurs minorités dans les instances dirigeantes de la France.
 
Il me semble qu’une mise au point s’impose, tout d’abord il est important de préciser que le président Obama n’a pas été élu pour son appartenance à la communauté afro-américaine ni en raison de sa couleur de peau, mais bien en tant que démocrate pouvant apporter un espoir d’amélioration dans la politique de l’administration américaine par rapport à ce que fut la présidence de W. Bush. Quant aux sous-entendus de racisme français refusant l’accession des minorités aux postes clefs de l’exécutif, il serait temps de s’en expliquer.
 
Tout d’abord, il est bon de rappeler que nous n’avons pas demandé aux millions de noirs et d’arabes musulmans qui squattent notre pays de venir chez nous profiter de nos organismes de protections sociales. Seul le laxisme criminellement angélique de certains de nos dirigeants politiques, sous prétexte de préserver nos fournitures pétrolières, en est responsable.
Contrairement à l’idée subrepticement répandue par ces organisations ethniques et communautaristes, nous n’avons aucun devoir de repentance envers eux. Ces populations envahissantes font sans cesse allusion à un passé esclavagiste. Il est à noter d’une part que cela ne concerne en aucune mesure leurs contemporains ni les nôtres.
 
Et d’autre part, si l’on se réfère à l’Histoire, celle-ci nous révèle sans la moindre ambiguïté que l’esclavage a été durant des siècles l’apanage de certaines tribus africaines qui vendaient comme esclaves les prisonniers des razzias exécutés sur les tribus voisines et ces ventes s’effectuaient aux arabes nomades qui à leur tour en faisaient commerce.
 
Comment se fait-il qu’il n’y ait jamais d’auto flagellation des africains pour ce triste passé ? Et pourquoi les arabes sont-ils toujours épargnés des reproches concernant l’esclavage alors qu’ils en ont été les premiers protagonistes et les bénéficiaires ? Et qui plus est, ce commerce détestable se perpétue de nos jours dans plusieurs pays arabes sans que les anti-esclavagistes s’en émeuvent le moins du monde !
 
Abordons maintenant les raisons qui sont à l’origine du manque de confiance que l’on aurait vis-à-vis des populations d’origines africaines et maghrébines et qui aurait pour conséquences de les priver de responsabilités dans la marche de l’État.
 
Déjà en vérité ce n’est pas ce que l’on constate. Il n’y a jamais eu autant de mixité raciale dans notre pays, que ce soit dans les instances gouvernementales, dans la députation, dans les partis politiques, dans les conseils municipaux. Il n’y a jamais eu autant de personnes de couleur dans les associations les plus diverses, à la télévision, au cinéma, dans les publicités. A tel point qu’il semble de plus en plus évident qu’un véritable racisme anti-blancs s’instaure subrepticement en France et en Europe.
Quant au postulat dont on nous rebat les oreilles depuis l’élection d’Obama, selon lequel l’arrivée d’un noir ou d’un maghrébin à la tête de l’Etat français est impossible, là aussi il faut analyser la situation.
Pour que cela devienne envisageable, il faudrait tout d’abord qu’une autre forme de pensée et de comportement se fasse jour parmi les membres de ces communautés ayant ces prétentions d’excellence.
 
Tant qu’il y aura de la part de ces ethnies une telle somme de mépris envers nos lois et la permanence d’incivilités à l’égard des français de souche, il ne saurait y avoir de considération envers ceux qui, de plus, sont vus avec justes raisons, comme des parasites au comportement de sauvages sans éducation.
 
Pas un seul jour sans que l’on soit confronté à ces incivilités : crachats dans la rue, altercations bruyantes et mal sonnantes le plus souvent en langue arabe ou africaine, voitures stationnant n’importe où en pleine circulation pour que des personnes souvent affublées de "burka" montent ou descendent des véhicules. Refus de démarrage aux feux verts en raison d’une discussion de portière à portière. Ces comportements sont monnaie courante dans les pays d’Afrique du nord, mais sont la démonstration d’un sans gène intolérable en occident.
Vous me direz qu’il s’agit là de bien petits inconvénients, certes mais cela est permanent et toujours de la part de cette même communauté si prompte à se plaindre du comportement des autres.
 
Mais si encore il n’y avait que cela !
C’est bien beau de vouloir faire parti des décideurs de notre pays, encore faudrait il s’y intégrer ! Les beurs de deuxième et de troisième génération poussent des hurlements dès qu’on leur parle d’intégration. Ils rétorquent qu’ils sont français, c’est exact à la lecture de leur carte d’identité, mais dans leur comportement qu’en est-il ? Ils adoptent pour la plupart un "look" typiquement communautaire, quand ils ne s’exhibent pas carrément en djellaba, arborant une barbe d’intégriste tout en taguant "vive Ben Laden" sur nos murs.
Ils déambulent dans nos centres ville en bandes bruyantes et crachotantes. Malheur aux vrais français et surtout aux femmes françaises qui ne s’écartent pas sur leur passage. Combien de pères de famille ont été poignardés ou massacrés sous les coups d’individus leur imputant un simple regard désapprobateur.
 
Et malgré cela il faudrait les accepter et de plus leur faire confiance ? Alors qu’ils sont responsables, dans la plupart des cas, de tous les méfaits dont nous sommes victimes ! La prostitution, les trafics en tous genres, que ce soit la drogue, les armes, les voitures volées. Ils sont responsables de plus de 80% des délits en France et n’oublions pas les tortures et les viols en société dans les cités ou ils règnent en maîtres. Faisant régner la terreur dans ces zones de non droit en imposant leur loi. Caillassant toutes les formes d’autorités, la police, les pompiers, les chauffeurs de bus. Transformant même à l’occasion ces transports en commun en brûlot pour les passagers. Ils incendient les bâtiments publics, les entreprises, les commerces, les écoles et les crèches. Sans oublier les voitures, c’est d’ailleurs devenu un sport national, une centaine de voitures sont incendiées en moyenne chaque jour en France, sans compter les jours fastes comme le 14 juillet, Noël et Nouvel An ou là ce sont des milliers de véhicules qui partent en fumée !
 
Episodiquement ils provoquent des émeutes urbaines, pillant les magasins, prenant les forces de l’ordre pour cible en leur tirant dessus avec des armes à feu. Le moindre prétexte leur est bon, si l’un d’entre eux (voleur, casseur) se tue au volant d’une voiture volée lors d’une course poursuite avec la police, ils incendient le quartier en criant à l’injustice, estimant, selon leur conception, qu’il faut laisser courir les délinquants et que c’est la police qui est responsable de ce schisme.
 
Ces actes délictueux conduisant bon nombre d’entre eux en prison, ils réclament un surcroît d’imams dans les maisons d’arrêt, permettant à cette population déjà marginalisée de se fanatiser en fous de Dieu en pratiquant cette religion d’intégrisme qu’est l’islam prêchant en permanence la haine de l’occident et préconisant la mise à mort des non musulmans. Et bien souvent ce sont les mêmes que l’on retrouve en combattants dans les pays ou règne le djihad. Des arabes ayant la nationalité française qui tirent sur nos soldats !
 
En résumé lorsque les imams ne prêcheront plus la guerre, soi-disant sainte, dans leurs mosquées construites avec l’argent détourné des fonds publics, mais à contrario, lorsque avec leurs leaders communautaristes, ils se décideront à condamner fermement les atrocités commises par le terrorisme islamique à travers le monde.
 
Quand les jeunes voyous dans les stades de football n’exhiberont plus leurs survêtements marqués Algérie aux couleurs du vert islamiste tout en conspuant notre hymne national. Quand ils cesseront d’applaudir lorsqu’une pluie de missiles s’abat sur Israël, mais qu’au contraire ils s’engageront dans l’armée française pour combattre avec les forces internationales tous les terrorismes du moyen orient. Alors, mais alors seulement nous pourrons peut-être commencer à leur faire confiance et à envisager qu’ils sont devenus de vrais français, dignes, s’ils en ont les qualités et les capacités requises, de faire parti des dirigeants de la France.
Mais, apparemment, ce n’est pas demain la veille.
 
N’hésitez pas, faites passer !
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s