Sisco: Cazeneuve ose appeler cela une rixe entre Corses et maghrébins

Immigrants légaux, illégaux, racisme, xénophobie, islamophobie, islam, islamisme, modérés, extrémistes, radicalisés, déradicalisés, détraqués, déprimés, Allah akbar, mosquée, imam, imam, mosquée… Ouf… Ras le bol !

Tous ces mots ont envahi le vocabulaire déjà très restreint, de nos medias et de nos gouvernants. On les a appris par cœur. On sait d’avance la chanson qui va nous être interprétée et on a décidé de ne plus l’entendre.

Ça commence à bien faire. On en a une overdose.

Nous quand on apprend ou qu’on entend ou qu’on lit, aux infos, qu’il y a eu des Français agressés, tués (de préférence au couteau ou à la machette ou à la hache) ou explosés, on veut la Vérité.

Et la Vérité, est toujours la même, d’une simplicité effarante, d’une logique imparable :

Un ou des musulmans (ou arabo-musulmans) ont tué au cri d’Allah, de bons Français, innocents qui se baladaient tranquillement dans la rue ou qui se baignaient sur une plage corse ou, encore, écoutaient la messe dans une église.

Les Français ne sont pas idiots. Les Français sont excédés. Les Français savent que le poison mortel qui les guette aujourd’hui, s’appelle musulman et islam.

Et si les gouvernants et leurs medias croient nous faire prendre des vessies pour des lanternes, on veut leur dire, ici, que nous en avons plus qu’assez de les entendre protéger ces barbares d’un autre âge avec leurs mots choisis quand ce ne sont pas par des actes judiciaires.

Quand un musulman tue, agresse, blesse, on veut entendre dire que c’est un musulman qui a commis cet acte criminel.

Quels que soient son état d’esprit, sa situation sociale, ses motivations, on s’en contrefout. Il a agressé, il a blessé, il a tué, il est coupable et il doit être condamné comme l’est n’importe quel quidam Français dans ce pays où la loi l’exige mais ils n’ont pas à cacher la nationalité ni la religion du criminel puisqu’ils ne le font pas lorsqu’il s’agit d’un individu qui n’est pas musulman.

Cacher la religion de l’assassin ne fait qu’exacerber notre colère. Parce qu’il n’est plus un secret pour personne que les musulmans tuent les infidèles au nom d’Allah quoiqu’en disent ceux qui ont une vision erronée de l’islam. On veut parler, ici, de ces musulmans qui se disent modérés ou qui nient les appels au crime écrits dans leur livre.

Ainsi, au fallacieux prétexte que nous engloberions, à tort, TOUS les musulmans dans cette révélation, on laisse la bride sur le coup de ces adeptes d’Allah qui recommencent se sachant intouchables.

Le fait est que, depuis trop longtemps, ces immigrés musulmans haineux se sentent impunis et cela les encourage à attenter à la vie des Français, en toute liberté. Les contorsions de nos élus et de nos medias pour relater leurs forfaits les font bien rire. Et nous, ça nous rend furieux.

Aujourd’hui, les medias français font les gros titres d’une « rixe entre Corses et maghrébins ».

Une rixe ? Voilà un nouveau mot pour ne pas nommer un attentat ou une agression de la part de musulmans.

Pourquoi pas, tant qu’ils y sont, parler de vendetta ? Nous ne sommes plus au temps de Colomba et les Corses ne sont pas tous des Orson qui s’ignorent. Les Corses n’aspirent qu’à vivre en paix sur leur île.

Mais voilà, les musulmans sont – aussi – en Corse.

Et c’est dans une crique habituellement tranquille du Cap, qu’en plein mois d’août, période invasive de l’île par les pinzuttis, qu’une dizaine de musulmans sont installés. Jusque-là, vous nous direz, quoi de plus normal ?

Sauf que leurs femmes se baignent en burqa!!

Des touristes prennent en photo le paysage (ou l’incongruité de la scène !). Les musulmans contrariés leur lancent des pierres.

Les jeunes corses qui habitent le village sont descendus à « la marine » regardent la scène.

Ils sont immédiatement pris à partie et insultés par le groupe de musulmans qui les agressent au couteau, harpon et autre hache.

L’un deux ayant été blessé, les autres gamins se sont précipités pour prévenir les parents qui ont pris, eux aussi, des coups de couteau et de harpon pendant que les femmes voilées crevaient les pneus de leurs véhicules avec – encore – des couteaux.

Sisco est un adorable petit village. Les habitants, informés de l’attaque des enfants par les musulmans, sont arrivés en force dans la crique.

Une maman témoigne : « C’était une scène de guerre ! ».

Et Cazeneuve ose appeler ça, une rixe ? « Une violente rixe dont l’enquête devra déterminer les circonstances et les motifs » ?

Non, Monsieur. C’était un guet-apens. Dans leurs sacs les musulmans avaient plusieurs armes blanches qu’ils se sont empressés de sortir et dont ils ont usé contre des jeunes Français désarmés.

Nous n’acceptons plus ces phrases à l’emporte-pièce qui essayent de noyer le poisson quand le poisson n’est qu’un fugu musulman que les Français évitent comme la peste. Mais ce sont eux qui viennent nous chercher. Jusque dans les recoins les plus isolés de notre France. Ils ne sont que provocation.

Si les musulmans veulent qu’on respecte leurs coutumes, ils doivent d’abord respecter les nôtres. A notre époque où les gens ont plus l’habitude de se baigner à poil qu’habillés, il est tout à fait normal que des femmes en burqa pataugeant dans l’eau intriguent et forcent les regards.

Si vous ne voulez pas que l’on regarde vos femmes, cachez-les ! Allez prendre vos bains de mer à minuit ! Mais ne venez pas emmerder les braves gens avec vos simagrées religieuses.

S’il fut un temps où les immigrés musulmans se tenaient tranquilles et vivaient sans nous causer de problème, il y a déjà trop longtemps, voire plusieurs années, qu’ils sont redevenus ce qu’ils étaient il y a 14 siècles, avec leur haine pour les Chrétiens et les Juifs – et les Français en particulier puisqu’il s’agit, avant tout, de leurs actes criminels dans notre pays.

Souvenez-vous. Nous avons tout d’abord eu l’épisode « des regards ». Oui, il aurait fallu marcher avec une canne blanche à la main ou les regarder avec les yeux fermés ! Même en étant sur un autre trottoir, ces jeunes musulmans se sentaient « agressés » par nos regards. C’était devenu l’excuse de masse pour agresser physiquement, voire tuer, en toute impunité, ceux qui les « blessaient avec les yeux ».

Et ils s’en sont servis de ces regards ! Du Nord au Sud et d’Est en Ouest, on ne comptait plus le nombre de victimes qui avaient eu l’outrecuidance de les « regarder ».

Et puis, il y a eu l’interdiction. L’interdiction de nommer – seulement nommer – l’islam. Les Français devaient se taire, avaler toutes leurs fantaisies sinon ils étaient immédiatement traduits en justice. Et de cette lubie de nos gouvernants et de la justice, ils s’en sont servis, à qui mieux-mieux, les musulmans contre les Français.

Aujourd’hui, ils sont passés à l’étape supérieure.

Aujourd’hui, ils tuent. Ils tuent dans les rues, dans les églises, dans nos maisons.

Et ils tuent sur nos plages.

Jusqu’à quand ?


Danièle Lopez

Source net

Politiquement incorrect

Dans style très peu littéraire, mais d’autant plus réaliste, voici un cri du cœur de Michel Samissoff ancien compère de Jean Roucas:              

Je vais vous parler des Arabes et des noirs… Deux erreurs fatales ! Dans notre monde « politiquement correct  » (c’est-à-dire complètement faux cul), il ne faut pas dire « Arabe », ou « noir »: ce sont des gros mots, des mots interdits qui sont pourtant dans le dictionnaire . Mais on préfère « black », ou « beur », ou « maghrébin » Attention à  » reubeu », Florent Pagny s’en souvient…

On ne doit pas appeler un chat un chat, c’est tabou, même si on ne sait pas trop pourquoi. Il n’y a pas que dans ce sujet que l’imbécilité brille. Vous savez bien, Coluche nous a fait rire en disant les choses… On ne dit pas une « caissière », mais une hôtesse de caisse ! On ne dit pas un infirme, mais un handicapé (ensuite on est passé à « personne à mobilité réduite ») et il ajoutait:  » On ne va plus dire un con, on va dire un non-comprenant ».

Cela dit, il y a des musulmans intégrés, c’est vrai, et je les respecte. Mais ils ne sont pas nombreux car la plupart ne le veulent pas. J’ai vécu dans beaucoup d’endroits. J’ai recompté : j’ai fait 43 déménagements dans des villes de France et dans quelques autres pays. Je suis né au Maroc, j’ai grandi un peu en Afrique, j’étais en Algérie pendant la « guerre » (enfant), à Djibouti, à La Réunion, à Miami, bref… j’ai pas mal bougé et je crois avoir quelques notions de géopolitique. Pour rester dans la France « intra-muros », j’ai habité le nord (Lens, Hénin-Liétard devenu Hénin-Beaumont) où j’ai vu l’immigration polonaise, russe, slave en général.

Ces populations se sont parfaitement intégrées en une demi-génération. Au sud, j’ai habité Saint- Raphaël et Marseille, j’y ai vécu l’immigration des espagnols, des portugais, des italiens… Parfaitement intégrés,fiers d’être français et reconnaissants envers leur pays d’accueil.

Les « Noirs » s’intègrent, mais plus difficilement.

Mais où veux-je en venir? A la phrase qui tue : les musulmans ne s’intègrent pas. On peut hurler, vitupérer, critiquer, me traiter de ce que vous voudrez mais voilà : les musulmans, donc grosso modo les arabes ne s’intègrent pas. Comme je l’ai dit plus haut, ils ne le veulent pas (Charles de Foucault et Mohamed V en leurs temps nous en ont expliqué la raison) ils veulent apporter leur civilisation moyenâgeuse ici.

Oh ! Je sais bien la réponse de certains. « Cet amalgame n’est pas supportable » C’est si facile de ne pas se mouiller. Pour ceux qui s’intéressent à l’histoire, rappelez- vous du retour de Chamberlain de son entrevue avec Hitler, agitant son traité de paix avec l’Allemagne. Pathétique, il n’avait rien vu venir. Ou le retour au Bourget de Daladier, lui avait compris qui disait : « Ah les cons ! » alors qu’il se faisait ovationner par une foule de français qui, eux, n’avaient rien compris à ce qui allait leur tomber sur la tête… L’histoire se répète invariablement avec les mêmes niaiseries.
On pourra aussi me dire que la civilisation arabe a été une grande civilisation. Ce n’est pas tout à fait exact : ils ont amené au monde une part (modeste) des mathématiques, une certaine poésie et un peu de médecine. Mais il y a un sacré bémol : cette civilisation n’a plus évolué depuis le 12e siècle et nous sommes au 21e. Le compteur est resté bloqué depuis. Qu’on me montre une voiture de marque Arabe !

Autre chose : on peut me dire que ces gens sont venus surtout à la fin des années 60 et que ce sont aussi eux qui ont reconstruits la France d’après-guerre, qu’ils ont aussi contribué à construire nos maisons, nos rues, nos immeubles.. C’est exact. Mais quand un pays a besoin de main d’œuvre, il la prend, quand il n’en n’a plus besoin, il la renvoie. Ne bondissez pas, cela a un nom: ça s’appelle la raison d’État.

La raison d’État, ce n’est pas une personne avec un cœur, c’est un protocole. On ne fait pas un pays avec des assistantes sociales, on le fait par la raison d’état, c’est d’ailleurs étudié dans toutes les facultés.

Je vais vous parler quelques instants du système de protection sociale et de santé. Bien entendu, je vais commencer par dire ce qu’il ne faut pas dire : 80 % des consultations hospitalières sont le fait de maghrébins.

Un plaisantin pourrait me dire que c’est parce qu’ils n’ont pas les moyens d’aller dans des cliniques privées. Pourquoi pas ?

N’empêche que si vous allez par curiosité dans les urgences vous serez effarés. Pourquoi ? Parce que c’est gratuit. 
Elles sont ainsi devenues, non pas un endroit d’urgence mais un banal lieu de consultation. Alors si le petit Mohamed tousse, aux urgences. Vous savez, je parle des choses quand je connais. Quand je ne connais pas, je me tais. Il se trouve que je suis (entre autre) kiné et que j’ai fait quelques années en hosto. Ce que je vous décris, je l’ai vu et revu et tous les mois, ça s’amplifie. Pour aller vite, je vous passe bien sûr les médecins qui se font tabasser parce qu’ils « touchent » une femme musulmane, que ces gens font des scandales à répétition quand ils doivent attendre trop longtemps, etc… Les autres attendent stoïquement, eux ils foutent le bordel partout, c’est comme ça… Alors me direz- vous, où ça va tout ça ? Il faut se risquer à faire de la prospective. Au point où j’en suis ! Je pense que cela va aller très mal (la marmite !).
Je suis pessimiste, mais lucide : ça compensera avec ceux qui se cachent les yeux. On a vu les Balkans, la Serbie chrétienne asservie par l’islam. C’est le chaudron central de l’Europe, vous verrez qu’on va encore en entendre parler.
La Grande-Bretagne envahie par les intégristes musulmans, la Belgique submergée. La France compte 10 millions de musulmans (et non pas 4,5).
Savez-vous quel est le prénom le plus donné dans les maternités ? C’est Kévin, Mohamed n’est que le deuxième.

Quand la fameuse marmite va sauter, ce sera une guerre civile, entre «français». Les banlieues qui descendent dans les villes, les gardes mobiles qui chargent, l’armée, les morts par milliers.

Je vois encore bondir quelques-uns d’entre vous : quel défaitiste ! La France, terre d’accueil, des droits de l’homme. Je connais : ça fait 25 ans que vous vous gargarisez d’utopie.
Pourtant, comme vous, je préfèrerai décrire un monde fraternel, d’égalité, où tout le monde s’aime et patati et patata.Vous avez su vous en contenter depuis trente ans, il n’y a pas de raison de ne pas continuer, pas vrai ? Et puis on peut me dire aussi : « Eh bien puisque tu es si fort, dis-nous comment il faut faire, malin ?… Et oui, c’est embêtant : je n’ai pas de réponse.
Je suppose qu’il aurait fallu stopper net cette immigration dès les années 60/70 Un peu tard maintenant, hein ?                   Pour tout vous dire, je pense que nous allons vers la fin de notre civilisation. L’histoire du monde est un balancier : à toi, à moi.

Comme les Romains à Capoue, nous nous vautrons dans notre confort et nous n’entendons pas les Barbares à nos portes ou pis encore, à l’intérieur même de notre pays.

Si vous saviez comme j’aimerais me tromper ! Nos enfants nous jugeront: « Ils n’ont rien vu venir, ces cons ! ». Pour conclure, je vous dirai bien sûr comme tous les bons fachos que j’ai de bons copains arabes, juifs, noirs, athées, homos et tout ce que vous voudrez. Soyez gentils d’avoir l’intelligence de penser que je ne veux tuer personne.

Je ne suis pas nazi, ni SS, ni ultra ce que vous voudrez. Mon métier c’est de soigner tous mes frères humains. A mon avis, cet article ne va pas rester bien longtemps sur mon mur. Voilà : à vous de juger… Suis-je un horrible raciste? C’est vous qui voyez.

En 2017 mon candidat devra s’engager sur :

  • Immigration zéro
  • Retour aux 39 heures, voire 40 comme dans la majorité des états de l’UE.   
  • Suppression de l’aide médicale d’état « 1 milliard par an pour les réfugiés »       
  • Réduction du nombre de Sénateurs, de députés et élus des collectivités territoriales Conseillers régionaux conseillers généraux.
  • Réduction des parlementaires et fonctionnaires européens
  • Réduction du nombre de ministres
  • Suppression de la C M U à certaines catégories
  • Désendettement massif de la France par la réduction du train de vie de toutes les « élites »
  • Suppression des aides aux associations, véritable pompe pour assistés
  • Islamisations zéro. Plus de construction de nouvelles mosquées

Si vous voulez que cela continue reconduisez ceux qui depuis 30 ans votent des budgets en déficit pour acheter des électeurs…

Comment expliquer qu’un salarié qui se lève chaque matin a du mal à finir le mois, ne part presque jamais en vacances et ne peut se soigner correctement alors qu’une personne inactive est logée gratuitement avec « APL », peut faire des grasses matinées, partir en vacances chaque année avec les bons vacances de la « CAF  » et se faire soigner avec la « CMU  » bien mieux qu’un salarié qui n’a droit a rien de tout ça !!!!!!   

Alors aidons plus les salariés pour une France qui avance et foutez les cas sociaux au boulot !!!

Vacances en Corse de Flora Hollande

Dans la famille des fumistes agréés, on demande le père !

« Les photos publiées par le magazine Closer et prises à l’aéroport de Calvi ainsi qu’à la sous-préfecture sont assez éloquentes. On y aperçoit la fille de François Hollande et de Ségolène Royal embarquant dans un véhicule officiel durant le festival Calvi on the Rocks. Flora Hollande, âgée de 24 ans, et ses amies rejoignent la sous-préfecture.

Jointe par Le Point, la sous-préfète Anne Ballereau, redevenue inspectrice générale de l’Éducation nationale le 4 août, dément avoir hébergé la jeune femme. « Vous me l’apprenez ! » a-t-elle répondu, faussement ingénue. « Comment avez-vous eu mon numéro de portable personnel ? Je dois monter voir Ségolène Royal après le 15 août, mais je ne connais pas sa fille ! »

Lors de son périple en bateau début juillet, Flora Hollande était accompagnée d’un homme aux cheveux gris ressemblant au maire de Galéria. Son bateau a été plastiqué quelques jours après qu’il semble avoir été vu avec la fille du président de la République. « Je ne me connais pas d’ennemis », a-t-il affirmé au Point, et lui aussi dément connaître Flora Hollande. Néanmoins, il connaît Ségolène Royal, à la faveur d’une visite ministérielle. Une photo d’agence avait immortalisé la rencontre sur un bateau. »

Dans la famille des fumistes agréés, on demande le père. Le plus gros pourvoyeur d’avantages somptuaires profitant aussi largement à la cellule familiale qu’à la famille politique… Celle de Hollande ou des Socialiste, c’est la même.

L’employeur de tout ce beau monde, c’est la France… Une société déliquescente, tombée en faillite mais la seule dans ce pays, à ne pas pouvoir licencier cette fine équipe pour faute professionnelle ! La mère, lâchée en 2008 par la France entière, toute « Madone-du-Poitou » qu’elle ait été, n’intéresse plus personne. Elle peut bien ruiner sa région avec ses micmacs et sa légèreté insoutenable, qu’ils se débrouillent donc entre eux ! Ce n’est plus qu’une petite souris grise qui s’est glissée dans la place et ballade à travers les corridors de l’Elysée, sa taxe carbone coincée sous le bras, pour justifier son coquet chèque de fin de mois. C’est dire si les rejetons de ces deux-là, sont à bonne école !

La p’tite Flora de 23 ans, fine fleur de la tribu sans doute, est donc en vacances en Corse aux frais de l’Etat ? Sans la précision, on l’aurait tout aussi bien compris… Depuis bientôt cinq ans que dure ce petit jeu-là. Tripatouillage et enfumage sont les deux mamelles de la Socialie, terre inhospitalière quand on n’est pas encarté ou dans les petits papiers du chef.

Il faut savoir qu’après avoir été désigné « le plus impopulaire président de la Ve République » par les Français et « le plus catastrophique de toute la Ve République » par Nadine Morano, « ça-va-mieux-1er » décroche la timbale du seul président d’entre tous les présidents, à se goberger de la sorte sur notre dos ! Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin, elle se casse ?

« Être la fille de Hollande, ça ouvre des portes » selon le Closer du jour. Peut-être … Mais quand le pays est au trente-sixième dessous, que la colère et la peur des Français ne cessent d’enfler, les portes risquent fort de claquer plus que violemment en 2017, derrière Le Boulanger, La Boulangère et les Petits Mitrons… L’Histoire de France est notre mémoire.

C’était le 6 octobre 1789, au début d’un bel après-midi.